Hôtels fantômes…

Des hôtels vides, voir fermé, des chambres pour deux à 10 euro la nuit avec tout le confort et flambant neuf, c’est possible sur Kyoto actuellement. Avec ces 130 000 chambres d’hôtel et certainement plus de 150 000 pour la fin d’année la ville est devenu un dortoir géant pour touristes fantômes !

Conclusion tout accès sur le tourisme est ultra dangereux, entre les virus chinois récurant, les tremblements de terre, les tsunami etc…

En tous les cas c’est le meilleur moment pour visiter la ville et ses fabuleux temples tranquillement.

Kyoto comme il y a 8 ans !

En 2019 Kyoto est devenu une ville en surpopulation touristique et surtout avec beaucoup de chinois, ce qui semble normal puisqu’ ils sont plus nombreux et très proche. Il faudrait limiter le nombre de touristes chinois pour rééquilibré. Cela permettrai d’éviter le mécontentement des habitants locaux et l’énervement des autres touristes venant du monde entier.

Le résultat de la pollution touristique non maitrisée a été très négatif puisque Kyoto est devenu une des 10 villes au monde à éviter ! comme Venise, Dubrovnic, Barcelonne…. Bref un véritable gâchis.

En attendant aujourd’hui la ville est redevenue très agréable car beaucoup moins de touristes étrangers en raison du virus en provenance de Chine, soit une baisse de 80% environ. En revanche les Japonais qui avaient déserté Kyoto commencent à revenir ce qui est une grande joie pour nous aussi.

Le temple de Toji de Kyoto

Le temple de Toji, qui date de 794, est connu pour sa haute tour de pagode (la plus haute du Japon) et pour son marché aux puces le 21 de chaque mois (appelé « Kobo-san » ) textiles, céramiques, meubles etc…

Le temple de Toji a été fondé sur les ordres impériaux de l’empereur Kammu pour prier pour la paix nationale et en 823 a été donné à Kobo Daishi (aka Kukai), le fondateur de l’école Shingon du bouddhisme japonais.

Le hall principal en bois (Kondo) date de 1603 et a été construit par Hideyori, le fils du seigneur de guerre Hideyoshi Toyotomi dans une combinaison de styles japonais, chinois et indiens. Ce bâtiment contient des statues du Yakushi (Bouddha de guérison) et de ses assistants Nikko et Gakko.

La pagode de cinq étages du temple de Toji date à l’origine de 826 et a ensuite été reconstruite en 1644. La tour de 55m de haut est la plus grande au Japon. L’intérieur de la pagode n’est plus ouverte au public. Il y a des illustrations bouddhistes ésotériques (Mikkyo) à l’intérieur.

Continuer la lecture de « Le temple de Toji de Kyoto »

Bière artisanale Japonnaise Craft beer

La scène de la bière artisanale (ji-bâru, littéralement « bière locale ») est apparue au milieu des années 1990. Jusque-là, des lois brassicoles strictes n’accordaient des licences qu’aux grands brasseurs. Tout a changé en 1994 lorsque le gouvernement a radicalement assoupli la loi, permettant aux petites brasseries de prospérer. Depuis lors, la bière artisanale est devenue de plus en plus populaire, avec des centaines de microbrasseries à travers le pays vendant maintenant de la bière régionale de haute qualité au pays et à l’étranger.

Il ya une scène particulièrement dynamique de la bière artisanale dans les grandes villes comme Tokyo et Osaka, où divers bars dédiés vendent de la bière d’une brasserie particulière, ils sont liés à, si ce n’est à partir d’une sélection de brasseries. Il y a également un nombre croissant de brewpubs qui brassent et vendent leur propre bière sur place. De nombreuses villes d’onsen contribuent également à la présence nationale de bière artisanale avec des brasseries locales célèbres qui profitent des eaux pures locales.

Ou déguster de la bière:

Continuer la lecture de « Bière artisanale Japonnaise Craft beer »

Park Hyatt Kyoto encore une nouvelle adresse de luxe à Kyoto

Park Hyatt a ouvert sa deuxième propriété au Japon à Kyoto, après Park Hyatt Tokyo qui a ouvert en 1994. L’hôtel est situé dans les collines de Higashiyama, dans le quartier à moins de 1,5 km de la gare de Kyoto où de nombreux sites emblématiques du patrimoine mondial de l’UNESCO existent.

Le Park Hyatt Kyoto abrite 70 chambres avec neuf suites et la plupart des chambres peuvent profiter de vues exceptionelles sur l’emblématique pagode Yasaka. La conception et la construction de l’hôtel intègrent l’architecture traditionnelle japonaise et l’artisanat artisanal.

Continuer la lecture de « Park Hyatt Kyoto encore une nouvelle adresse de luxe à Kyoto »

Pompiers acrobates

Les pompiers à Yokohama en 1890 exécutent des cascades acrobatiques sur des échelles en bambou. Les cascades échelle ont été l’événement principal des célébrations du Nouvel An japonais.

Les manifestations, appelées dezome-shiki, visaient à avertir les gens des dangers du feu et à démontrer l’agilité et le courage des pompiers.

Cérémonie du thé les grands principes

Les grands principes de la Cérémonie du Thé sont d’inspiration religieuse, et tout particulièrement Zen. A partir des concepts élaborés et codifiés par Sen No Rikyû, le Chanoyu ( Cérémonie du Thé ) vise au respect de ces principes moraux par l’ensemble des participants, qu’ils soient officiants ou invités, et ce durant toute la durée de la cérémonie.

C’est le concept de Wabi qui dirige l’ensemble des actes des participants du Chanoyu. Cette philosophie prône la simplicité et l’isolement du monde extérieur pour atteindre un état de concentration Zen, propre à l’éveil spirituel. De ce principe va découler tous les actes de la cérémonie du thé, de même que l’environnement architectural ( Chashitsu ) et esthétique ( ustensiles).

Chacun des participants sera donc invité à faire preuve de simplicité, d’humilité et de silence, avant et durant toute la cérémonie. On attend également, de chacun, une attitude de bienveillance qui doit permettre l’éclosion d’une harmonie parfaite dans le groupe. C’est dans ces moments de tranquillité et de respect que se goûte véritablement tout le plaisir spirituel de la Cérémonie du Thé.

La bière Japonnaise

La bière au Japon a vu le jour au XVIIe siècle à l’époque d’Edo, lorsque les Néerlandais ont ouvert une brasserie pour les marins travaillant sur la route commerciale entre le Japon et l’Empire néerlandais. Le brassage commercial de style japonais a été exporté vers une grande partie de l’Asie du Sud-Est.

La bière est la boisson alcoolisée la plus populaire au Japon, représentant près des deux tiers des 9 milliards de litres d’alcool consommés par an. À la fin du XIXe siècle (début de la période japonaise Meiji), des brasseurs allemands sont arrivés.

Les principaux brasseurs sont Yebisu, Asahi, Kirin, Sapporo et Suntory tandis que les petites brasseries locales fournissent des bières de dégustation distinctes. Les bières lager sont les plus courantes, mais malheureusement, les « bières » à teneur réduite en céréales appelées « Happoushu » (la bière à faible malt, littéralement la boisson alcoolisée pétillante) ont conquis une grande partie du marché, car la taxe est plus faible sur ces produits.

Parce que les lois sur l’alcool au Japon exigent que la bière soit taxée en fonction de sa teneur en malt, d’autres boissons ressemblant à de la bière ont été créées par les brasseurs japonais qui contiennent moins de malt et sont donc moins chers à vendre.

Les trois rangs actuels de la bière sont les suivants:

Continuer la lecture de « La bière Japonnaise »