Votre guide est-il bien certifié ?

Selon la loi japonaise sur le tourisme, une personne ne possédant pas de certificat de guide national (tsuyaku-annaishi) n’a pas le droit de proposer un service de guide contre rémunération. En Italie, où le titre de guide est bien protégé par l’Etat, les guides sans permis sont arrêtés. Il est donc impossible pour un Japonais parlant l’italien d’y amener des touristes sans certificat.

Le Japon n’en est malheureusement pas encore arrivé là. Parfois, je croise des guides, sans titre national, accompagnant des touristes, alors que des guides officiels n’arrivent pas à trouver de travail. Selon un sondage effectué en février-mars 2008 par le ministère japonais Kokko-sho (ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Equipement et des Transports), sur les 3446 participants au sondage, seuls 10% des guides-interprètes certifiés arrivent à ne vivre que de ce métier.

Les efforts fournis par l’Etat sont insuffisants pour surveiller les guides sans permis. Mais cette situation est difficilement gérable, certains groupes étant guidés par des agences de tourisme étrangères. Ceci pose actuellement problème au Japon, les traditions, coutumes et aspects du Japon pouvant être mal expliqués aux touristes étrangers, du fait d’un manque de qualification des guides.

Je voudrais solliciter votre aimable coopération en n’employant que des guides certifiés au cours de votre voyage au Japon. “Guide-interprète” est un titre certifié au Japon et il faut réussir un examen national très difficile pour l’obtenir. Les guides certifiés ne cessent de faire des efforts pour rendre les meilleurs services aux touristes étrangers visitant le Japon.

Quand vous cherchez un guide au Japon, pensez à vérifier qu’il possède le titre de guide-certifié, tuuyaku-annaishi en japonais. Il est recommandé de ne pas faire appel aux services d’une personne sans certificat, pour le confort de votre voyage. Ce titre est obligatoire pour tous ceux qui exercent ce métier auprès de touristes étrangers, même si le guide est de nationalité étrangère. Si vous passez par une agence de voyage qui propose des visites guidées, vérifiez auprès d’elle que le guide est bien certifié.

Je m’excuse par avance pour le désagrément occasionné et compte en votre aimable compréhension. C’est cependant le seul moyen de s’assurer les meilleurs services d’un guide-interprète au Japon. Je remercie tous mes lecteurs pour leur coopération.

N’hésitez pas à me contacter si vous êtes à la recherche d’un guide, à JSS ou Contact.