Le lion de mars (titre japonais : Sangatsu no Lion)

auteur : Chica Umino          éditeur japonais : Hakusensha

Chica Umino est connue pour sa série Honey and clover (Hachimitsu to clover). En 2008, elle publie Sangatsu no Lion et reçoit en 2011 le Prix du Manga Taishō et le Prix du manga Kōdansha.

 

 

Rei Kiriyama, lycéen de 17 ans, est un joueur professionnel de shōgi (échecs japonais). Dans son enfance, il perd sa famille dans un accident de voiture et est alors adopté par une famille dont le chef est un joueur de shōgi. Rejeté par les enfants de la famille, Rei décide de les quitter et de vivre seul à Tokyo.

 

A l’occasion, il rencontre Akari, une jeune femme qui prend soin de ses deux sœurs cadettes, Hinata, collégienne, et Momo, élève de maternelle. Affecté par son manque de motivation pour le shōgi, le visage radieux de Hinata redonne à Rei du courage : il retrouve petit à petit son entrain au contact de cette famille.

Un jour, Kyoko, la belle-sœur de Rei, se présente à son appartement. Elle aime Goto, un joueur de shōgi, déjà marié. Dans le passé, ce dernier avait battu Rei à coups de poings. Rei décide de participer au tournoi dans l’espoir de pouvoir affronter Goto en finale. Mais il essuie une cuisante défaite en demi-finale contre Shimada. Ce dernier propose alors à Rei de rejoindre son groupe. Ce faisant, Rei s’ouvre petit à petit aux autres.

 

Entre temps, dans sa classe de collège, Hinata subit d’affreuses persécutions pour avoir protégé une amie maltraitée par les autres élèves. Son amie ayant changé d’école, ils se rebattent sur Hinata, qui s’ écrie en pleurant : « je n’avais pas tord ! », ce qui émeut Rei, lui aussi martyrisé depuis son enfance. Alors qu’il cherche ce qu’il peut faire pour l’aider, son professeur de lycée, Monsieur Hayashida, le persuade de faire ce pour quoi il est doué. Pour soutenir Hinata, Rei se jure donc de remporter le prochain tournoi de shōgi.

 

Ce manga attendrissant raconte les événements de la vie quotidienne de différents personnage. Les rôles sont si émouvants que même les lecteurs ne connaissant pas le shōgi peuvent apprécier. Les scènes entre Rei et les trois sœurs sont surtout distrayantes.

Voir aussi : Kono sekai no katasumi ni, Le pays des cerisier et Le dieu du manga, Tezuka Osamu

 

 

JSS