Hôtels fantômes…

Des hôtels vides, voir fermé, des chambres pour deux à 10 euro la nuit avec tout le confort et flambant neuf, c’est possible sur Kyoto actuellement. Avec ces 130 000 chambres d’hôtel et certainement plus de 150 000 pour la fin d’année la ville est devenu un dortoir géant pour touristes fantômes !

Conclusion tout accès sur le tourisme est ultra dangereux, entre les virus chinois récurant, les tremblements de terre, les tsunami etc…

En tous les cas c’est le meilleur moment pour visiter la ville et ses fabuleux temples tranquillement.