Que faire le soir du réveillon à Kyoto ?

Que faire le soir du réveillon à Kyoto ?

Les moines bouddhistes en charge de la gigantesque cloche du réveillon du nouvel an sont très conscients de la lourde responsabilité qu’ils portent à sonner parfaitement la cloche.

Il faut braver le froid pour faire sonner la cloche de Chionin Temple de 70-tonne, il faut la faire sonner 108 fois pour marquer la venue de la nouvelle année.

Frapper une fois est un énorme défi, Il faut une équipe de personnes formées travaillant en tandem.

Selon les croyances bouddhistes, les gens naissent avec 108 désirs qui leur causent la douleur et la souffrance. Les désirs sont enlevés lorsque la cloche est frappée 108 fois.

L’équipe de moines a fait une répétition pratique au temple le 27 décembre pour s’assurer que tout se déroule comme prévu pour la grande nuit.

Dix-sept moines chantaient et transpiraient pour balancer un énorme marteau en bois sur la cloche à la répétition au Temple de Jodo Shu (Secte de la Terre Pure), dans le quartier de Higashiyama a Kyoto.

Un moine accroché se jette à l’envers saisissant la corde la plus épaisse attachée au marteau en bois appelé un “Shumoku”, utilisé pour frapper la cloche. D’autres moines tirent des cordes pour contrôler le marteau en chantant “EEI Hitotsu” (prenez-en un) et “Soore!” (Nous y voilà!). Un bruit sombre et lourd résonne quand la cloche géante est frappée.

La cloche du temple de Chionin a été coulée en 1636 pendant la période Edo (1603-1867). C’est l’une des trois plus grandes cloches dans un temple au Japon, mesurant 3,3 mètres de haut avec un diamètre de 2,8 mètres.

Les prêtres commencent vers 10:40 h pour le réveillon du nouvel an. Les dernières entrées à 23h.

Chion-in Temple

Situé dans le quartier Higashiyama de Kyoto, Chion-in est relié à Hōnen (1133-1212), le fondateur du Jōdo Shū (bouddhisme pur).

C’est ici à Chion que Hōnen a enseigné le nom d’Amida (Sanskrit: Amitabha) pour atteindre le salut, et c’est ici qu’il a passé ses dernières années.

Aujourd’hui, avec plus de 7 000 temples, les enseignements de Hōnen se sont répandus dans tout le Japon. Depuis 1523, Chion-in a été le temple principal du Jōdo Shū.

En outre, Chion-in est très attrayant d’un point de vue culturel, car il a reçu des dons du shogun Tokugawa (commandant militaire suprême) au début de la période Edo (1600-1867), et a été construit par les maîtres artisans de l’époque.

Au pied de Kachōzan, l’une des trente-six montagnes du quartier Higashiyama de Kyoto, se trouvent les 106 grands et petits bâtiments qui composent le Chion-in.

Les bâtiments sont répartis dans les jardins du temple : au niveau supérieur, le mausolée de Hōnen, le niveau du millieu est occupé par les principaux bâtiments du temple tels que le Mieidō (salle qui abrite l’image de Hōnen) et le Shūedō (hall de l’assemblée).

Continuer la lecture de « Chion-in Temple »

Une nouvelle façon de voir Kyoto

Une nouvelle façon de voir Kyoto
Le canal Biwako

Il est très agréable de se promener autour de Kyoto, en effet l’ancienne capitale du Japon est l’une des villes les plus Walkables du pays.

Depuis le 29 mars, l’une des “Nouvelles” façons de voir Kyoto est l’excursion en bateau !

La navigation à travers le canal Biwako signifie que vous pouvez flotter sous les cerisiers en fleurs et pourrez aussi voir des temples historiques le long du chemin.

Les excursions en bateau peuvent contenir jusqu’à 12 personnes, il y a trois points d’embarquement différents à Kyoto:

La gare de Shimpiya, la gare de Mitsuji, ou la gare de Keage, près du temple de Ère Eikan-dō Zenrin-ji.

