Kyoto ne sait pas ce qu’ elle veut ?

La «pollution touristique» est un problème croissant à Kyoto, où des millers de touristes affluent vers d’anciens sanctuaires et temples.

Avec le tourisme de masse, 31 millions de touristes l’année dernière il ne faut pas s’attendre à avoir une clientèle très raffiné, alors même que la culture de Kyoto est très raffinée, bref cela ne Mach pas du tout et pose de gros problèmes avec les habitants de la ville ainsi que la dégradation visible des sites touristiques, exemple récent le massacre de la foret de bambous à Arashiyama

Les autorités de Kyoto ont interdit la photographie dans certaines parties du quartier des Geisha, en raison de nombreuses plaintes pour harcèlement et mauvais comportement de touristes étrangers dans la quête du selfie parfait.

L’interdiction, introduite récemment sur des rues privées dans le quartier de Gion, inclut une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 yens.

En réponse aux plaintes de résidents et d’entreprises, le service local a placé des panneaux près des rues étroites menant à Hanamikoji, avertissant les visiteurs de ne pas prendre de clichés instantanés.

Le quartier abrite des restaurants exclusifsGeiko et Maiko divertissent les clients sur des tatami pendant le dîners kaiseki à plusieurs plats.

Les panneaux existants rappelant aux visiteurs de se comporter correctement semblent avoir aucun effet. Les habitants affirment que l’explosion du nombre de visiteurs à Kyoto a entraîné des bus surpeuplés etc … avec un brouhaha général qui gâche le miyabi de la ville (l’atmosphère raffinée qui attire les gens vers la ville).

La réalité est que Kyoto n’est plus la ville raffiné d’antan mais une sorte de Kyotoland avec 130 000 chambres d’hôtel environs pour le début d’année 2020. Ce que l’on surnomme d’ailleurs la bulle hôtel. La ville devrait mettre de fausse Geiko et Maiko car c’est ce que les touristes veulent pour faire des selfies, exactement comme chez Mickey !

Dans le cadre d’un projet pilote qui se déroulera au début du mois de décembre, il est demandé aux touristes de faire attention à leurs manières via une application pour smartphone qui diffuse un message en chinois et en anglais dès qu’ils arrivent à 1 km de Gion. Elle leur demande d’éviter de prendre des photos de Geiko et de Maiko sans autorisation et de ne pas les toucher ainsi que de ne pas rentrer dans des propriétés privées.

L’année dernière, un nombre record de 31 millions de personnes ont visité le Japon, soit une hausse de près de 9% par rapport à l’année précédente, grâce à l’affaiblissement du yen, à l’assouplissement des exigences en matière de visas et à la disponibilité croissante de vols à bas prix. Le gouvernement s’est fixé pour objectif d’atteindre 40 millions de visiteurs d’outre-mer l’an prochain et d’atteindre 60 millions d’ici 2030.