Le syndrome de Paris

Le Syndrome de Paris, en japonais Pari shōkōgun (パリ症候群), est un trouble psychiatrique qui touche spécifiquement des touristes japonais en voyage à Paris.

On estime de 10 à 20% le nombre de Japonais qui écourte leur séjour sur la capitale et si ils ne peuvent pas fuir, alors ils s’enferment dans leur chambre d’hôtel jusqu’au départ.

Pour les cas les plus graves une vingtaine de personnes chaque année sont  hospitalisées ou rapatriées au Japon.

Même s’il est rare, il frappe par son intensité : décompensation psychotique transitoire avec délires de persécution, hallucinations, convulsions, tachycardie, et attaques de panique…

C’est en 1986 que le Docteur Hiroaki Ōta (太田 博昭), psychiatre à Paris, repère pour la première fois ce syndrome.

Selon lui, l’origine du trouble vient du décalage entre l’image que se font les Japonais de la France et la réalité. 

En effet, ici au Japon, la France est synonyme d’élégance, de romantisme et de culture…

Sa capitale Paris, en particulier, est sublimée au quotidien dans des publicités pour des produits de luxe « made in Paris« .

Elle apparaît comme au temps du Montmartre et du Montparnasse des années folles, ou encore comme dans le film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, qui connaît un grand succès auprès des japonais.

Mais en réalité, Paris est loin de correspondre à cet idéal, ce qui constitue un premier choc.
 

Le comportement des français envers les étrangers, mondialement réputé pour sa nonchalance, génère un deuxième choc.

En effet, le syndrome de Paris est aussi le résultat du fossé entre les codes culturels de l’hospitalité au Japon et en France. Continuer la lecture de « Le syndrome de Paris »

Le masque japonais sosie de Jacques Chirac

Le-sosie-nippon-de-Jacques-Chirac
Le masque japonais sosie de Jacques Chirac
L’objet d’art du 18è siècle exposé dans un musée toulousain est d’une ressemblance frappante avec l’ancien président.

Le sosie Japonais de Jacques Chirac est en bois et plâtre, c’est la reproduction d’un personnage de théâtre nô (représentation traditionnelle d’histoires bouddhiques et shintoïques).

Un personnage maléfique car il s’agit d’un démon qui se nomme Ôbeshimi.

Une véritable aubaine pour le musée de Toulouse. D’après le responsable du lieu de l’exposition, l’objet doit être montré à nouveau « car il est très beau, très expressif, bien conservé… et surtout un peu décalé il est vrai. »

J’envisage de voyager au Japon, mais quel est le meilleur moyen : ‘une agence touristique’ ou ‘planifier par moi-même’ ?

planifier voyage

Le classement au patrimoine mondial de l’UNESCO du Mt. Fuji et de la cuisine japonaise en 2013, l’ouverture des Jeux Olympiques à Tokyo en 2020, l’engouement pour la culture et la cuisine japonaises en France, la gentillesse des japonais… Depuis longtemps, le Japon est, pour les touristes français, un pays attrayant.

Si vous envisagez de venir au Japon, vous êtes naturellement obligés de penser à la planification de votre voyage. Mais faut-il faire appel à une agence de voyage ou planifier par vous-même ?

Continuer la lecture de « J’envisage de voyager au Japon, mais quel est le meilleur moyen : ‘une agence touristique’ ou ‘planifier par moi-même’ ? »

Les Japonais, partie 5 : l’harmonie pour vivre

japonais partie 5 1 

« JSS, les jardins sont très beaux au Japon. En France, ils servent à embellir un site bâti, et ils sont généralement géométriques. Mais ici, les jardins sont d’abord conçus pour que les gens profitent de la nature, et les temples et les maisons sont construits autour. On peut y voir le vrai visage de la nature », m’a dit un touriste français dont je me suis occupé une fois.

  Continuer la lecture de « Les Japonais, partie 5 : l’harmonie pour vivre »

Orangina est arrivé au Japon !

