Vélo à Kyoto état des lieux

Dans le contexte ou les scientifiques du climat avertissant que nous disposons de 12 ans pour réduire les émissions de carbone afin d’éviter un changement climatique désastreux, Kyoto cherche un autre avenir durable. La ville japonaise s’éloigne de plus en plus de l’automobile pour les transports en commun, à vélo ou à pied. Déjà, plus des trois quarts des déplacements personnels en ville ne se font pas en voiture.

Avec la Déclaration de Kyoto «Walkable» de 2010, la ville visait à ne plus être une société dominée par la voiture. Kyoto a une liste ambitieuse de 94 projets visant à promouvoir le potentiel piétonnier.

Les résultats obtenus jusqu’à présent sont impressionnants, selon les données des administrations municipales. L’utilisation des transports en commun a considérablement augmenté. La circulation automobile entrant dans la ville diminue d’année en année, tout comme l’utilisation du parking. Seulement 9,3% des mouvements touristiques dans la ville ont été effectués en voiture, contre 21% en 2011. En conséquence, les émissions provenant des transports en 2015 ont été inférieures de 20% aux niveaux de 1990.

Une ville faites pour le cyclisme ? Presque aucun parking pour se garer dans la ville et interdiction de se garer sur tous les trottoirs. Des camions fourrières enlèvent les vélos même la nuit, ce qui coute environ Y4000 et une grande perte de temps car il faut allez loin pour récupérer son vélo. Bref Kyoto a de large progrès à faire !

Kyoto est déterminé à améliorer la situation dit-on. Le prochain objectif est d’accroître les possibilités pour le cyclisme… à voir !?!

Pourtant Kyoto a tous les atouts car le vélo est la meilleure façon de voir et visiter la ville. Que vous soyez résident ou touriste, le vélo est le secret pour découvrir la beauté de ses sites patrimoniaux en un temps record. Un nombre croissant de touristes choisissent chaque année de louer un vélo. Continuer la lecture de « Vélo à Kyoto état des lieux »

À Kyoto le tourisme de masse atteint son paroxysme

La ville de Kyoto, l’une des destinations touristiques les plus populaires au monde, a pour objectif d’attirer les voyageurs vers des lieux moins connus, afin de réduire les cas de “tourisme de masse” qui ont entraîné une augmentation du nombre de plaintes de la part des visiteurs et des habitants.

Les touristes étrangers affluent vers les destinations célèbres telles que Arashiyama, Gion et le temple Kiyomizu.

Toutefois, une enquête menée en 2017 par la ville a révélé que 46% des voyageurs nationaux avaient eu des expériences négatives durant leur séjour, la congestion étant la principale raison.

Pendant la haute saison touristique, les gens ont du mal à monter dans les autobus surpeuplés, et la congestion dans de nombreux quartiers de la ville affecte la vie des résidents locaux.

Fushimi Inari Taisha, situé dans le sud de la ville, fait partie des sites touristiques les plus populaires. Le sanctuaire shintoïste, connu pour ses quelque 10 000 portes vermillon Torii, est toujours surpeuplé de voyageurs désireux de prendre des photos panoramiques. Continuer la lecture de « À Kyoto le tourisme de masse atteint son paroxysme »

Illumination des érables au temple Eikando Zenrinji à Kyoto

Feuillage d’automne spectaculaire même la nuit dans ce temple de Kyoto. Célèbre pour son feuillage d’automne, le temple Eikando Zenrinji 永観堂 sera éclairé jusqu’au 2 décembre pour que les visiteurs puissent s’émerveiller à la vision du paysage naturel pendant les promenades en soirée.

700 lampes éclairent les quelques 3 000 érables qui virent au rouge vif en automne. Certains arbres sont également reflétés sur l’eau de l’étang de Hojo-ike.

Les visiteurs peuvent entrer entre 17h30 et 20h30.

Ils seront également autorisés à voir la statue principale du temple, connue sous le nom de “Mikaeri Amida” parce que le Bouddha regarde par-dessus son épaule.

Créée à l’époque de Kamakura (1192-1333), la statue est désignée par le Japon comme bien culturel importantEikando Zenrinji Website

Des capteurs de signal Wi-Fi à Kyoto pour surveiller les foules de touristes

Kyoto lancera samedi un système expérimental qui surveillera, prévoira et gérera le flux de visiteurs vers les sites touristiques très fréquenté. L’objectif principal est la zone d’observation feuilles rouges à Arashiyama.

Dans le cadre d’une première au Japon, la projection des flux dans huit zones d’Arashiyama seront régulièrement mises à jour en ligne sur la base des données collectées par des capteurs qui suivent les signaux Wi-Fi actifs.

Le test se déroulera jusqu’au 17 décembre, et comprendra notamment le célèbre pont Togetsukyo et la foret de bambous.

Depuis la mi-septembre, des capteurs installés dans 13 sites ont suivi les signaux Wi-Fi des portables mobile et collecté des données sur le nombre de visiteurs et le temps passé sur les sites surveillés. Continuer la lecture de « Des capteurs de signal Wi-Fi à Kyoto pour surveiller les foules de touristes »