Petite baisse du tourisme à Kyoto

Selon les dernières tendances touristiques établies par l’Association du tourisme de la ville de Kyoto sur la base de diverses enquêtes, y compris l’enquête globale de 2018 sur le tourisme à Kyoto, le nombre réel de personnes visitant Kyoto a légèrement diminué. Toutefois, le nombre total de visiteurs ayant passé la nuit, calculé à partir du nombre réel de visiteurs et du nombre total de nuits passées, a légèrement augmenté, ce qui révèle que le pourcentage de visiteurs restants a augmenté.

Le nombre réel de visiteurs à Kyoto a légèrement baissé, passant de 56,84 millions en 2015 à 52,75 millions en 2018. En revanche, le nombre total de visiteurs d’une nuit ou plus est passé de 77,2 millions à 78,19 millions. La proportion de visiteurs ayant passé la nuit dans le nombre total de visiteurs a augmenté.

Le nombre de chambres dans les hôtels de la ville de Kyoto s’élevait à environ 30 000 à la fin de l’exercice 2015, mais il dépassait largement les 80 000 à la fin de l’exercice 2018. Celon des estimations non officielles le nombre dépassera les 100 000 voir 130 000 d’ici la fin de l’exercice 2020.

Le pourcentage de personnes ayant répondu “impossible de réserver un hébergement” comme raison pour ne pas passer la nuit à Kyoto a diminué de 15,1% en 2015 à 9,4% en 2018. L’association pense que l’augmentation du nombre de chambres a conduit à l’augmentation du nombre de touriste et la durée totale de leur séjour.

Le nombre de touristes étrangers en visite au Japon a augmenté récemment. Une ventilation par région montre que le pourcentage de visiteurs asiatiques au Japon en provenance de l’Asie était de 85,7%, dont 92% entrant à l’aéroport international de Kansai. Cependant, le pourcentage d‘Asiatiques ayant visité Kyoto était relativement faible, à 59,1%, Ils viennent plutôt pour faire des achats que pour découvrir la culture contrairement aux Européens et Américains du Nord qui viennent à Kyoto à 80%. Le taux de croissance annuel du nombre total de visiteurs d’une nuit ou plus a montré une augmentation remarquable du nombre de visiteurs en provenance d’Europe, notamment de 74% en provenance d’Italie, de 60% en Allemagne et de 49% en France, par rapport à une augmentation de 26% en provenance de Chine. et 26% de Taiwan.

Touriste dans le monde

Yaska Kyoto
Yaska Kyoto

Il y a 200 destinations touristiques dans le monde, 10% capte 46% des touristes. Le Japon ambitionne d’être dans le peloton de tête.

Le tourisme est la plus grosse industrie mondiale, c’est 10% du PIB mondial avec 300 millions d’emplois.

Redevance NHK

Article un peu particulier aujourd’hui puisque nous allons aborder des aspects du Japon qui nous ont étonné, amusé…

Le premier d’entre eux est assez déroutant pour tout ceux qui on l’image d’une administration japonaise moderne, bien organisée et huilée : la taxe NHK. C’est la redevance audiovisuelle que nous connaissons en France. Le principe est le même : les possesseurs de téléviseurs payent une redevance chaque année afin de financer la télévision publique.

Elle s’élève à ¥13 990 par an, ou ¥24 770 pour la télévision par satellites. La différence se fait dans le mode de collecte qui diffère entre les deux pays. Et la façon japonaise semble si archaïque, presque moyenâgeuse : ici, pas de case à cocher sur la déclaration de revenu chaque année ni d’enregistrement de votre nom et adresse par votre vendeur de TV. Non, au Pays du Soleil Levant, la collecte se fait uniquement par un employé de la NHK, qui fait du porte à porte, afin de solliciter l’habitant à payer la taxe.

Continuer la lecture de « Redevance NHK »

Le sommet du G20 perturbe la vie des résidents et des touristes à Osaka.

La sécurité au maximum et la circulation totalement contrôlé à grande échelle pour le sommet du Groupe des 20 qui se tient sur deux jours à Osaka ont des conséquences sur la vie des résidents et des touristes.

La ville est en alerte depuis le premier jour du sommet, vendredi. Un hélicoptère a survolé le centre de conventions Intex Osaka, principal lieu du sommet de Sakishima, une île artificielle et de nombreux policiers ont été déployés autour du site.

Les autoroutes menant à Sakishima ont été fermées tôt jeudi matin et tous les véhicules à proximité ont été inspectés ou déplacés par la police.

