Le Japon met (en)fin prématurément à sa campagne de pêche à la baleine cet hiver.

Sushi à la baleine

Le Japon a décidé d’interrompre prématurément sa campagne de pêche à la baleine dans l’Antarctique cet hiver en raison du cause d’harcèlement mené par l’association de défense de l’environnement Sea Shepherd a déclaré vendredi le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Mr Michihiko Kano.

« Le ministre a dit que la campagne allait s’interrompre parce qu’il était devenu difficile d’assurer la sécurité des équipages en raison du harcèlement incessant de Sea Shepherd » a rapporté la télévision publique NHK. L’Agence des pêches avait déjà annoncé mercredi la suspension depuis le 10 février des activités du Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte nippone, pour des raisons de sécurité.

Le Japon pêche chaque année plusieurs centaines de baleines dans l’Antarctique au nom de la « recherche scientifique ». Alors que la chasse commerciale au cétacé est interdite depuis 1986, les autorités japonaises affirment qu’il s’agit d’une tradition culturelle ancestrale, un argument rejeté par les écologistes.

Pour rappelle d’autre pays dans le monde on cette pratique ancestrale mais l’on déjà arrêtait, c’est aussi une question de responsabilité vis-à-vis de la communauté mondiale. N’oublions jamais que nous vivons tous dans la même maison, dite « la Petite Planète Blue » alors sachons la protéger, la respecter et la préserver il en va de notre avenir à tous.

Baleines Plainte contre le Japon

L’Australie a porté plainte devant la Cour Internationale de Justice (CIJ) pour mettre un terme à la pêche à la baleine pratiquée par le Japon dans l’Antarctique, ont annoncé mardi des responsables japonais.

« Nous avons été informés que l’Australie avait déposé une plainte auprès de la CIJ à propos de la pêche à la baleine scientifique. Nous allons discuter de la façon d’y répondre », a déclaré un responsable de l’Agence japonaise des Pêcheries.

« Je pense que c’est extrêmement regrettable », a déclaré Hirofumi Hirano, porte-parole du gouvernement. « Le gouvernement japonais va traiter cette affaire de façon appropriée, en nous appuyant sur notre position. »

Le Japon pêche chaque année plusieurs centaines de baleines au nom de la « recherche scientifique », approuvée par la Commission baleinière internationale (CBI) qui interdit en revanche la chasse commerciale depuis 1986.

« Nous allons étudier notre stratégie concernant cette plainte. Les détails n’ont pas encore été décidés », a déclaré à l’AFP un responsable du ministère japonais des Affaires étrangères. Vendredi dernier, le ministre australien chargé de la Protection de l’Environnement, Peter Garrett, avait annoncé que l’Australie allait porter l’affaire devant la Cour de Justice de La Haye. « Nous voulons faire cesser la chasse aux baleines tuées au nom de la science dans l’Antarctique », avait-il promis. Continuer la lecture de « Baleines Plainte contre le Japon »