Miyama, le spectacle de la nature (Kyoto)

Je suis convaincu que le charme de ce hameau peut inspirer de la nostalgie à tous les voyageurs. Miyama (美山), littéralement « belle montagne », appartient à la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager. À la sortie ouest de la station Sonobe, je monte dans le bus vers Miyama. Avant le départ, le chauffeur me tend un jeu de piste à remplir sur place.

Couvrant 95% des terres, les conifères et les feuillus ressemblent à la Provence française. À mesure que le bus avance, un panorama splendide s’ouvre devant mes yeux. Des enfants s’amusent au bord de la rivière Yura (由良川) dont les flots scintillent sous le soleil. Après une heure de trajet, je parviens au hameau caractérisé par ses arbres élagués à leur base, ses terres labourées et une quarantaine de maisons aux toits de chaume.

 

Continuer la lecture de « Miyama, le spectacle de la nature (Kyoto) »

La fête de « O-bon » et le Mt. Daimonji

La fête de « O-bon », qui a lieu entre le 13 et le 16 août, est un événement important pour les Japonais. Durant cette période, on considère que les esprits des défunts de la famille reviennent dans ce monde. Pour les accueillir dignement et partager quelques moments avec eux, on se rend au cimetière pour prier et nettoyer leur tombe.

À Kyoto, « la Fête du feu des cinq montagnes » se tient le 16 août à partir de 20 h pour renvoyer les esprits. Le Mt. Daimonji étant au centre, les montagnes portent chacune un symbole de signification : les deux « Dai (大) » représentent la forme de l’esprit du défunt appelé « Oshorai-san ». Le « Bateau » a pour but de renvoyer les défunts dans l’autre monde. Le « Myo-ho (妙法) » signifie le bouddhisme et le « Torii » le shintoïsme. Ainsi les cinq feux veulent dire que l’on prie pour le repos des ancêtres sans discrimination qu’ils soient bouddhistes ou shintoïstes.

La Fête des cinq montagnes demeure l’occasion pour les familles Kyotoïtes de se retrouver et d’honorer l’âme des défunts. C’est pour cela qu’il est interdit de construire de grands bâtiments dans la ville au nord de la gare de Kyoto.

JSS

Ôhara – Kyoto

À 12 km au nord de la ville de Kyoto 京都 se situe le hameau d’Ôhara 大原, un village nostalgique. Entouré de montagnes verdoyantes, le site devient plus admirable en automne avec ses feuilles rougies. Dans l’air de la province, vous pourrez aussi entendre la prière de moines depuis des temples tels que le Sanzen-in. À la recherche du temps perdu, Ôhara est le lieu qu’il vous faut visiter !

Depuis un millier d’années, des moines femmes pratiquaient leur foi sous les auspices du temple Sanzen-in, un grand temple d’Ôhara, car elles étaient souvent écartées d’autres temples. Par rapport au  Enryaku-ji, le grand temple en haut de la montagne qui refusait l’entrée des femmes, ce temple bouddhiste a offert un endroit de prière sans distinction de sexe. Son jardin humide de mousse et de cyprès demeure magnifique toute l’année.

(Le tarif d’entrée du temple Sanzen-in : 700 yens. Ouvert de 8h30 à 16h30 de décembre à février, de 8h30 à 17h entre mars et novembre.)

Si vous avez le temps de vous balader dans ce quartier, je vous recommanderais les endroits ci-dessous. Ils sont tous à proximité de l’arrêt de bus Ohara : Continuer la lecture de « Ôhara – Kyoto »

Kyoto en quelques mots…

Kyoto est l’ancienne capitale millénaire située au centre de la partie ouest du Japon. Elle se situe à 500 kilomètres de Tokyo, qui seront parcourus en moins de deux heures et demie si vous empruntez le célèbre Shinkansen, le TGV Japonais.

Les rues de Kyoto se croisent en angle droit comme un échiquier géant, ce qui les rend très faciles à parcourir. Elles furent aménagées sur le modèle de la ville chinoise, Chang’an.

La ville de Kyoto est placée dans un bassin étroit, qui mesure 40 kilomètres du nord au sud et 20 kilomètres d’ouest en est. Entourée par les montagnes, il y fait chaud et humide en été et froid en hiver.

La nature est prédominante à Kyoto, on peut découvrir à quel point la culture et les monuments historiques coexistent avec les éléments naturels tels que : les montagnes, la forêt, la rivière et sont rythmés par le passage des quatre saisons.

Kyoto est la septième plus grande ville du Japon : 1er Tokyo, 2ème Yokohama, 3ème Osaka, 4ème Nagoya, 5ème Sapporo, 6ème Kobe, 7ème Kyoto, 8ème Fukuoka, 9ème Kawasaki, 10ème Hiroshima. Continuer la lecture de « Kyoto en quelques mots… »