Yuka les terrasses de Kyoto

Après la guerre durant l’ère Edo, Hideyoshi Toyotomi (豊臣秀吉, deuxième des trois unificateurs du Japon durant la période Sengoku), suite à la construction du pont de Gojo, les bords de la rivière Kamogawa se retrouvent bondés; elles deviennent le lieu de tous les divertissements.

Spectacles et autres marchands ambulants encombrent la berge. Avec l’aide de riches marchands, ils établirent des places pour les spectateurs et construisirent des maisons de thés.

C’est ici que l’ont installent les premières plateformes sur le cours de la rivière, appelées en ce temps là Nōryōyuka 納涼床 (que l’ont peut traduire grossièrement par « le plancher qui permet de profiter de la fraicheur du soir ») et que l’ont nomment aujourd’hui plus simplement Yuka 床.

Shijo Kawahara - Edo
Shijo Kawahara – Edo

Ensuite durant l’ère Meiji, ils décident alors de fixer les Yuka sur les 2 rives de Kamogawa lors des mois de Juillet et Aout. Ils construisirent également des Yuka sur de hauts pilotis sous le pont de Sanjo qui ressemblent à des Shōgi 床机.

Photo Yuka Shogi sous le pont Sanjo avec 4 Geisha
Photo Yuka Shogi sous le pont Sanjo avec 4 Geisha

En 1894 commence l’excavation d’un canal le long de Kamogawa pour lutter contre les inondations, puis en 1915 pour pouvoir agrandir la Gare Est Keihan ils suppriment une grande partie des Yuka de la rive gauche (coté Est), le train passant en extérieur en ce temps là, le long de la rivière.

Durant l’ère Taisho on interdis les Yuka. Kamogawa est particulièrement dangereuse durant cet ère, débordements, inondations et travaux deviennent le malheureux quotidien des habitants de Kyoto. Ils prennent alors la décision de créer une seconde rivière qui longerai Kamogawa pour lutter contre les inondations, et commencèrent ainsi les travaux de la future Misogi-kawa (禊川).

Misogi-kawa
Misogi-kawa

Durant l’ère Showa en 1929 des restrictions sont imposées et les Yuka doivent être sur des pilotis renforcés pour qu’ils puissent être permanent tout en restant modifiable.

Durant la seconde guerre mondiale (en 1942) en raison de la guerre, l’utilisation des Yuka devient complétement interdit. Après la guerre, en 1952 ils ré autorisent les Yuka.

Les enseignes qui posséderont un Yuka devront collaborer et garder contacte avec l’association des Yuka de Kamogawa à Kyoto. Les Yuka étant un standard dans le paysage de Kyoto, des règles de construction sont établies et l’association des Yuka de Kyoto s’engage ainsi a préserver les coutumes culturelles et de les transmettre.

 

Cela étant dit, les Yuka sont toujours extrêmement appréciés de nos jours. Quand vient l’été, les restaurants utilisant des Yuka fleurissent le long des berges de Kamogawa. Fin Avril commencent les lourds travaux de reconstruction des Yuka, pour que chaque établissements soit fin prêt au 1er Mai et ce jusqu’au 30 Septembre.

Yuka de nuit sur les rives de Kamogawa
Yuka de nuit sur les rives de Kamogawa

Il est a noté que cette reconstruction à un certain coût, et à un impact sur le prix de vos repas. On comptera entre 500¥ et 1500¥ de charges à ajouter sur votre addition selon les établissements, ou si vous dépassez les 10.000¥, celles-ci sont souvent inclus.

Construction d'une terrasse
Construction d’une terrasse

On trouve actuellement 98 restaurants possédant leur Yuka entre les rues de Nijo et Gojo, offrant un paysage très caractéristique de Kyoto.

Ces agréables terrasses permettent d’apprécier un repas en plein air malgré la chaleur estivale, et d’apprécier le paysage pleinement.

 

D’ailleurs une bonne adresse à retenir pour réjouir vos papilles et vos estomac tout en profitant d’un Yuka: le Kawa Cafe. Vous pouvez également profiter du restaurant qui est installé dans une jolie Machiya (町屋 maisons en bois typique des centres-villes japonais), on y découvre aussi une très belle collection d’anciennes photos authentiques sur la rivière Kamogawa, les habitants et Kyoto. Vous y trouverez de la bonne cuisine Française et Japonaises à des prix très doux.

Kawa Café est ouvert tous les jours de 10h30 à minuit, service continu.
Adresse: 176-1, Minoya-cho, Shimogyo-ku, Kyoto City, Kyoto   〒600-8015
Téléphone: 075 341 0115  http://www.kawa-cafe.com/

Bonne appétit.