Le temple de Toji de Kyoto

Le temple de Toji, qui date de 794, est connu pour sa haute tour de pagode (la plus haute du Japon) et pour son marché aux puces le 21 de chaque mois (appelé « Kobo-san » ) textiles, céramiques, meubles etc…

Le temple de Toji a été fondé sur les ordres impériaux de l’empereur Kammu pour prier pour la paix nationale et en 823 a été donné à Kobo Daishi (aka Kukai), le fondateur de l’école Shingon du bouddhisme japonais.

Le hall principal en bois (Kondo) date de 1603 et a été construit par Hideyori, le fils du seigneur de guerre Hideyoshi Toyotomi dans une combinaison de styles japonais, chinois et indiens. Ce bâtiment contient des statues du Yakushi (Bouddha de guérison) et de ses assistants Nikko et Gakko.

La pagode de cinq étages du temple de Toji date à l’origine de 826 et a ensuite été reconstruite en 1644. La tour de 55m de haut est la plus grande au Japon. L’intérieur de la pagode n’est plus ouverte au public. Il y a des illustrations bouddhistes ésotériques (Mikkyo) à l’intérieur.

Continuer la lecture de « Le temple de Toji de Kyoto »

Park Hyatt Kyoto encore une nouvelle adresse de luxe à Kyoto

Park Hyatt a ouvert sa deuxième propriété au Japon à Kyoto, après Park Hyatt Tokyo qui a ouvert en 1994. L’hôtel est situé dans les collines de Higashiyama, dans le quartier à moins de 1,5 km de la gare de Kyoto où de nombreux sites emblématiques du patrimoine mondial de l’UNESCO existent.

Le Park Hyatt Kyoto abrite 70 chambres avec neuf suites et la plupart des chambres peuvent profiter de vues exceptionelles sur l’emblématique pagode Yasaka. La conception et la construction de l’hôtel intègrent l’architecture traditionnelle japonaise et l’artisanat artisanal.

Continuer la lecture de « Park Hyatt Kyoto encore une nouvelle adresse de luxe à Kyoto »

Cérémonie du thé les grands principes

Les grands principes de la Cérémonie du Thé sont d’inspiration religieuse, et tout particulièrement Zen. A partir des concepts élaborés et codifiés par Sen No Rikyû, le Chanoyu ( Cérémonie du Thé ) vise au respect de ces principes moraux par l’ensemble des participants, qu’ils soient officiants ou invités, et ce durant toute la durée de la cérémonie.

C’est le concept de Wabi qui dirige l’ensemble des actes des participants du Chanoyu. Cette philosophie prône la simplicité et l’isolement du monde extérieur pour atteindre un état de concentration Zen, propre à l’éveil spirituel. De ce principe va découler tous les actes de la cérémonie du thé, de même que l’environnement architectural ( Chashitsu ) et esthétique ( ustensiles).

Chacun des participants sera donc invité à faire preuve de simplicité, d’humilité et de silence, avant et durant toute la cérémonie. On attend également, de chacun, une attitude de bienveillance qui doit permettre l’éclosion d’une harmonie parfaite dans le groupe. C’est dans ces moments de tranquillité et de respect que se goûte véritablement tout le plaisir spirituel de la Cérémonie du Thé.

Les visiteurs des Jeux Olympiques de Tokyo devraient également visiter le Kyoto historique.

Avec plus de 600 000 visiteurs étrangers atterriront au Japon cet été pour les Jeux Olympiques.

Les voyageurs devraient inscrire Kyoto sur leur liste., avec 17 sites au patrimoine mondial de l’Unesco, des rues pavées et des bâtiments historiques, des machiya.

Bien que petite par sa taille comparée à d’autres grandes villes japonaises comme Tokyo ou Osaka, Kyōto a le patrimoine architectural, culturel et religieux les plus riche du Japon.

Nord de Kyoto : Kinkaku-ji, Ryōan-ji, Ninna-ji, Kōzan-ji, Sanctuaire Shimogamo, Sanctuaire Kamigamo.

Centre : Château de Nijō, Nishi Hongan-ji, Tō-ji.

Est : Kiyomizu-dera, Ginkaku-ji.

Ouest : Tenryū-ji, Koke-dera.

Sud : Daigo-ji.