Orangina

La petite bouteille jaune est maintenant dans tout les rayons boissons à travers le Japon… Alors bonne chance Orangina !

L’acteur américain Richard Gere apparaît dans une campagne publicitaire de la petite bouteille jaune à secouer, mise en scène dans une France de rêve sous le slogan: «Orangina, la boisson gazeuse que boivent les Français, est enfin au Japon!»

L’utilisation de l’image française ne s’arrête pas là puisque dans les supermarchés, on conseille de mélanger la boisson gazeuse avec du vin rouge, «à la française». Suntory (très gros brasseur Japonais) propriétaire d’Orangina joue à fond la carte de l’Hexagone !

Bref voici un bon exemple de mondialisation avec cette canette d’Orangina : c’est Français à l’origine, écrit en anglais et vendu au Japon ! Et l’aluminium pour faire la canette il vient d’ou ?

11 mois plus tard….

Incroyable la rapidité à lequel le Japon a réparé au mieux les dégâts causés par le Tsunami. (Plus de Photos ici)

Même si les Français on tendance à critiquer le Japon parce que ce peuple travaille trop, le résulta est la et la démonstration est faites !

Quand je regarde la France qui passe son temps à faire des grèves en tout genres et des revendications qui n’ont plus lieu d’être dans un monde qui va de plus en plus vite et de plus en plus flexible, je ne peux m’empêcher de voir que le modèle que suit la France est celui de la Grèce et pas celui des pays qui avancent; c’est d’autant plus évident quand on regarde le pays de l’étranger avec le recul nécessaire.

Mais quand est-ce que les Français (en général) vont enfin entrer dans le 21eme siècle et arrêter de se plaindre tout le temps?

Est-ce que je me plains, moi ?!!!!!  Bref, comme nous sommes dans l’air de la notation et du comparatif, voici donc une nouvelle rubrique nommé Comparatif qui comparera le Japon et la France. Attention ca va noter sévère, âme sensible s’abstenir !!  Après Standard and Poors, Moody’s et autres… voici l’indice JSS !

D

Sûreté nucléaire le parc Français n’est que « assez satisfaisant »

Ce qui se passe au Japon préoccupe beaucoup, mais ce qui pourrait se passer en France aussi. N’oublions pas que la France compte 58 réacteurs nucléaires, dont des réacteurs 900 MGW qui atteignent 30 ans de fonctionnement…

L ‘Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a donné son feu vert, en 2010, pour la poursuite, limitée à 10 ans, du réacteur 1 du site de Tricastin. L’ASN doit maintenant donner son accord sur la poursuite du réacteur 1 du site de Fessenheim. Et le remplacement tardif des générateurs de vapeur du réacteur 3 de la centrale nucléaire du Buget, après la découverte d’une corrosion importante de l’un d’entre eux, a conduit à un arrêt du réacteur pendant 20 mois…

Personne ne peut garantir qu’il n’y aura jamais d’accident nucléaire en France sauf si on l’arrête définitivement ! Le président de l’ASN, André Claude Lacoste a par ailleurs déclaré que « Nous ne sommes pas assis sur des certitudes figées » et que personne ne pouvait garantir « qu’il n’y aurait jamais d’accident nucléaire en France »…

 Un audit tenant compte des nouveaux risques constatés au Japon. L’audit demandé à l’ASN par le Premier ministre tirait les leçons de la crise japonaise en demandant que soit évalué le risque sismique, le risque d’inondation, le risque de perte d’alimentation électrique, celui d’un arrêt du système de refroidissement, et la gestion de crise. L’autorité de sûreté va se pencher sur le « cumul » des agressions naturelles qui « n’a jamais été vraiment étudié ». De même, les modalités d’évacuation des populations vont être étudié.

