Bonsaï -partie 2-

Comme les objets rares, la valeur d’un bonsaï s’élève à mesure que les années passent. Sur certains vieux bonsaïs, une partie du tronc est dénudée. Appelée shari (舎利), os de Bouddha, cette partie est précieuse et contraste avec la couleur brune des parties où subsiste l’écorce, appelées mizu-sui (水吸い, mizu = eau ; sui = absorber), car la sève y circule encore. Cette opposition illustre le cours de l’existence : la vie et la mort.

Continuer la lecture de « Bonsaï -partie 2- »

Kadomatsu

Kadomatsu (門松) : c’est une décoration placée devant les maisons pour le nouvel an. Faite de branches de pin et de bambou, elle sert à inviter un dieu bénéfique chez soi.