L’ancien siège historique de Nintendo à Kyoto devient un hôtel

Hôtel dans des écoles vides, hôtel dans les temples etc…. bref tout est bon pour faire un hotel à Kyoto, donc voici un nouvel hôtel dans l’immeuble historique (1930) de Nitdendo à Kyoto. (La ville devient un vaste hôtel ou les habitants partent les uns après les autres).

L’immeuble est de par lui-même très beau et authentique, malheureusement ils vont en détruire une bonne partie, c’est vraiment du gâchis.

Au japon il n’existe aucune protection sur le patrimoine en voici la preuve une fois de plus !

Cet immeuble historique devrait être classé au patrimoine commun de Kyoto. Il devrait être interdit de le détruire ou de modifier son aspect extérieur au minimum… mais cela n’existe pas au Japon.

L’hôtel est provisoirement nommé «Projet Kabuyama», l’intérieur sera rénové avec 20 chambres, ainsi qu’un bar, une salle de sport et un spa…

Il convient de préciser que le premier bâtiment ouvert par Nintendo en 1889 (fabricant de cartes à jouer) n’existe plus car détruit il y a moins de 20 ans pour faire un parking ! absolument incroyable et triste !

Cependant, ce bâtiment, «Yamauchi Nintendo», est le premier vrai siège social de l’entreprise, et est resté intacte depuis son ouverture en 1930.

Que faire le soir du réveillon à Kyoto ?

Que faire le soir du réveillon à Kyoto ?

Les moines bouddhistes en charge de la gigantesque cloche du réveillon du nouvel an sont très conscients de la lourde responsabilité qu’ils portent à sonner parfaitement la cloche.

Il faut braver le froid pour faire sonner la cloche de Chionin Temple de 70-tonne, il faut la faire sonner 108 fois pour marquer la venue de la nouvelle année.

Frapper une fois est un énorme défi, Il faut une équipe de personnes formées travaillant en tandem.

Selon les croyances bouddhistes, les gens naissent avec 108 désirs qui leur causent la douleur et la souffrance. Les désirs sont enlevés lorsque la cloche est frappée 108 fois.

L’équipe de moines a fait une répétition pratique au temple le 27 décembre pour s’assurer que tout se déroule comme prévu pour la grande nuit.

Dix-sept moines chantaient et transpiraient pour balancer un énorme marteau en bois sur la cloche à la répétition au Temple de Jodo Shu (Secte de la Terre Pure), dans le quartier de Higashiyama a Kyoto.

Un moine accroché se jette à l’envers saisissant la corde la plus épaisse attachée au marteau en bois appelé un “Shumoku”, utilisé pour frapper la cloche. D’autres moines tirent des cordes pour contrôler le marteau en chantant “EEI Hitotsu” (prenez-en un) et “Soore!” (Nous y voilà!). Un bruit sombre et lourd résonne quand la cloche géante est frappée.

La cloche du temple de Chionin a été coulée en 1636 pendant la période Edo (1603-1867). C’est l’une des trois plus grandes cloches dans un temple au Japon, mesurant 3,3 mètres de haut avec un diamètre de 2,8 mètres.

Les prêtres commencent vers 10:40 h pour le réveillon du nouvel an. Les dernières entrées à 23h.

Otagi Nenbutsu-ji Temple

Ce temple bouddhiste paisible est niché au sommet d’une colline, entouré de plus de 1 000 sculptures de pierre saisissantes. Sentier touristique éloigné et hors des sentiers battus, on se croirait dans une oasis de calme, dépourvue des masses de touriste qui affluent vers les sites plus centraux de Kyoto.

Mais les choses n’ont pas toujours été aussi sereines. Un typhon a décimé le temple originel du huitième siècle dans les années 1950, détruisant des parties de la structure. Il fut alors décidé que le temple serait reconstruit dans un endroit différent et plus sûr.

Plutôt que d’abandonner tout espoir pour l’ancien temple, l’un de ses prêtres a commencé à le reconstruire. Il a fait plus que reconstruire le bâtiment, car pendant qu’il travaillait, il a également ajouté des sculptures de pierre bouddhistes dans la propriété. Il a également enseigné aux habitants des vilages comment créer des sculptures, de sorte que leur travail est désormais intégré aux siens.

Maintenant, il y a 1 200 statues de pierre représentant les disciples de Bouddha. Ils sont sur la colline et bordent les sentiers comme des gardiens paisibles et couverts de mousse.

Otagi nenbutsu-ji temple website