Le Japon aussi envoi des satellites dans l’espace.

Le Japon prévoit de lancer vendredi une sonde vers Vénus, ainsi que plusieurs engins spatiaux dont un grand « cerf-volant spatial » expérimental mû par la projection des particules solaires sur sa surface, avec une fusée H-2A dont le décollage a déjà été reporté une première fois en raison de la météo…

Le lanceur H-2A doit décoller de la base de Tanegashima (sud) a indiqué l’Agence d’exploration spatiale japonaise (Jaxa). Il transporte le « cerf-volant de l’espace » Ikaros acronyme anglais pour « véhicule volant interplanétaire actionné par les radiations du soleil » qui se déplace grâce à la pression des particules solaires sur sa voile. Ikaros, dont le développement a coûté 1,5 milliard de yens (13 millions d’euros), va être pour la première fois expérimenté dans l’espace lointain, après plusieurs essais en orbite autour de la Terre.

 La voile de cet objet spatial, dont la texture est plus fine qu’un cheveu, est également couverte de cellules photovoltaïques qui génèrent de l’électricité. Il progresse ainsi selon un « mode hybride, couplant électricité et pression », précise la Jaxa. Cette technologie lui permet de voyager dans l’espace sans carburant à condition de pouvoir capter les rayons du soleil, précisent ses inventeurs. Ikaros, qui sera comprimé sous forme de cylindre lors de son éjection dans l’espace, va ensuite déployer sa voile carrée de 14 mètres de côté et de 20 mètres en diagonale. Son nom découle d’Icare, héros de la mythologie grecque qui a brûlé ses ailes en s’approchant trop près du soleil. Continuer la lecture de « Le Japon aussi envoi des satellites dans l’espace. »