Abeno-Harukas : une structure antisismique moderne

abeno harukas 1

Une tour Montparnasse japonaise ? Je vous présente aujourd’hui un grand immeuble qui n’aparaît sans doute encore pas dans les guides du tourisme français : Abeno-Harukas (Osaka). Cet immeuble, le plus haut du Japon les tours de Tokyo Sky Tree, Tokyo Tower, etc. mises à part, est sans doute l’architecture qui attire le plus l’attention et l’espoir des Osakiens d’aujourd’hui. Il sera inauguré le 7 mars 2014. La ville d’Osaka se rue en effet dans la course à la construction d’immeubles de grande hauteur (IGH). L’un d’eux, Abeno-Harukas, devrait montrer les meilleures normes antisismiques et mesures anti-gaspillage d’énergie.

Continuer la lecture de « Abeno-Harukas : une structure antisismique moderne »

Ginkakuji -partie 2-

ginkakuji 1

Le temple Ginkakuji, le pavillon d’argent, à Kyoto, est mon monument préféré. Créés par le shogun Ashikaga VIII, à la fin du XVème siècle, le pavillon et son jardin font appel à l’esprit wabi-sabi, c’est-à-dire la sobriété et l’ancienneté. À la différence du pavillon d’or, Kinkakuji, construit un siècle plus tôt par Ashikaga III, le pavillon d’argent n’est pas couvert d’argent. Certains guides du tourisme mentionnent que le shogun voulait le recouvrir d’argent mais qu’il n’en avait pas eu les moyens.

 

Continuer la lecture de « Ginkakuji -partie 2- »

Le temple Jisso-in

L’un des élements à admirer à Kyoto est sans doute l’érable, en japonais momiji (もみじ). Dans le temple isolé d’Iwakura (岩倉), nommé Jisso-in (実相院), vous serez émerveillé par les beaux jardins, mais aussi par le reflet des érables sur le parquet vernissé, appelé yuka-momiji (床もみぢ). Le plancher de la pièce Taki-no-ma (滝の間), littéralement “salle de la cascade”, semble changer en fonction des saisons.

Continuer la lecture de « Le temple Jisso-in »

Le temple Daitoku-ji (Kyoto)

Le temple zen Daitokuji (大徳寺) est situé au nord de la ville de Kyoto. Dans sa grande enceinte à l’atmosphère tranquille, une dizaine de temples s’élèvent.

Vous pouvez vous y promener librement et comme dans d’autres temples zen, la visite des petits monastères tacchu (塔頭) est intéressante car ils possèdent des jardins différents.

La photo ci-dessus est l’entrée du temple Kôto-in (高桐院), qui est renommé pour son paysage reposant. Vous pouvez apprécier le changement des saisons.

D’ailleurs, dans le temple Ryogen-in (龍源院), le Daisen-in (大仙院) ou le Zuihô-in (瑞峯院), vous pouvez admirer des jardins secs, kare-sansui en japonais (枯山水. kare = sec, san = montagne, sui = eau), composés de sable blanc, représentant les courants d’eau et de pierres représentant la terre. Continuer la lecture de « Le temple Daitoku-ji (Kyoto) »

Visiter un Temple Zen

Dans les temples zen, on pratique le « Zazen », ça veut dire la méditation en position assise avec les jambes croisées et le dos droit. C’est un moyen pour atteindre l’illumination.

Mais dans l’école Zen, il y a une chose encore plus importante que la pratique du Zazen.

Pouvez vous imaginer ce que c’est ?

C’est le nettoyage ! En effet, avant de commencer toute méditation, il faut d’abord rendre propre l’espace autour de soi. Nettoyer permet de garder le cœur propre, ce qui est très important dans le bouddhisme Zen. Nettoyer son environnement signifie « travailler », ce qui correspond au « mouvement », alors que la méditation équivaut à la « tranquillité ». L’équilibre entre le mouvement et l’immobilité est la quintessence du Zen.

La pratique de la méditation ne suffit pas à atteindre l’illumination. Donc, n’oubliez pas de bien nettoyer votre maison avant de venir au Japon !

À Kyoto, on vous recommande de visiter les temples Zen tels que le Tenryuji, le Nanzenji, le Kenninji et le Tofukuji. Continuer la lecture de « Visiter un Temple Zen »