Des mini robots font du tourisme au Japon.

Un groupe de mini-robots humanoïdes dotés d’une intelligence augmenté s’est rendu dans la préfecture d’Aomori, dans le nord du Japon.

Chaque propriétaire a payé Y15000 par robot pour le tour. Au total, 50 robots RoBoHon de tout le pays ont commencé le voyage lundi dans une gare de la ville de Mutsu, dans la ville d’Aomori qui était organisé par la société d’électronique Sharp, qui fabrique et commercialise le RoBoHon.

Les robots ont visité l’hôtel de ville où ils ont été accueillis par le maire Soichiro Miyashita. Il a décrit l’accueil des touristes robotisés comme un “moment historique” pour la ville. Les robots ont exécuté une danse en retour.

Les robots ont posé pour des photos dans chacun des sept sites touristiques qu’ils ont visités, y compris le mont Osorezan, l’un des lieux les plus sacrés du pays.

Les photos ont été partagées en temps réel avec leurs propriétaires et les robots rentreront chez eux mardi avec pleins de souvenirs !

Une organisatrice a déclaré qu’elle pensait que l’événement contribuerait à mettre en valeur les ressources touristiques des zones rurales.

Faire prendre des vacances à des robots, est-ce vraiment sérieux ?

Dépenser Y15000 par robot aurait pu permettre à des enfants déshérités de sortir de leur univers…. Même une seule journée, c’est quand même plus noble et plus généreux !

Kyoto ne sait pas ce qu’ elle veut ?

La «pollution touristique» est un problème croissant à Kyoto, où des millers de touristes affluent vers d’anciens sanctuaires et temples.

Avec le tourisme de masse, 31 millions de touristes l’année dernière il ne faut pas s’attendre à avoir une clientèle très raffiné, alors même que la culture de Kyoto est très raffinée, bref cela ne Mach pas du tout et pose de gros problèmes avec les habitants de la ville ainsi que la dégradation visible des sites touristiques, exemple récent le massacre de la foret de bambous à Arashiyama

Les autorités de Kyoto ont interdit la photographie dans certaines parties du quartier des Geisha, en raison de nombreuses plaintes pour harcèlement et mauvais comportement de touristes étrangers dans la quête du selfie parfait.

L’interdiction, introduite récemment sur des rues privées dans le quartier de Gion, inclut une amende pouvant aller jusqu’à 10 000 yens.

En réponse aux plaintes de résidents et d’entreprises, le service local a placé des panneaux près des rues étroites menant à Hanamikoji, avertissant les visiteurs de ne pas prendre de clichés instantanés.

Le quartier abrite des restaurants exclusifsGeiko et Maiko divertissent les clients sur des tatami pendant le dîners kaiseki à plusieurs plats.

Continuer la lecture de « Kyoto ne sait pas ce qu’ elle veut ? »

Touriste dans le monde

Yaska Kyoto
Yaska Kyoto

Il y a 200 destinations touristiques dans le monde, 10% capte 46% des touristes. Le Japon ambitionne d’être dans le peloton de tête.

Le tourisme est la plus grosse industrie mondiale, c’est 10% du PIB mondial avec 300 millions d’emplois.

Une nouvelle ligne de bus de Kyoto à Koyasan

Une nouvelle ligne de bus emmènera les voyageurs directement de Kyoto à Koyasan, la colonie monastique située au sommet d’une montagne, nichée dans les contreforts de la préfecture de Wakayama. La nouvelle ligne de bus facilitera plus que jamais l’accès des voyageurs au Japon à Koyasan et aux célèbres chemins de pèlerinage de Kumano Kodō.

Appelé ligne Kyoto-Koyasan, le bus limousine sera exploité par les compagnies de bus Nankai Rinkan et Keihan Bus. Il circulera pendant 66 jours de la gare de Kyoto à Koyasan Oku-no-in entre les périodes du 20 septembre au 24 novembre 2019. En En voyageant en bus, les voyageurs peuvent désormais éviter les transferts difficiles à Osaka ou les liaisons ferroviaires compliquées, et peuvent se rendre directement d’une destination populaire à une autre. Il y aura deux départs par jour, un le matin et un en début d’après-midi, d’une durée approximative de deux heures et 40 minutes.