Continuer la lecture de « Le sommet du G20 perturbe la vie des résidents et des touristes à Osaka. »

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’ouvrir pendant le G20

Dans le quartier chaud de Tobitashinchi, à Osaka, les clients potentiels à la recherche de services liés au sexe trouveront probablement des rideaux blancs pendant le sommet du Groupe des 20.

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’attirer les clients vers leur paradis, lorsque les dirigeants du monde et leurs délégations se rendent au sommet le 28 et 29 juin.

Les 159 entreprises affiliées à la coopérative Tobitashinchi Ryori Kumiai suspendront leurs activités pendant deux jours.

Des affiches ont été placées aux coins des rues du quartier: «Fermeture temporaire les 28 et 29 juin en raison du Sommet du G20 à Osaka en 2019». Les affiches portent le slogan: «Faisons en sorte que tout soit réussi ensemble».

Chaque nuit, des salaryman et des touristes affluent dans les rues étroites de Tobitashinchi, bordées de sex-shops. Ils peuvent regarder à travers les «vitrines» pour voir les femmes disponibles afin de satisfaire leurs désirs charnels.

Continuer la lecture de « Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’ouvrir pendant le G20 »

G20 Osaka

Les touristes prévoyant de se rendre dans la ville d’Osaka à la fin de ce mois-ci risquent de voir leurs itinéraires perturbés car la police renforce la sécurité lors du sommet du Groupe des 20 qui réunira les dirigeants étrangers dans le centre.

Des dirigeants de 37 pays, régions et organisations internationales, dont le président Américain Donald Trump, le président Chinois Xi Jinping et le président Français Emanuel Macro, se réuniront dans la troisième ville la plus peuplée du pays ( après Tokyo et Yokohama), les 28 et 29 juin, faisant du sommet la plus grandes conférences jamais tenues au Japon.

Plus de 25 000 policiers seront déployés pour assurer leur sécurité, le renforcement de la sécurité entraînant de lourdes répercussions. De nombreuses attractions touristiques seront fermées et les services de taxi vers et depuis les aéroports de la région seront suspendus, même les écoles seront fermées.

Continuer la lecture de « G20 Osaka »

Le Japon est la destination touristique en plus forte croissance au monde.

En 1995, un modeste 3,3 millions personnes ont visité le Japon, une terre fascinante de temples anciens, de gratte-ciel, de montagnes enneigées et de plages de sable. Cette année-là, le Japon a été le 34e pays le plus visité sur la planète, selon l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT), derrière la Bulgarie, l’Ukraine et la Belgique.

La croissance était stable, en 1998, 4,1 millions voyageurs étrangers ont passé au moins une nuit sur le sol japonais, ce qui en fait alors la 33e nation la plus visitée. En 2005, 6,7 millions soit la 32e position sur la liste puis passe à la 31e place en 2010 avec 8,6 millions.

Le pays a pris un sérieux coup après la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011 et en 2012, les visites sont tombées à 8,4 millions.

Depuis 2013, cependant, quelque chose s’est produit ?

Continuer la lecture de « Le Japon est la destination touristique en plus forte croissance au monde. »

Ôsôji, le « ménage du Nouvel An » japonais

Tous les ans, à la fin du mois de décembre, alors que l’Occident s’affaire à fêter Noël, les japonais se préparent déjà au passage de la nouvelle année. C’est le moment du Ôsôji /大掃除.
Ce terme, pouvant littéralement être traduit par « grand ménage », désigne une pratique traditionnelle qui consiste à mettre de l’ordre et nettoyer de fond en comble les habitations, les bureaux, les écoles et autres lieux de vie.

Historiquement, ce rituel serait né à l’époque Edo (1603 – 1868) avec le Susu-harai /煤払い, une tradition qui avait lieu tous les 13 décembre, jour consacré au nettoyage des poussières et de la suie des lampes et des braseros.
Aujourd’hui moins spécifique, ce grand ménage peut prendre des formes très diverses : aération des pièces et des tatamis, désencombrement et suppression des objets inutiles, changement du papier des shôji (portes coulissantes traditionnelles), tri et classement des dossiers…

Continuer la lecture de « Ôsôji, le « ménage du Nouvel An » japonais »

Plus de 50 000 chambres d’hôtel à Kyoto fin 2019

La ville de Kyoto a estimé qu’il serait nécessaire d’avoir environ 40 000 chambres d’hôtel pour 2020, cependant, les calculs par le Kyoto Shimbun constate que le nombre total de chambres d’hôtel situé dans la ville de Kyoto a déjà dépassé les 40 000, et passera 50 000 dans moins de deux ans.

