Le tourisme de masse est il une catastrophe pour la planète ?

Encore la construction d’un Hotel dans Kyoto.

Le tourisme de masse est il une catastrophe pour la planète ?

Aucun doute à ce sujet, oui absolument.

Pour l’avoir vécu à Kyoto, de quelques millions de touristes en 2014 à 35 millions 5 ans plus tard, on a connu le cauchemar du tourisme de masse avec tous ses effets négatifs pour les habitants, le patrimoine et la nature.

Quelques chiffres à rappeler :

Sur 10 euro seulement à peine 2 sont bénéfique au pays de destination.

95% des touristes vont dans 5 % des lieux touristiques.

De très gros bénéfices très mal repartis, le pays qui bénéficie le plus du tourisme mondial c’est le Luxembourg, non pas paradis touristique mais paradis fiscal !

Une excellente émission à écouter sur le sujet : Géopolitique, le débat

Vers une nouvelle carte du tourisme international?

La carte mondiale du tourisme sera-t-elle différente après la pandémie de la Covid-19 ? Les touristes ont-ils conscience de leur influence géopolitique par l’intermédiaire de leur choix de lieu de vacances ?

https://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200816-vers-une-nouvelle-carte-tourisme-international

La saison des cerisiers en fleurs au Japon sera une semaine plutôt en 2020

Les cerisiers en fleurs du Japon sont l’un des plus grands spectacles du pays avec des touristes affluant dans tout le pays pour regarder les Sakura dans toutes leur splendeurs.

Cette année, la saison devrait commencer assez tôt, ce qui pourrait signifier un changement d’itinéraires pour les touristes qui espèrent assister au spectacle.

Selon l’Université du Kansai, on estime que 63 millions de personnes voyagent chaque année dans le pays pour voir les cerisiers.

Typiquement, la saison commence en avril, mais cette année s’est prévu environ une semaine plus tôt, ont déclaré les prévisionnistes à Nihon Kisho. La société japonaise de prévisions météorologiques a prédit que la saison des cerisiers en fleurs débutera le jeudi 19 mars 2020.

Continuer la lecture de « La saison des cerisiers en fleurs au Japon sera une semaine plutôt en 2020 »

Le parc de Nara

Sur l’île d’Honshū (本州), la principale île du Japon, le Kansai (関西地方), situé à l’ouest, est réputé pour être le centre historique et culturel de l’archipel. Ce n’est donc pas un hasard si nous y trouvons la deuxième ville la plus visitée par les élèves japonais lors de voyages scolaires : Nara, 奈良市 (la 1ere étant bien sûr Tokyo Kyoto et ses 2 000 temples). Prononcée « Nala », elle fut la capitale du Japon, sous le nom de Heijō-kyō (平城京), lors de la courte période dite de Nara (710-794), soit durant « l’Antiquité » japonaise, Kodai (古代).

A l’instar de notre article précédent sur la Montagne des singes, Nara est célèbre pour abriter un autre sanctuaire animalier dédié cette fois aux cerfs shika : le parc de Nara (奈良公園). Telle la vache en Inde, le cerf était considéré comme divin au Japon, et le chasser était puni de la peine de mort jusqu’en 1637. Ce statut découle d’une légende selon laquelle en 768, le Dieu du Tonnerre, Takemikazuchi (建御雷/武甕槌), se rendit à Nara, alors capitale, monté sur un cerf blanc, pour offrir sa protection à la cité et au Japon, contre les séismes notamment. Depuis, les habitants de Nara eurent pour coutume de s’incliner au passage de cerfs, considérés alors comme messagers des Dieux. Suite à la séparation du Divin et de l’Etat enclenchée à l’issue de la 2nd Guerre Mondiale, les cerfs de Nara devinrent un Trésor Naturel en 1957.

Continuer la lecture de « Le parc de Nara »

La Montagne des singes d’Arashiyama

Si vous êtes du genre à vous renseigner un maximum pour votre prochain voyage au Japon, vous êtes surement tombé sur ces brochures touristiques ou autres livres spécialisés sur le Japon dont la couverture présente tantôt une Geisha, tantôt Fuji-San, tantôt un torii, … et parfois tout à la fois ! Et souvent, un petit animal, exclusif à la péninsule : le macaque japonais, fréquemment représenté se réchauffant dans un onsen.

Plus connu pour sa forêt de bambou, Arashiyama, à l’ouest de Kyoto, compte aussi un autre endroit agréable, souvent mésestimé par les touristes : la Montagne des singes. Au moins sportif d’entre vous, soyez rassuré, c’est une petite marche de 20 minutes environ qui vous conduiront dans ce sanctuaire animalier où les singes vivent dans leur environnement naturel. Ici, pas de cage, si ce n’est pour les visiteurs humains, où une cabane munie de grillages permet de nourrir les singes  avec des morceaux de pomme ou banane (100 yen) et d’observer l’animal à quelques cm en toute sécurité pour vous et lui.