Continuer la lecture de « Une nouvelle ligne de bus de Kyoto à Koyasan »

Le Rugby au Japon

Du 20 septembre au 2 novembre 2019, le Japon va accueillir la 9eme Coupe du monde de rugby, et c’est une petite révolution dans le monde de l’Ovalie, car ce sera la 1ere fois que la compétition se déroulera en Asie

Et c’est tout à l’honneur des japonais, car si nous l’ignorons en Europe, le rugby est assez populaire au Japon (même si nous sommes loin de l’engouement notamment du baseball, ou du football). Malgré tout, le Japon regroupe pas moins de 108 000 licenciés, le plaçant dans le top 10 des nations ayant le plus de licenciés (la France en totalisant 258 000, et le 1er du top l’Afrique du Sud avec 635 000 licenciés). Car mine de rien, ce sport est présent dans l’Archipel depuis plus de 150 ans, grâce notamment à Ginnosuke Tanaka (田中銀之助 -1873-1933) et Edward Bramwell Clarke (1874-1934).

Toutefois, une nuance s’impose, puisqu’à l’époque, le rugby était surtout pratiqué par les étrangers installés au Japon, en particulier à Kobe et Yokohama, suite à l’ouverture du pays sur le monde durant l’ère Meiji. De plus, à l’instar des autres Nations de l’Ovalie, le rugby japonais fut amateur à 100% : les joueurs étaient soit des étudiants, soit des employés d’entreprises.

D’ailleurs, anecdote sympathique, le plus ancien club de rugby japonais, celui de l’Université de Keiō à Tokyo, fut crée en 1899, soit bien avant la naissance du Stade Toulousain en France (1917). Leur équipe nationale, les « Cherry Blossoms » (les Fleurs de Cerisiers) ou les « Braves Blossoms » remporte leur 1ere victoire officielle internationale face au Canada, 9 à 8 en 1932.

Continuer la lecture de « Le Rugby au Japon »

Peinture sur Byobu par Oukoku au Musée d’Art de Fukuda à Kyoto

Un chef-d’œuvre mettant en vedette une maison de thé et des chevaux du peintre japonais Konoshima Oukoku (1877-1938) sera exposé au public ici pour la première fois en 78 ans.

“Umayaji no Haru” (Printemps d’une route principale), une peinture réalisée sur une paire de byobu pliants, sera présentée au Musée d’Art de Fukuda, qui devrait ouvrir ses portes à Kyoto en automne 2019.

Oukoku était connu comme un artiste à égalité avec d’autres peintres célèbres, tels que Yokoyama Taikan et Takeuchi Seiho. Cependant, il a gardé ses distances avec la communauté de la peinture dans les dernières étapes de sa vie.

Le musée ouvrira ses portes à Arashiyama en octobre, avec la collection Fukuda, environ 1 500 œuvres d’art recueillies par Yoshitaka Fukuda, président de la société de financement des consommateurs Aiful Corp.

Chacun des Byobu pliants sur lesquels Umayaji no Haru a peint se compose de six panneaux. Chaque panneaux est de 1,7 mètres de haut et 3,75 mètres de large.

Continuer la lecture de « Peinture sur Byobu par Oukoku au Musée d’Art de Fukuda à Kyoto »

Nintendo Live Gaming Expo en Octobre à Kyoto

En octobre prochain, Nintendo organisera à nouveau une exposition de jeux à Kyoto, au Japon : Live 2019 Kyoto.

L’événement de l’année dernière se nommé Nintendo Live 2018 Tokyo à Tokyo.