 En 2010, déjà, une alerte, le centre de crise de l’ASN a été activé, la centrale du Blayais étant menacée par la tempête Xynthia et les inondations qu’elle a provoquées. Cette fois là, la catastrophe avait été évitée, mais les spécialistes des tremblements de terre se divisent « en chapelles avec des oppositions qui peuvent être sanglantes » selon les mots de André Claude Lacoste.

Les EPR sont plus sûrs. Seuls les réacteurs EPR dits de la troisième génération, sont considérés beaucoup plus sûrs que les anciennes centrales. Ces réacteurs tirent les leçons des accidents de Tree Mile Island, en 1979, et de Tchernobyl, en 1986. Un EPR est d’ailleurs en construction à Flamanville et l’ASN doit étudier le projet d’EDF d’en construire un autre à Penly, en Seine maritime…

 En 2010, plus de 1000 incidents ont été signalés dans les centrales françaises. Mais seulement trois classés au niveau 2 et aucun au-delà, sur une échelle de 0 à 7. Ces incidents de niveau 2 concernaient des erreurs de manipulations ayant entraîné l’exposition de travailleurs à des doses de radioactivité…

En conclusion, peut mieux faire…Voilà pourquoi l’appréciation portée par l’Autorité de sûreté nucléaire sur le parc français, aujourd’hui, mercredi 30 avril 2011, n’est « que » « Assez satisfaisant ». Un « peut mieux faire » déguisé, en quelque sorte, qui s’adresse d’abord à EDF, épinglé pour son « manque d’anticipation en matière de maintenance »….

Bref on ne changera pas la nature de l’homme alors pourquoi garder cette technologie dangereuse et qui nous dépasse, sortons de cet enfer sur 30 ans et investissons dans les solutions plus sages, Energies renouvelables : éolien, solaire, biomasse, géothermie, hydraulique….

17 camions d’aide humanitaire française arrivent à Sendai

L’ambassadeur de France au Japon, Philippe Faure, dialogue avec des secouristes français à l’aéroport de Narita, près de Tokyo, le 25 mars 2011

Un convoi de dix-sept camions d’aide alimentaire et sanitaire envoyée par la France est arrivé samedi matin à Sendai (nord-est du Japon) d’où s’effectuera une distribution auprès des localités sinistrées par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Quelque 30 tonnes d’appareils de radioprotection et de mesure de la radioactivité, une remorque de contrôle atmosphérique et trois camions de mesures environnementales de la radioactivité ont également été remis aux autorités nippones, en lien avec l’accident nucléaire de Fukushima au sud de Sendai.

Demain, peut-être chez vous!

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voudrai attirer votre attention sur les gens qui nous enferment dans cette technologie nucléaire dangereuse, ce sont des fous que l’on devrait enfermer avant que se soit nous dans des cercueils à cause d’eux !

De plus si ce n’est pas aussi dangereux ils devraient venir ici au Japon maintenant nous montrer ca et venir arrêter rapidement cet enfer…. Ou sont ils ??

 Ne votez pas pour des gens qui prônent le tout nucléaire et le tout pétrole, renseignez vous et regardez les autres solutions et investissons massivement dans la recherche !

C’est une question de bon sens, regardez l’état de la planète et regarder la direction et les enjeux qui nous attendent, l’humanité est confrontée à des défis écologiques énormes que nous devrons affronter d’une manière ou d’une autre.

 C’est à nous à chacun de prendre le destin de la planète en mains et d’ouvrir les yeux ! Chacun à son petit niveau peut faire quelques choses… les petits ruisseaux font les grands fleuves qui font….

 Etant actuellement au Japon, vivant ces moments difficiles secondes après secondes et peu importe l’issu de cette catastrophe, je me dois de faire passer ce message :

Il faut travailler sur d’autres énergies alternatives, le scenario improbable comme celui de Fukushima est toujours possible ! Sortons de l’énergie nucléaire et du pétrole progressivement !

 Je veux aussi témoigner de l’exemplarité du peuple Japonais devant tant de difficultés et de peur à affronter.

DG