Continuer la lecture de « La Montagne des singes d’Arashiyama »

Couleurs d’automne pourpre et or en novembre à Kyoto


Temple de Tofukuji

L’ancienne capitale du Japon Kyoto aux couleurs automnales attire des milliers de visiteurs, émerveillés par ce spectacle paradisiaque.

Au temple de Tofukuji, dans le quartier de Higashiyama, célèbre pour ses magnifiques paysages au magnifique feuillage d’automne, la foule a culminé pendant ce week-end de vacances de trois jours avec environ 35 000 visiteurs par jour.

Chaque sentier du temple, dont l’histoire remonte au milieu du XIIIe siècle, était rempli de feuilles rouges et oranges ainsi que de visiteurs et d’appareils-photo.

Ils ont été particulièrement captivés par la vue panoramique depuis le pont Tsutenkyo, où il y a environ 2 000 érables peignent la vallée dans une toile dorée pourpre et brillante.

Le temple de Tofukuji ouvre à 8 h 30, soit 30 minutes plus tôt que l’heure normale, jusqu’au 2 décembre, car le meilleur moment pour profiter des couleurs de l’automne dure jusque fin novembre.

Vélo à Kyoto état des lieux

Dans le contexte ou les scientifiques du climat avertissant que nous disposons de 12 ans pour réduire les émissions de carbone afin d’éviter un changement climatique désastreux, Kyoto cherche un autre avenir durable. La ville japonaise s’éloigne de plus en plus de l’automobile pour les transports en commun, à vélo ou à pied. Déjà, plus des trois quarts des déplacements personnels en ville ne se font pas en voiture.

Avec la Déclaration de Kyoto «Walkable» de 2010, la ville visait à ne plus être une société dominée par la voiture. Kyoto a une liste ambitieuse de 94 projets visant à promouvoir le potentiel piétonnier.

Les résultats obtenus jusqu’à présent sont impressionnants, selon les données des administrations municipales. L’utilisation des transports en commun a considérablement augmenté. La circulation automobile entrant dans la ville diminue d’année en année, tout comme l’utilisation du parking. Seulement 9,3% des mouvements touristiques dans la ville ont été effectués en voiture, contre 21% en 2011. En conséquence, les émissions provenant des transports en 2015 ont été inférieures de 20% aux niveaux de 1990.

Une ville faites pour le cyclisme ? Presque aucun parking pour se garer dans la ville et interdiction de se garer sur tous les trottoirs. Des camions fourrières enlèvent les vélos même la nuit, ce qui coute environ Y4000 et une grande perte de temps car il faut allez loin pour récupérer son vélo. Bref Kyoto a de large progrès à faire !

Kyoto est déterminé à améliorer la situation dit-on. Le prochain objectif est d’accroître les possibilités pour le cyclisme… à voir !?!

Pourtant Kyoto a tous les atouts car le vélo est la meilleure façon de voir et visiter la ville. Que vous soyez résident ou touriste, le vélo est le secret pour découvrir la beauté de ses sites patrimoniaux en un temps record. Un nombre croissant de touristes choisissent chaque année de louer un vélo. Continuer la lecture de « Vélo à Kyoto état des lieux »

La chaleur extrême risque de détruire les célèbres jardins de mousse de Kyoto

Selon une étude menée par l’Université préfectorale de Fukui, les îlots de chaleur urbains et les fortes chaleurs de ces dernières années ont probablement eu un impact négatif sur les jardins de mousse des temples et autres lieux de Kyoto, lieux de visites touristiques populaires de la ville antique.

La température à Kyoto a atteint 39,8 degrés Celsius cet été, ce qui est égal à la température la plus élevée jamais enregistrée dans la ville.

Plus la température de l’habitat est élevée, plus les espèces de mousse qui poussent généralement dans ces jardins de mousse se détériorent.

«Le nombre de jardins de mousse pourrait diminuer à Kyoto si l’urbanisation et le réchauffement de la planète progressaient», a averti un expert.

Kyoto, centre de la culture jardinière japonaise, compte de nombreux temples historiques dotés de magnifiques jardins de mousse, tels que le temple Saihoji de Nishikyo, également connu sous le surnom de “temple de la mousse“. Ces temples sont populaires. Continuer la lecture de « La chaleur extrême risque de détruire les célèbres jardins de mousse de Kyoto »

Canicule au Japon, le pays subit des températures record

La canicule a tué environ 30 personnes alors que les températures ont grimpé au-dessus de 40 ° c.

Canicule juillet 2018
Canicule juillet 2018

Des milliers d’autres sont allés à l’hôpital après avoir souffert en raison de la chaleur étouffante.

Les températures ont culminé à 40 ° c dans le centre du Japon plus tôt cette semaine.

Le mercure est resté à plus de 38c dans la ville de Kyoto pendant sept jours de suite pour la première fois en 200 ans. Continuer la lecture de « Canicule au Japon, le pays subit des températures record »