Louer une maison à Kyoto

machiya1

Une des choses les plus agréables à faire c’est de louer une maison typique traditionnelle japonaise, Machiya.

Machiya : Ancienne maison traditionnelle de Kyoto en bois, murs en terre, pierres de taille et dater en générale de 80 à 120 ans.

C’est une chance que Kyoto est encore ces maisons dans toute la ville, l’avantage est de ressentir et de voir comment les Japonais vivaient tout en participant à la sauvegarde de la culture japonaise. C’est aussi que l’on peut les louer à deux ou même pour une famille et ainsi on est comme chez soi !

Néanmoins il n’y a pas de label du coup il y a pas mal d’arnaques, souvent ces maisons n’ont rien de traditionnelles elles sont récentes ou ont été complètement désossé, les murs sont en placo-plâtre, le sol en béton et la salle de bain 100 % plastique, c’est comme si vous étiez dans un hôtel ou un vulgaire studio. Plutôt pour une clientèle chinoise et anglo-saxonne (vrai maison pour Mickey !).

Bref renseignez-vous en demandant de quand dates la maison, les travaux et la rénovation car les loueurs jouent sur l’ambiguïté entre maison qui ressemble vaguement à une maison traditionnelle et une vrai maison rénover ancienne traditionnelle. Continuer la lecture de « Louer une maison à Kyoto »

Uji

Uji (宇治市, Uji-shi) est une ville du Japon située au sud de Kyoto dans la préfecture de Kyoto. En 2010, Uji a une population estimée à 189 526 habitants, ce qui en fait la plus grande ville de la préfecture, après la ville de Kyōto.

Uji

La ville se trouve sur la rivière Uji (Ujigawa), qui prend sa source dans le lac Biwa. Située entre les deux anciennes capitales de Nara (奈良) et Kyōto (京都), et étant une des plus anciennes villes du Japon, ses racines vont presque aussi profond dans l’histoire du Japon que celles de ses deux illustres voisines.

Uji a été le théâtre de nombreuses célèbres histoires anciennes ; rare exemple d’une ville japonaise historique dont le développement moderne n’a pas perturbé la beauté traditionnelle de la ville. Il y a des magasins qui sont ouverts depuis des centaines d’années. La ville est également célèbre pour son thé vert (Matcha, Bancha, Sencha ou Gyokurô)

Thé vert - Matcha

Continuer la lecture de « Uji »

Kyoto

Kyoto ou Kyōto
Kyoto ou Kyōto

Kyoto ou Kyōto signifie en Japonais littéralement «ville capitale» est situé dans la région du Kansai au centre du Honshū, la ville est entourée par des montagnes.

Pendant plus de 11 siècles, Kyôto fut le centre du pouvoir au Japon.

De 794 à 1868 elle était la capitale impériale du Japon sous le nom de Heian-kyō (Capitale de la paix et de la tranquillité).

La ville a été développée selon le motif de grille sous le modèle de la tradition de géomancie chinoise.

A ce jour, elle est plus au moins le cœur culturel du Japon. Cette ville est devenue industrielle et moderne, il reste quand même environs 1600 temples bouddhistes et 400 sanctuaires shintoïstes avec des jardins absolument magnifiques.

Certains temples à Kyoto sont classés patrimoine mondial de l’UNESCO «Monuments historiques de l’ancienne Kyoto». Le tourisme constitue une importante part de l’économie de Kyoto.

Continuer la lecture de « Kyoto »

Les vins au Japon

les vins au japon 1

Une question qui revient fréquemment est s’il existe des vins japonais. La réponse est oui, le Japon produit du vin. Le vin le plus trouvé à Kyoto est celui de Tamba (丹波), région au nord du département. La firme Tamba Wine (丹波ワイン) fut fondée en 1979 par M. Kuroi Tetsuo, à l’époque Président Directeur Général d’une entreprise d’éclairage. Il fut étonné de la qualité du vin servi dans les restaurants ou bars à l’étranger. Cependant, il trouvait le goût changé quand il en rapportait au Japon et l’associait aux mets japonais. Il a alors compris que le plus important était les traits de caractère, le corps du vin, les conditions de vinification et de conservation ainsi que l’accord avec les mets. Il s’est ainsi acharné à fabriquer des vins qui se marieraient parfaitement à la culture culinaire de Kyoto.

 

Continuer la lecture de « Les vins au Japon »

La maison japonaise

Dans la pièce japonaise, la place d’honneur est celle devant le tokonoma (床の間), alcôve ménagée dans le mur où sont présentés une peinture et un arrangement de fleurs. Le bas bout de la table est celui qui est le plus proche de la porte. Pourquoi le supérieur s’assoit-il dos à la jolie niche ? Parce qu’autrefois cette place était la plus sûre contre les attaques surprises et la position à côté de l’entrée, la plus dangereuse. Quand on propose à un de ses invités de s’asseoir à la place d’honneur, il commence normalement par refuser avec humilité. Il est probable qu’ils se font des concessions mutuelles au début, et cette Continuer la lecture de « La maison japonaise »

Bouddhisme -partie 2-

La pagode des temples bouddhiques représente la tombe de Bouddha, et on dit qu’un fragment de ses os est conservé à l’intérieur. C’est comme les monastères européens du Moyen Âge, qui proclamaient posséder des reliques sacrées. Comme substitution aux os, une perle est mise dans les pagodes japonaises.

Au Japon, chaque famille porte son propre blason et celui-ci est gravé sur leur tombe. De plus, on voit des plaquettes installées autour de la tombe, appelées sotoba (卒塔婆), sur lesquelles on écrit le nom du défunt donné par un bonze, afin de prier son repos. Les Japonais se rendent au cimetière plus souvent que les Français. Ils y mettent des fleurs, de l’encens, des bougies et des offrandes. À titre indicatif, on peut les acheter au magasin qui se Continuer la lecture de « Bouddhisme -partie 2- »

Mochi-bana

 

A Kyoto, on fait un grand nettoyage de la maison avant la fête du nouvel an, car si on fait le nettoyage en début d’année, on risque de balayer le dieu en visite chez soi. Les diverses décorations sont ensuite mises à l’entrée et à l’intérieur de l’immeuble. La mochi-bana (餅花), littéralement, fleur de mochi (pâte de riz)’ est un ornement traditionnel de saule et de fleurs artificielles de riz.