Ryōan-ji

ryoanji kyotoLe Ryōan-ji (龍安寺, littéralement Temple du repos du dragon) est un monastère zen situé dans le Nord-Ouest de Kyōto, construit en 1450, durant l’ère Muromachi (室町時代 1336-1573). Il fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO, étant l’un des monuments historiques de l’ancienne Kyoto. Le temple appartient à l’école Myōshin-ji de la branche rinzai du bouddhisme zen.

Le monastère a été fondé par Hosokawa Katsumoto (細川勝元 1430-1473), un aristocrate au cours de la période Muromachi. Katsumoto reçu une villa en succession d’un ministre impérial japonais, Tokudaiji Saneyoshi, puis pour en faire un temple, invite alors le 5ème abbé de l’école Myōshin-ji, Giten Genshō (1393-1462), pour qu’il devienne le moine fondateur du temple et ainsi soutenir la branche Rinzai du bouddhisme zen.

Hosokawa Katsumoto
Hosokawa Katsumoto

Lors de la guerre civil d’Ōnin (1467-1477), le Ryōan-ji fut en partie détruit par un incendie. Hosokawa Masamoto, (le fils de Hosokawa Katsumoto), lance alors, à partir de 1488, la reconstruction du temple de son défunt père. Suite à un nouvel incendie en 1797 le monastère sera alors ravagé puis profondément remanié. Les tombes de Katsumoto, sa femme, son fils Masamoto, et le prêtre Giten reposent aujourd’hui au Ryōan-ji.

De nos jour, le Ryōan-ji est célèbre pour la somptuosité de son jardin sec (枯山水, karesansui), considéré comme l’un des chefs-d’œuvre de la culture zen japonaise, il attire par jour plusieurs centaines de visiteurs. Le jardin a été construit entre 1499 et 1507 et sa superficie est d’environ 200 mètres carrés.

Continuer la lecture de « Ryōan-ji »

Histoire du Japon 日本の歴史

L’histoire du Japon est subdivisée en 14 périodes.
Préhistoire

Les îles de l’archipel nippon étant reliées entre elles et au continent par la glace, plusieurs colonisations ont eu lieu pendant l’ère glaciaire. Les premiers Homo sapiens seraient arrivés dans l’archipel d’Okinawa par le Pacifique. D’autres groupes, venus de Sibérie, les Aïnu, se sont installés au nord de l’archipel avant de le conquérir complètement.  Suite à la fonte des glaciers à la fin du Pléistocène, les îles s’isolèrent et l’archipel prit sa forme actuelle. Cette période correspond à la découverte de vieilles pierres polies datant d’environ 30 000 ans av. J.-C. Vers -13 000, la population (Aïnous) était majoritairement composée de chasseurs et de pêcheurs. Leurs descendants sont aujourd’hui très peu nombreux et regroupés sur l’île d’Hokkaido. Continuer la lecture de « Histoire du Japon 日本の歴史 »