Train et station

JR (Japan’s passenger Rail system), la plus grande compagnie ferroviaire japonaise est constituée de sept compagnies privées : JR Hokkaido, JR Higashi-nihon (est du Japon), JR Tokai, JR Nishi-nihon (ouest du Japon), JR Shikoku, JR Kyushu et JR Kamotsu (train de marchandises). Cette compagnie a été privatisée en 1987 sous le gouvernement de Nakasone Yasuhiro (中曽根康弘).

Le shinkansen (新幹線), train à grande vitesse de JR, a été mis en service en 1964, la même année que les jeux Olympiques de Tokyo. Il peut atteindre 300 km/h et la totalité de ses lignes mesure aujourd’hui 2 380 km, reliant Aomori (青森) depuis décembre 2010 à Kagoshima (鹿児島) depuis mars 2011. Du nord de Honshu au sud de Kyushu, le déplacement en train est de plus en plus aisé du fait des nombreuses lignes de compagnies privées qui complétent la JR (3400 km de lignes au total).

Certains passagers étrangers remarquent surtout deux choses lors de leur voyage en train : les annonces très fortes pour prévenir de l’arrivée du train et la propreté des stations. Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, les compagnies ont enlevé la plupart des poubelles en prévention. Les Japonais ne jettent guère d’ordures par terre malgré tout.

Les passagers font la queue pour attendre le train, qui arrive toujours à l’heure. Les employés de gare s’excusent dès que le trafic est perturbé. La délinquance et les graffitis ne sont pas fréquents dans les stations japonaises. Les Japonais dorment souvent dans le train et se réveillent quand ils doivent descendre. Mais la lutte contre les pervers est très sérieuse et les wagons réservés aux femmes (Josei senyo sharyo, 女性専用車両 – marquage rose “women” sur le quai) circulent en ville aux heures de pointe.

L’histoire  du wagon réservé aux femmes remonte à 1912 sur la ligne Chuo (中央線) de Tokyo. Cette voiture spéciale a été mise en service parce qu’à l’époque, les Japonais considéraient que les hommes et les femmes ne devaient pas monter dans le même wagon. C’est dans les années 2000 que ces wagons ont été systématiquement introduits pour lutter contre les attouchements dont les victimes étaient toujours des femmes. Cependant, cette mesure reflète le fait qu’il n’y a pas de moyen de résoudre l’encombrement dans les zones citadines. 

Un bon conseil pour les voyageurs : il n’y a pas assez d’espace pour poser de grosses valises dans le shinkansen. Il vaut mieux les envoyer par service de livraison takkyu-bin (宅急便) depuis l’accueil de votre hôtel ou d’un convini (superette ouverte 24h sur 24h, convinient store).

JSS