Le tour dure entre 30 et 50 minutes, en fonction de l’endroit où vous attrapez le bateau, les tarifs sont entre 35-70 euro.

Créé pendant la période Meiji (1868-1912) pour l’irrigation, le transport, la production d’électricité, et pour approvisionner l’eau potable du lac Biwako (le plus grand lac du Japon)

Le canal a ouvert pour la première fois en 1894.

https://biwakososui.jp/biwakososui/

Les touristes défigurent les bambous à Arashiyama.

Au moins 100 bambous dans le quartier de Arashiyama à Kyoto ont été vandalisé par des touristes qui gravent leurs noms et leurs initiales.

Les gravures sculptées sur les tiges des plantes sont en langues étrangères et selon la ville de Kyoto le nombre a augmenté rapidement depuis avril.

“Des visiteurs ont sculpté leurs noms pour commémorer leurs voyages, mais nous ne pouvons pas accepter un tel comportement qui pourrait décevoir de nombreux autres touristes qui sont impatients de profiter du paysage des forêts de bamboux“, a déclaré un fonctionnaire de la ville. Continuer la lecture de « Les touristes défigurent les bambous à Arashiyama. »

Itinéraire de deux jours à Kyoto

Deux jours à Kyoto vous permettent de voir pleins de choses!

Cet itinéraire de deux jours vous emmène à travers les principaux quartiers touristiques de Kyoto.
C’est une bonne ballade à faire hors saison (été ou hiver). En haute saison (printemps et automne) il y aura du monde.

Le premier Jour : Le sud Higashiyama

Kiyomizu-dera Temple
Prenez un bus ou un taxi jusqu’à l’intersection Gojo-Kawaramachi. L’arrêt de bus le plus proche est Gojozaka. Remonter Gojo-zaka, qui est la rue principale qui mène à l’est, en haut de la colline, au Temple Kiyomizu-dera. Très probablement, vous pouvez simplement suivre les gens.Kiyomizu-dera Temple

À mi-chemin, vous pouvez supporter jusqu’à Chawan-zaka, qui vous éloigne de la plupart des voitures et des bus. Entrez dans le temple et explorez complètement le temple. Ne pas oublier de visiter le merveilleux Tainai-Meguri.

Continuer la lecture de « Itinéraire de deux jours à Kyoto »

Itinéraire d’une journée à Kyoto

Si vous avez seulement une journée complète à passer dans Kyoto, vous aurez envie de voir les endroits les plus étonnants et mémorables.

Cet itinéraire comprend le très important quartier touristique du sud de Higashiyama, le centre-ville de Kyoto et l’incroyable sanctuaire Fushimi-Inari-Taisha, avec ses arcades de Vermillion torii (portes).

Zones couvertes : Sud de Higashiyama, Gion, centre ville, Fushimi.

Lieux a visiter : le temple de Kiyomizu-dera, les quartiers de Gion, Sannen et de Ninen-zaka, le temple Chion-in, le temple Shoren-in, le centre-ville avec le marché de Nishiki, le sanctuaire Fushimi-Inari-Taisha.

Attention : Ces sites sont ultra fréquenté.

Kennin-ji

kenninji

Le Kennin-ji (建仁寺) est situé dans l’arrondissement de Higashiyama-ku à Kyoto, au Japon, dans le quartier touristique de Gion. Il fut nommé Gozan (五山, l’un des cinq grands temples de Kyōto) en 1334. Il contrôle actuellement presque 70 temples annexes.

L’ensemble des bâtiments date du XVIIIe siècle à l’exception de la chūmon (中門, porte centrale) qui date de la création du temple et la pagode à cinq étages, Yasaka-tō (八坂塔), érigée en 1440 et restaurée en 1618. Le temple contient également 3 jardins zen.

