Températures annuelles

Tokyo (région du Kantō)

temperature annuelle 1

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

temp. max. (°C)

9.8

10

12.9

18.4

22.7

25.2

29

30.8

26.8

21.6

16.7

12.3

temp. min. (°C)

2.1

2.4

5.1

10.5

15.1

18.9

22.5

24.2

20.7

15

9.5

4.6

pluie (mm)

48.6

60.2

114.5

130.3

128

164.9

161.5

155.1

208.5

163.1

92.5

39.6

jours de pluie

4.6

5.8

9.5

10.1

9.6

11.9

10.4

8.2

11.3

9.1

6.2

3.8

température annuelle moyenne: 16.1°C

température maximum moyenne : 19.7°C

température minimum moyenne : 12.6°C

hauteur totale de pluie par an : 1466.8mm

Continuer la lecture de « Températures annuelles »

Les Japonais, partie 4 : prise de conscience après le tremblement de terre

japonais partie 4 1

Selon un sondage effectué en 2004 par la station de Kobe de la NHK, la seule chaîne publique de télévision au Japon, 60% des sinistrés sentaient que le souvenir et les leçons du tremblement de terre du 17 janvier 1995 avaient plus ou moins été oubliées par la société. A peine deux ans ont passé depuis le grand tremblement de terre du Tohoku, mais les sinistrés ont toujours cette même inquiétude.

Continuer la lecture de « Les Japonais, partie 4 : prise de conscience après le tremblement de terre »

17 camions d’aide humanitaire française arrivent à Sendai

L’ambassadeur de France au Japon, Philippe Faure, dialogue avec des secouristes français à l’aéroport de Narita, près de Tokyo, le 25 mars 2011

Un convoi de dix-sept camions d’aide alimentaire et sanitaire envoyée par la France est arrivé samedi matin à Sendai (nord-est du Japon) d’où s’effectuera une distribution auprès des localités sinistrées par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Quelque 30 tonnes d’appareils de radioprotection et de mesure de la radioactivité, une remorque de contrôle atmosphérique et trois camions de mesures environnementales de la radioactivité ont également été remis aux autorités nippones, en lien avec l’accident nucléaire de Fukushima au sud de Sendai.

Les yakuzas aussi font de l’humanitaire au Japon

Face au séisme, l’ensemble de la société japonaise se mobilise. Les mafieux ne dérogent pas à la règle.

On peut être un yakuza et agir pour son peuple. Quelques heures seulement après le séisme, les plus grandes familles de yakuzas se sont mobilisées. La Sumiyoshi-kai, deuxième organisation mafieuse du Japon, a même offert l’hospitalité à des membres de la communauté étrangère, une première.

L’Inagawa-kai, troisième organisation criminelle du pays, a elle envoyé 25 camions remplis de nourriture, boissons, piles et autres lampes de poches dans la région de Tohoku, durement touchée. Cette famille possède des racines très fortes dans les zones endommagées. Au total, elle a envoyé plus de 100 tonnes de provisions.

Ce n’est pas la première fois que les yakuzas se mobilisent. Lors du séisme de Kobe en 1995, le Yamaguchi-gumi avait été l’un des premiers à envoyer des vivres aux populations touchées.