Trop de monde à Kyoto ?

Kyoto Kiyomizu Dera
Kyoto Kiyomizu Dera

Voici le types de commentaires que l’on voit sur les réseau sociaux :

Dans les principaux site touristiques, Kyoto est très visité, on se retrouve avec des hordes de visiteurs souvent très bruyants.

Maintenant, on est compressé, et je veux vraiment dire compressé dans les bus pour se déplacer vers les sites touristiques, même très tôt le matin et toute la journée.

Il est presque impossible de se déplacer dans Nishiki Market. C’est tellement fréquenté que vous finissez par y rester coincé pendant des siècles, incapable de se déplacer. Cela doit être aussi incroyablement ennuyeux pour les habitants plus âgés qui ont fait leur course là depuis des décennies et veulent juste acheter des légumes ou quelques choses.

Le parc de bambou est juste fou en tout temps maintenant, comme la plupart des principaux temples et notamment Fushimi Inari.

Ce doit être vraiment irritant pour les habitants qui vivent dans les maisons dans le quartier traditionnelle de Gion, là aussi un monde incroyable.

En gros Kyoto est un endroit fantastique…. si vous aimez les foules de touristes partout, toujours, vous aurez une grande expérience !

Aussi, pour l’amour de paysage et l’écologie ! Si vous allez partout, prenez un petit sac pour vos ordures et jetez-les correctement plus tard. C’est à peu près la façon dont ils le font au Japon. Juste parce qu’il n y a pas de poubelles ce qui n’est pas une invitation à jeter vos ordures n’importe où.

De mon avis :

Comme toujours il suffit souvent juste d’aller dans les petites rues parallèles sur Gion par exemple, c’est très jolie aussi et il y a moins de monde.

Il est préférable de privilégié les accès payants ou sites payants vous éliminerez 80% de la masse de touristes. Si vous le pouvez prenez un guide, vous gagnerez du temps et profiterez bien mieux de votre séjour.

Il est certain qu’il y a trop de monde à Kyoto, que cela est peut-être mal gérer et mal préparé voir presque pas et que les habitants sont irrités par l’attitude désinvolte et le non-respect des codes du Japon par les touristes. Cela fait penser aux problemes de Barcelone, Venise, Dubrovnik, toutes ces villes ou l’on privilégie le tourisme de masse, bref comme toujours tout est question d’équilibre…