Le Aoi Matsuri 葵祭 à Kyoto

Chaque année, le 15 mai à Kyoto, on célèbre le Aoi Matsuri (葵祭), aussi connu sous le nom du Festival Kamo.L’attraction principale du Aoi Matsuri est son grand cortège impérial de plus de 500 personnes richement vêtues dans le style aristocratique de lépoque de Heian (平安時代). Au sein de la parade, on compte aussi 36 chevaux montés, 4 bœufs et  2 chariots tirés par des bœufs.

La procession débute à 10h30 au Palais Impérial de Kyoto, le Kyoto-gosho (京都御所 ), où l’Empereur habitait à l’époque. Elle fait une escale au sanctuaire shinto Shimogamo (下鴨神社) et vers 15h30, la parade arrive à sa destination finale : le sanctuaire shinto Kamigamo (上賀茂神社). C’est là qu’ont lieu une multitude de spectacles de danse, ainsi que des épreuves d’équitation.

Continuer la lecture de « Le Aoi Matsuri 葵祭 à Kyoto »

Festival Aoi

aoi matsuri

Le 15 mai de chaque année à lieu le Festival Aoi (葵祭り Aoi Matsuri) à Kyoto. Originaire du 6ième siècles, il a été créé par l’empereur Kinmei (欽明天皇, Kinmei Tennō, 509-571) le vingt-neuvième empereur du Japon.

En l’an 567, le pays souffrant de fortes tempêtes de vents et de pluie, la moisson devient mauvaise. Le peuple inquiet demande à l’empereur de consulter un Oracle-Devin (personnes très respect en ce temps là).

L’oracle explique à l’empereur que les dieux sont en colère et que pour les apaiser, il se doit d’organiser des festivités et d’effectuer un rituel. Un cheval portant un ornement de clochettes, et un homme portant un masque de lion devront tous les deux courir extrêmement vite jusqu’à ce que le vent et la pluie s’arrêtent, permettant ainsi à la moisson de redevenir bonne.

Début de la Procession au Palais impérial
Début de la Procession au Palais impérial

Cette tradition se perpétue encore aujourd’hui  pour le bien de l’agriculture, bien que le festival quand à lui est grandement évolué. Le Festival Aoi ce trouve être l’un des trois plus importants Matsuri de Kyoto avec le Jidai Matsuri (時代祭, Festival des Âges) et le Gion Matsuri (祇園祭).

Une parade de femmes et d’hommes en costumes traditionnels de l’ère Heian (794-1185) défilent dans les rues de Kyoto et montent sur des chariots ornés.

Continuer la lecture de « Festival Aoi »

Château -partie 2, le château de Nijo (Kyoto)-

Tokugawa Ieyasu (徳川家康) a fait construire le château de Nijo (二条城) à Kyoto en 1603 avant sa proclamation de Seii-tai-shogun (征夷大将軍), shogun des shoguns. Comme cet endroit se situe près du Palais impérial (京都御所), il semble avoir voulu surveiller les mouvements de l’Empereur : le clan Tokugawa a installé son gouvernement et résidé à Edo, actuel Tokyo, alors que la cour impériale restait à Kyoto.

 

Continuer la lecture de « Château -partie 2, le château de Nijo (Kyoto)- »

La fête de Jidai, le 22 octobre (Kyoto)

La Fête de Jidai (‘époque’ en japonais), la Fête d’Aoi et la Fête de Gion sont les trois grandes fêtes de Kyoto. La première consiste en un défilé de 2 000 participants en costumes traditionnels marchant lentement du Palais Impérial au Sanctuaire Heian-jingu. Ce défilé représente des scènes historiques entre le huitième et le dix-neuvième siècle, à la période où la capitale était Kyoto. Les tenues et ornements traditionnels sont fidèlement reproduits d’après des documents historiques. Ce défilé de deux kilomètres commence par la troupe de samouraï de la fin du dix-neuvième siècle et finit par les deux chars transportant les Empereurs Kanmu et Komei, le Premier et le Dernier Empereur de Kyoto. Des applaudissements ne cessent d’éclater depuis le départ du Palais Impérial à midi jusqu’à l’arrivée au Sanctuaire Heian-jingu à 14H30.

Accès au Palais Impérial : le métro de la ligne Karasuma, descendre à la station Marutamachi.

Voir aussi la fête du feu de Kurama

JSS

Le quartier Demachi (Kyoto)

Si vous voulez découvrir la vie familiale des Japonais, visitez les rues commerçantes, shotengai (商店街). Je ne veux pas parler ici des rues animées du centre-ville, mais celles des faubourgs. Avant que les grands magasins ne soient construits, les gens allaient aux commissions dans les shotengai. De petits magasins spécialisés bordent les passages couverts dont les arcades ont été construites par les commerçants qui voulaient rendre leurs rues plus commodes les jours de pluie. Vous pourrez y apercevoir la vie authentique des Japonais.

Cependant, les magasins individuels sont de plus en plus en difficultés. Après les dérégulations successives, surtout celles du gouvernement Koizumi Junichiro (2001-2006), beaucoup de petites et moyennes entreprises ont fermé. Les boutiques des passages commerçants ayant gardé les rideaux baissés, la disparité des revenus s’est élargie.

Continuer la lecture de « Le quartier Demachi (Kyoto) »

Miss Mai 2010

Demoiselle de compagnie à la cour regardant les carpes et les Kakitsubata (iris) dans le palais impérial de Kyoto fin 18e siècle.

Nouvelle rubrique, chaque mois la Beauté du mois.