En 1202, le temple Kennin-ji fut fondé par le moine Eisai (栄西) à la demande de Minamoto no Yoriie (源頼家). C’est le plus vieux temple zen de Kyoto, les bâtiments sont magnifiques et s’ouvrent sur un jardins sec, un jardin de thé et un jardin de mousse et de roches.

Le jardin Daiôen (大雄苑) est constitué par de la mousse verte et des grandes pierres sur du sable blanc, un très beau jardin Zen.

Le jardin Chôontei (潮音庭) est une cour carré offrant une particularité rare de pouvoir être admirer et être aussi belle de tous les côtés.

Le jardin ○△□no niwa (○△□乃庭) représente six pensées principales du bouddhisme ésotérique (密教). Le ○ signifie l’eau, △ signifie le feu et □ signifie la terre. L’aspect principal de l’univers est d’être constitué par des formes simples.

jardin zen kennin ji

jardin zen kenninji

L’expression « Cinq grands temples » (五山, Gozan) se réfère à dix temples bouddhistes japonais de la branche Zen et de l’école Rinzai (il y a trois écoles du bouddhisme Zen: Rinzai, Sōtō et Ōbaku).

Continuer la lecture de « Kennin-ji »

Shinkansen

Le Shinkansen (新幹線) est le système de train à grande vitesse en service au Japon. L’utilisation d’un ensemble de lignes réservées et les techniques employées ont fait du Shinkansen un précurseur et du Japon le pionnier de la grande vitesse ferroviaire lors de sa mise en service en 1964.

Les rames du Shinkansen sont aujourd’hui mondialement reconnues pour leur confort, leur fiabilité et leur sécurité, ainsi que pour leur gestion des plus rigoureuses: prestations de services impeccable (de la Vendeuse de boissons et confiseries, jusqu’au Contrôleur de billet), le respect et de la propreté (clients et personnels confondus).

Vente de boissons et confiseries pendant le trajet.
Vente de boissons et confiseries pendant le trajet.

Concernant le trafic il est à noter que pour un trajet Osaka (大阪)-Tokyo(東京), un Shinkansen est au départ de la gare toutes les 10 minutes.

Outre l’intensité de son trafic, le Shinkansen se distingue aussi par :

-l’espace offert aux voyageurs, avec une largeur intérieure de 3,21 m, l’orientation des fauteuils dans le sens de la marche par pivotation automatique au terminus des trajets (orientation modifiable manuellement à la convenance du voyageur) et, quelle que soit la classe, d’un grand confort (espace pour les jambes, commodités);

L'intérieur vaste d'un Shinkansen.
L’intérieur vaste d’un Shinkansen.

-sa grande ponctualité : en 2003, le retard moyen à l’arrivée, par rapport à l’horaire, se chiffrait à soit 6 secondes. Cette moyenne inclut toutes les causes de défaillances techniques, mécaniques ou humaines, sur un ensemble de 160 000 personnes sur le réseau.

Continuer la lecture de « Shinkansen »

Itinéraire original : une journée complète à Osaka

osaka 1

Osaka est la deuxième plus grande ville économique du Japon avec 8,8 millions d’habitants. Située dans la région du Kinki, à l’ouest du Japon, elle est un centre administratif, économique et culturel présentant un réseau de transports efficace. Je serais heureux de vous la faire visiter, ma mère en étant originaire.

Continuer la lecture de « Itinéraire original : une journée complète à Osaka »

Itinéraire original : visite profonde de Nara ouest

nara 2-1

Nara, capitale du Japon au début de VIIIème siècle, attire des touristes du monde entier. Cependant, il est très rare qu’ils poussent jusqu’à la partie ouest de cette ville, plus difficile d’accès, alors qu’elle est fantastique et historiquement très importante. Ne vous contentez pas de visiter l’est de Nara. Ce serait comme prétendre avoir vu la France en ne visitant que Paris.

Continuer la lecture de « Itinéraire original : visite profonde de Nara ouest »