Go To Travel…au Japon !

Pour tous les habitants du japon (résidents) sauf Tokyo, l’agence du tourisme Japonais lance une campagne Go To Travel pour tenter de soutenir le tourisme au Japon qui est complètement sinistré.

Comme vous l’avez peut-être entendu, la campagne «Go To Travel» de l’agence du tourisme Japonais a débuté le 22 juillet 2020. Dans le cadre de cette campagne, un maximum de 35% de réduction sera appliqué aux réservations d’hébergement domestique pour les personnes vivant au Japon qui satisfont aux exigences fixées par l’Agence japonaise du tourisme, jusqu’à 14000 yens par personne et par nuit.

Pour plus d’informations sur cette campagne, veuillez visiter le site officiel de l’Agence japonaise du tourisme. Agence du tourisme Japonais

2900 visiteurs au Japon en Avril 2020

Suite au virus en provenance de chine le tourisme c’est complètement effondré au Japon. 2900 visiteurs seulement en avril 2020 pour tout le Japon au lieu de 2 926 685 en 2019.

Qui va payer la note ? Pékin ? il serait temps d’y songer !

Nous vous recommandons d’écouter le podcast de l’excellente émission Géopolitique le Débat sur RFI : Sanctionner la Chine?

La responsabilité de la Chine de Xi Jinping dans la pandémie mondiale est avérée. Quelle qu’elle soit, l’origine du virus trouve sa source à Wuhan, ville chinoise.

Davantage que des accusations, c’est la mise en cause du système chinois qui prévaut désormais face à ses agissements faits de dissimulation, de mensonges et de manipulations des statistiques qui ont ralenti la prise de conscience du drame qui se préparait. Contrairement à ce que clame Pékin, le système chinois n’est-il pas la plus grande faiblesse de la Chine ?

Invités :

– Valérie Niquet, responsable du Pôle Asie à la Fondation pour la Recherche Stratégique. Auteur de « La puissance chinoise en 100 questions. Un géant fragile ? » aux éditions Tallandier.

– Jean-Pierre Cabestan, directeur de Recherche au CNRS et professeur à l’Université baptiste de Hong Kong. Auteur de « Demain la Chine : démocratie ou dictature ? ».

http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200425-sanctionner-la-chine

Hôtels fantômes…

Des hôtels vides, voir fermé, des chambres pour deux à 10 euro la nuit avec tout le confort et flambant neuf, c’est possible sur Kyoto actuellement. Avec ces 130 000 chambres d’hôtel et certainement plus de 150 000 pour la fin d’année la ville est devenu un dortoir géant pour touristes fantômes !

Conclusion tout accès sur le tourisme est ultra dangereux, entre les virus chinois récurant, les tremblements de terre, les tsunami etc…

En tous les cas c’est le meilleur moment pour visiter la ville et ses fabuleux temples tranquillement.