En réponse à un nombre croissant d’étrangers visitant le Japon, le boom de la construction d’hôtel, également appelé «bulle hôtel», est en cours à Kyoto. Cela a provoqué des hausses rapides et très importantes sur le prix des terres et la congestion des transports.

Les calculs étaient fondés sur les plans d’ouverture d’hôtel publiés par les opérateurs commerciaux et les plans déposés auprès du gouvernement municipal et autres sources, ils n’ont pris en compte que des installations d’hébergement de taille moyenne et grande à partir de 50 chambres ou plus.

À la fin de l’exercice 2017, le nombre total de chambres d’hébergement disposant d’une autorisation commerciale par la ville de Kyoto était de 38 419. Selon des calculs récents, le nombre de chambres a déjà dépassé 40 000 au cours de l’exercice en cours, aussi le nombre total de chambres d’hôtes devrait largement dépasser 50 000 et pourrai dépasser les 60 000. A titre de comparaison il y avait au 1 er janvier 2017 environ 81 000 chambres d’hôtels à Paris.

Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon

Comme les immigrés du monde entier, les Japonais ont quitté leur pays d’origine à la recherche d’une vie meilleure pour leurs familles. Une grande partie de cette immigration s’est produite de 1868 à 1912.

1 / Brésil : 1.500.000
Le Japon et le Brésil ont une longue histoire d’échanges culturels et économiques. Aujourd’hui, le Brésil compte la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon.

Il y a aussi beaucoup de Brésiliens vivant au Japon. En fait, les Brésiliens représentent le plus grand groupe ethnique non asiatique au Japon (312 582 personnes).
L’immigration japonaise au Brésil a commencé en 1908. Au début, les immigrants japonais ont été résignés à des emplois agricoles mal rémunérés. À chaque génération, les Japonais ont amélioré leur vie au Brésil.
Ces dernières années, la culture japonaise est très populaire au Brésil. Chaque année, des dizaines de festivals japonais ont lieu dans tout le Brésil (par exemple, le Bon Festival à São Paulo).

La culture brésilienne est également populaire au Japon. Le carnaval d’Asakusa Samba est l’un des plus grands festivals d’été de Tokyo.

2 / États-Unis : 1 204 205
Environ le tiers de la population d’Hawaï s’identifie comme ayant un héritage japonais. La culture japonaise a eu une grande influence à Hawaii. La cuisine japonaise, les festivals et les coutumes sont faciles à voir dans la vie quotidienne à Hawaii.
Les cultures hawaïenne et japonaise ont fusionné de manière intéressante. Spam musubi est un aliment hawaïen qui utilise un ingrédient local populaire (spam) préparé sous la forme d’un onigiri (boule de riz japonaise).

Il existe également d’importantes populations japonaises en Californie, dans l’État de Washington et en Oregon.

3 / Philippines : 120 000
Les Philippines ont été le premier pays à connaître l’immigration japonaise (dès le 12ème siècle). Au XVIIe siècle, de nombreux catholiques japonais ont fui aux Philippines pour éviter les persécutions religieuses. Continuer la lecture de « Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon »

Kyoto est en tête du classement des grandes villes japonaises, Fukuoka deuxième et Osaka troisième

Selon un sondage mené par un groupe de réflexion affilié au grand promoteur immobilier Mori Building Co., Kyoto figure en tête du classement des principales villes japonaises selon des critères tels que la qualité de vie et l’économie.

L’Institut des stratégies urbaines a publié sa première édition du classement, qui couvrait 72 villes à l’exclusion de Tokyo.

Les villes ont été classées selon 83 indicateurs répartis dans six catégories : économie et affaires, transports et accessibilité, environnement, vie et résidence, culture et échanges et pour finir recherche et développement ; à partir de la base de résultats statistiques et d’auditions avec les résidents locaux.

Kyoto a été bien noté pour ses universités et ses nombreuses propriétés touristiques, y compris ses atouts historiques et culturels, a déclaré le groupe de réflexion.

Fukuoka est arrivé en deuxième position grâce à sa puissante économie. Un certain nombre de zones spéciales de déréglementation sont situées dans le hub sud-ouest.

Malgré le faible taux de criminalité, Osaka se classe au troisième rang en raison de la vigueur de la consommation privée et des investissements, ainsi que de son réseau de transport pratique. Continuer la lecture de « Kyoto est en tête du classement des grandes villes japonaises, Fukuoka deuxième et Osaka troisième »