Kamogawa

Kamogawa

La rivière Kamo 鴨川, Kamo-gawa, littéralement la « rivière aux canards ») est une rivière japonaise située dans la préfecture de Kyoto (京都), dans la région du Kansai 関西).

La source de la rivière Kamo se situe dans les montagnes aux environs du mont Sajikigatake, elle descend dans le bassin de Kyoto en direction du sud-est et traverse le centre de Kyoto; elle est rejoint par la rivière Takano puis par la Shira-kawa près du pont de Shijō.
Un peu plus au sud du centre-ville, les rivières Hori (堀川, Hori-kawa ) et Taka (高瀬川, Takase-gawa) la rejoignent  également.

Finalement, elle rencontre la rivière Katsura dans l’arrondissement de Fushimi-ku pour se jeter dans le fleuve Yodo (rivière de Uji, ou rivière Yodo).

Passage en pierre.
Les balades sur ses berges, longées par des chemins des deux côtés, sont
prisés par les riverains et les touristes à Kyoto.
Malgré quelques rapides, le courant reste léger et autorise la baignade.
Outre durant la saison des pluies, le niveau de l’eau est généralement assez bas (moins d’un mètre), si bien que des pierres forment des passages aménagés, permettant de traverser à pieds à plusieurs endroits. Continuer la lecture de « Kamogawa »

Yuka les terrasses de Kyoto

Après la guerre durant l’ère Edo, Hideyoshi Toyotomi (豊臣秀吉, deuxième des trois unificateurs du Japon durant la période Sengoku), suite à la construction du pont de Gojo, les bords de la rivière Kamogawa se retrouvent bondés; elles deviennent le lieu de tous les divertissements.

Spectacles et autres marchands ambulants encombrent la berge. Avec l’aide de riches marchands, ils établirent des places pour les spectateurs et construisirent des maisons de thés.

C’est ici que l’ont installent les premières plateformes sur le cours de la rivière, appelées en ce temps là Nōryōyuka 納涼床 (que l’ont peut traduire grossièrement par « le plancher qui permet de profiter de la fraicheur du soir ») et que l’ont nomment aujourd’hui plus simplement Yuka 床.

Shijo Kawahara - Edo
Shijo Kawahara – Edo

Ensuite durant l’ère Meiji, ils décident alors de fixer les Yuka sur les 2 rives de Kamogawa lors des mois de Juillet et Aout. Ils construisirent également des Yuka sur de hauts pilotis sous le pont de Sanjo qui ressemblent à des Shōgi 床机.

Photo Yuka Shogi sous le pont Sanjo avec 4 Geisha
Photo Yuka Shogi sous le pont Sanjo avec 4 Geisha

En 1894 commence l’excavation d’un canal le long de Kamogawa pour lutter contre les inondations, puis en 1915 pour pouvoir agrandir la Gare Est Keihan ils suppriment une grande partie des Yuka de la rive gauche (coté Est), le train passant en extérieur en ce temps là, le long de la rivière.

Continuer la lecture de « Yuka les terrasses de Kyoto »