Les yakuzas aussi font de l’humanitaire au Japon

Face au séisme, l’ensemble de la société japonaise se mobilise. Les mafieux ne dérogent pas à la règle.

On peut être un yakuza et agir pour son peuple. Quelques heures seulement après le séisme, les plus grandes familles de yakuzas se sont mobilisées. La Sumiyoshi-kai, deuxième organisation mafieuse du Japon, a même offert l’hospitalité à des membres de la communauté étrangère, une première.

L’Inagawa-kai, troisième organisation criminelle du pays, a elle envoyé 25 camions remplis de nourriture, boissons, piles et autres lampes de poches dans la région de Tohoku, durement touchée. Cette famille possède des racines très fortes dans les zones endommagées. Au total, elle a envoyé plus de 100 tonnes de provisions.

Ce n’est pas la première fois que les yakuzas se mobilisent. Lors du séisme de Kobe en 1995, le Yamaguchi-gumi avait été l’un des premiers à envoyer des vivres aux populations touchées.