Bière artisanale Japonnaise Craft beer

La scène de la bière artisanale (ji-bâru, littéralement « bière locale ») est apparue au milieu des années 1990. Jusque-là, des lois brassicoles strictes n’accordaient des licences qu’aux grands brasseurs. Tout a changé en 1994 lorsque le gouvernement a radicalement assoupli la loi, permettant aux petites brasseries de prospérer. Depuis lors, la bière artisanale est devenue de plus en plus populaire, avec des centaines de microbrasseries à travers le pays vendant maintenant de la bière régionale de haute qualité au pays et à l’étranger.

Il ya une scène particulièrement dynamique de la bière artisanale dans les grandes villes comme Tokyo et Osaka, où divers bars dédiés vendent de la bière d’une brasserie particulière, ils sont liés à, si ce n’est à partir d’une sélection de brasseries. Il y a également un nombre croissant de brewpubs qui brassent et vendent leur propre bière sur place. De nombreuses villes d’onsen contribuent également à la présence nationale de bière artisanale avec des brasseries locales célèbres qui profitent des eaux pures locales.

Ou déguster de la bière:

Continuer la lecture de « Bière artisanale Japonnaise Craft beer »

La bière Japonnaise

La bière au Japon a vu le jour au XVIIe siècle à l’époque d’Edo, lorsque les Néerlandais ont ouvert une brasserie pour les marins travaillant sur la route commerciale entre le Japon et l’Empire néerlandais. Le brassage commercial de style japonais a été exporté vers une grande partie de l’Asie du Sud-Est.

La bière est la boisson alcoolisée la plus populaire au Japon, représentant près des deux tiers des 9 milliards de litres d’alcool consommés par an. À la fin du XIXe siècle (début de la période japonaise Meiji), des brasseurs allemands sont arrivés.

Les principaux brasseurs sont Yebisu, Asahi, Kirin, Sapporo et Suntory tandis que les petites brasseries locales fournissent des bières de dégustation distinctes. Les bières lager sont les plus courantes, mais malheureusement, les « bières » à teneur réduite en céréales appelées « Happoushu » (la bière à faible malt, littéralement la boisson alcoolisée pétillante) ont conquis une grande partie du marché, car la taxe est plus faible sur ces produits.

Parce que les lois sur l’alcool au Japon exigent que la bière soit taxée en fonction de sa teneur en malt, d’autres boissons ressemblant à de la bière ont été créées par les brasseurs japonais qui contiennent moins de malt et sont donc moins chers à vendre.

Les trois rangs actuels de la bière sont les suivants:

Continuer la lecture de « La bière Japonnaise »

Le Français qui vends des Bento aux Japonais

Un Français vends des Bento aux Japonais… c’est un peu comme si un Japonais vends des camemberts aux Français. Thomas Bertrand l’a fait avec sa société Bento and Co !

Il a déménagé de sa France natale pour l’autre bout du monde au Japon il y a quelques années. Il a appris le japonais et a créé une entreprise vendant des boîtes à lunch inspirées du bento japonais traditionnel.

Ce sont des conteneurs contenant des aliments tels que du poisson, du riz, des nouilles et des légumes, très utilisé depuis longtemps pas les Japonais.

Au centre de Kyoto il a ouvert au rez-de-chaussée un magasin de vente au détail qui présente les boîtes à bento. Certaines ressemblent à des ninjas ou des geishas caricaturales, certaines ont des motifs de vagues japonaises traditionnelles et d’autres ressemblent à des capsules d’argent élégantes… bref Il y a des boîtes à bento pour tous les goûts.

Continuer la lecture de « Le Français qui vends des Bento aux Japonais »

Des baskets made in Japan Patrick

La marque de baskets Patrick est à la base Française puis devenu Japonaise.

Le cordonnier Patrick Veneto a commencé à fabriquer des chaussures dans le village de Poussos, dans l’ouest de la France en 1892.

Aujourd’hui c’est une marque japonaise avec une trentaine de salariés qui fabriquent entièrement toutes les chaussures dans leur atelier près de Kobe au Japon.

Les modèles sont vraiment design, confortables, de qualités et changent constamment.

Il n y a pas de grosse production, donc si vous voyez un modèle qui vous plait il ne faut pas hésiter. Sans parler du fait que porter des Nike, Adidas made in China c’est quand même devenu franchement ringard et trop commun..

Il y a des magasins Patrick dans les centre villes et certains modèles sont vendus dans des chaines spécialisées et grands magasins.

Le prix est tout à fait correct et c’est Made in Japan ! Un parfait souvenir pour soi même !

Le site web de Patrick Japon