Le tsunami mesurait au moins 23 mètres de haut

Le tsunami qui a dévasté les côtes du nord-est du Japon à la suite d’un violent séisme le 11 mars a atteint une hauteur d’au moins 23 mètres, selon une étude japonaise citée vendredi par le quotidien Yomiuri Shimbun.

L’Institut de recherche sur les ports et aéroports du Japon a mesuré à Ofunato, dans la préfecture d’Iwate, le tsunami qui a rayé de la carte des villes côtières entières, selon le journal. Le plus fort tsunami jamais survenu après un séisme au Japon a été mesuré à 38,2 mètres en 1896, précise le quotidien.

L’étude de l’institut a été menée vendredi grâce au système de positionnement satellitaire GPS et d’autres instruments de mesure, ajoute le Yomiuri Shimbun. L’Autorité d’information géospatiale du Japon a annoncé qu’au moins 400 kilomètres carrés avaient été inondés par le tsunami du 11 mars. Ce chiffre pourrait encore être révisé à la hausse, a indiqué cette autorité, car il lui reste à faire l’analyse des photos aériennes de 20% des zones sinistrées.