L’expo aura des tournois, des événements scéniques et des démos jouables de nouveaux jeux. Des événements de scène et spectacles de musique Splatoon et Super Mario Maker avec le duo de comédiens d’Osaka Yoiko, qui comprend Shinya Arino de Game Center CX renommée.

Les tournois sont Super Smash Bros. Ultimate, Splatoon 2 et Super Mario Maker 2. Les gagnants d’un concours Nintendo Labo seront également exposés.

Les démos jouables n’ont pas encore été annoncées.

Continuer la lecture de « Nintendo Live Gaming Expo en Octobre à Kyoto »

25ème Conférence Générale de l’ICOM à Kyoto

Du 1er au 7 septembre, Kyoto accueillera des milliers de directeurs de musées, de conservateurs et d’historiens de l’art du Japon et du monde entier lors de l’assemblée générale du Conseil international des musées (ICOM), basé à Paris.

Au cours de la semaine, une gamme d’ateliers, de séminaires et d’événements spéciaux sur la culture, l’art, l’archéologie et les musées aura lieu. Entre autres sujets, les participants discuteront de la manière dont les musées peuvent traiter des thèmes historiques.

Ajoutez à ces dizaines d’ateliers et de sessions conçus pour former les employés de musée, traiter de la préservation archéologique et discuter du rôle des musées dans un monde où il est plus facile que jamais de faire une visite virtuelle.

Continuer la lecture de « 25ème Conférence Générale de l’ICOM à Kyoto »

Daimonj est le festival des montagnes enflammées à Kyoto

Une fois par an au mois d’août au beau milieu de la saison des Obon (festival japonais des morts) vénérant les ancêtres, le flanc de la montagne situé près du Pavillon d’Argent, à Kyoto est en feu. Pendant la majeure partie de la nuit du 16 août, le feux se voit à des kilomètres à la ronde.

Cependant, loin d’un embrasement sauvage et incontrôlable, les gens s’aperçoivent bientôt que le feu contient un message en caractères japonais: 大 (grand) sur le mont Daimonji. Il y a aussi d’autres signes en feux sur les montagnes voisines tout autours de Kyoto.

Ce feu représente la culture religieuse japonaise complexe, cela marque le moment où les esprits ancestraux qui sont supposés visiter le royaume terrestre pendant Obon retournent dans le monde des esprits.

Continuer la lecture de « Daimonj est le festival des montagnes enflammées à Kyoto »

Le grand typhon Krosa

Le grand typhon Krosa a touché la terre du japon dans la préfecture de Hiroshima à l’ouest du Japon, l’après-midi du 15 août, et devrait continuer sa route avec des vents violents et de fortes pluies, a annoncé l’Agence météorologique japonaise.

L’agence a mis en garde contre les mers agitées et appelle les gens à se méfier des glissements de terrain, des inondations dans les zones basses, ainsi que des rivières en crue ou en débordement. Elle a émis des avertissements de pluie abondante, d’orage et d’inondation pour de nombreuses regions à l’ouest et au sud-ouest du Japon, ainsi que des avertissements de pluie abondante et de fortes vagues pour certaines parties de l’est du Japon.

À 14h Le 15 août, le typhon Krosa, près de la ville de Kure, dans la préfecture d’Hiroshima, se déplaçait vers le nord à une vitesse d’environ 30 kilomètres à l’heure. La pression atmosphérique centrale était de 975 hectopascals. La vitesse du vent maximale était de 30 mètres par seconde (108 km / h) et des rafales maximales de 40 m / s (144 km / h).

Continuer la lecture de « Le grand typhon Krosa »

Caisses 100% automatiques chez Uniclo.

Et voilà ! Plus personne derrière la caisse. C’est vous qui encaissez et qui emballez vos produits dans un sac en plastique toujours pas très écologique…. Faudrait aussi pensez à nous faire une remise puisque que l’on fait maintenant le travail de quelqu’un !

Bref, après le fastfood avec Mac Do, le fastcoffee avec Starbuck voici le fastclothing avec Uniclo ! Quel monde merveilleux. . . . . vraiment ?!?