Kamogawa

Kamogawa

La rivière Kamo 鴨川, Kamo-gawa, littéralement la « rivière aux canards ») est une rivière japonaise située dans la préfecture de Kyoto (京都), dans la région du Kansai 関西).

La source de la rivière Kamo se situe dans les montagnes aux environs du mont Sajikigatake, elle descend dans le bassin de Kyoto en direction du sud-est et traverse le centre de Kyoto; elle est rejoint par la rivière Takano puis par la Shira-kawa près du pont de Shijō.
Un peu plus au sud du centre-ville, les rivières Hori (堀川, Hori-kawa ) et Taka (高瀬川, Takase-gawa) la rejoignent  également.

Finalement, elle rencontre la rivière Katsura dans l’arrondissement de Fushimi-ku pour se jeter dans le fleuve Yodo (rivière de Uji, ou rivière Yodo).

Passage en pierre.
Les balades sur ses berges, longées par des chemins des deux côtés, sont
prisés par les riverains et les touristes à Kyoto.
Malgré quelques rapides, le courant reste léger et autorise la baignade.
Outre durant la saison des pluies, le niveau de l’eau est généralement assez bas (moins d’un mètre), si bien que des pierres forment des passages aménagés, permettant de traverser à pieds à plusieurs endroits. Continuer la lecture de « Kamogawa »

Le café fait et servi par un robot à Tokyo

Le secteur des services fait face à une pénurie de main-d’œuvre.

La solution ?      Les robots supplantent de plus en plus les humains.

Dans un café à Tokyo un robot articulé travaille à la place d’un serveur.
Il récupère un filtre automatiquement, rempli de café, actionne l’eau chaude et remet le filtre sur sa base.

En quatre minutes top chrono le café est prêt !
Sans le robot il aurait fallu cinq personnes pour le même résultat. Continuer la lecture de « Le café fait et servi par un robot à Tokyo »

Machiya à Kyoto

Si vous voulez vraiment vivre une expérience unique à Kyoto, vous devriez envisager une nuit ou deux dans une machiya (maison de ville traditionnelle de Kyoto).

La Machiya combinent tous les avantages d’une location de vacances avec l’authenticité d’un ryokan.

De plus vous serez plus tranquille si vous êtes en famille car vous louer la maison entière.

C’est quoi une Machiya ?
Les Machiya sont des maisons en bois traditionnelles qui étaient populaires auprès des marchands et des artisans de Kyoto jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Continuer la lecture de « Machiya à Kyoto »

La culture du pourboire au Japon

Dans les cultures occidentales, le pourboire est une récompense qui témoigne de la qualité du service donné par l’employé et génére une partie conséquente du salaire.

Dans certains contextes, il est considéré comme malpoli de ne pas laisser de pourboire ; dans d’autres, le pourboire est calculé selon un pourcentage fixe, voir même obligatoire aux États-Unis par exemple.

Au Japon, c’est le contraire. Le pourboire n’éxiste pas.

Les japonais considèrent qu’un service irréprochable est la norme, c’est pourquoi le pourboire n’est pas nécessaire et compris dans le prix. Continuer la lecture de « La culture du pourboire au Japon »

Sushi -partie 2-

Généralement, on peut manger les sushi avec les mains. Mais si cela vous rebute, vous pouvez utiliser des baguettes. C’est du côté du poisson que l’on doit mettre du shoyu (醤油), sauce de soja, et non du côté du riz dont les grains risquent de se détacher une fois trempés. Quand ils sont assaisonnés au sel ou au tare (タレ), une sauce corsée, on les mange sans shoyu car c’est la meilleure façon de les savourer.

Continuer la lecture de « Sushi -partie 2- »

Anticiper !

Un coup de Tsunami et hop dans le bon sens !

Photo du jour : Restaurant Sakasa à Nagano.

Cuisine de Kyoto et soirée avec Maiko et Geiko

Au ryokan japonais Hatanaka (畑中), situé en face de la sortie sud du sanctuaire Yasaka (八坂神社), vous pourrez profiter d’un dîner succulent et d’une occasion d’apprécier la danse traditionnelle de Maiko et Geiko.

Ces dernières sont des femmes en kimono, avec le visage maquillé en blanc, qui vous distraient lors d’une soirée. Tous les jours, elles poursuivent assidûment leurs études pour amuser leurs clients. Elles sont invitées lors des grandes réceptions ou de certaines occasions sociales et c’est pourquoi elles doivent avoir de l’esprit pour accueillir différents genres de clients. Continuer la lecture de « Cuisine de Kyoto et soirée avec Maiko et Geiko »

Commencer son voyage

Dès l’arrivée à Kyoto, vous serez sûrement étonné par le bâtiment moderne de la gare. Il fut construit en 1997, c’est la 4ème génération de ce bâtiment (au Japon, il est courant de définir l’âge d’un bâtiment en terme de génération. En effet, lorsqu’un bâtiment est reconstruit totalement, on peut parler de nouvelle génération). Pour commencer le voyage, prenez le taxi, le bus ou le métro à la station de Kyoto.

Vous souhaitez vous rendre au marché ?

Pourquoi ne pas rejoindre celui de Nishiki, qui offre le meilleur choix des produits locaux et ingrédients de la cuisine de Kyoto ?

Il est très populaire non seulement auprès des cuisiniers de bons restaurants mais aussi des touristes étrangers.

N’oubliez pas de faire une promenade près du marché. Vous pourrez découvrir des maisons traditionnelles de Kyoto que l’on appelle « Machiya ».

Certains habitants de Kyoto y vivent quotidiennement et tiennent leur magasin dans leur Machiya. La maison typique de Kyoto est longue et étroite, parce qu’autrefois, on fixait la taxe selon la largeur des façades et c’est pour sa forme rectangulaire qu’on la surnomme « Lit d’Anguille ».

Vous observerez un petit rideau à l’entrée des Machiya. Il s’appelle « Noren » et indique le nom du magasin. C’est une enseigne importante pour la Machiya puisque sa façade est étroite.

Amusez-vous ! Repérez les restaurants et les boutiques qui ont conservé leur aspect de Machiya.