Demain, peut-être chez vous!

 

 

 

 

 

 

 

 

Je voudrai attirer votre attention sur les gens qui nous enferment dans cette technologie nucléaire dangereuse, ce sont des fous que l’on devrait enfermer avant que se soit nous dans des cercueils à cause d’eux !

De plus si ce n’est pas aussi dangereux ils devraient venir ici au Japon maintenant nous montrer ca et venir arrêter rapidement cet enfer…. Ou sont ils ??

 Ne votez pas pour des gens qui prônent le tout nucléaire et le tout pétrole, renseignez vous et regardez les autres solutions et investissons massivement dans la recherche !

C’est une question de bon sens, regardez l’état de la planète et regarder la direction et les enjeux qui nous attendent, l’humanité est confrontée à des défis écologiques énormes que nous devrons affronter d’une manière ou d’une autre.

 C’est à nous à chacun de prendre le destin de la planète en mains et d’ouvrir les yeux ! Chacun à son petit niveau peut faire quelques choses… les petits ruisseaux font les grands fleuves qui font….

 Etant actuellement au Japon, vivant ces moments difficiles secondes après secondes et peu importe l’issu de cette catastrophe, je me dois de faire passer ce message :

Il faut travailler sur d’autres énergies alternatives, le scenario improbable comme celui de Fukushima est toujours possible ! Sortons de l’énergie nucléaire et du pétrole progressivement !

 Je veux aussi témoigner de l’exemplarité du peuple Japonais devant tant de difficultés et de peur à affronter.

DG

Le Japon s’est déplacé de 2,4 m

A vos GPS! L’axe de la Terre déplacée, jour plus court : le séisme a eu des répercussions géographiques.

Le violent tremblement de terre qui a secoué le Japon vendredi a eu des conséquences à l’échelle de la planète. Ainsi, selon l’Institut de géophysique américain (USGS), l’île principale de l’archipel nippon, Honchu, aurait été déplacée d’un coup de 2,4 mètres. Un chiffre colossal, quand l’on sait que la plaque du Pacifique, qui effectue une poussée contre l’extrémité ouest de la plaque nord-américaine, se déplace d’ordinaire chaque année de… 83 millimètres. Soit l’équivalent de près de 30 années de mouvement en 2 minutes.

“Un gros tremblement de terre comme celui-ci ne fait en fait que rattraper le retard accumulé au cours du temps. Les forces en jeu étaient devenues trop grandes”, a expliqué Jean-Paul Montagnier, sismologue à l’Institut du Globe, à Paris. “Le fait que la plaque se soit mise à bouger brutalement a déplacé les masses au-dessus et en-dessous et donc provoqué un déplacement du Japon. C’est tout à fait normal, il n’y a rien d’extraordinaire”, a assuré l’expert.

Les jours plus courts.
Par ailleurs, le même séisme aurait déplacé de près de 10 cm l’axe de rotation de la Terre, selon l’institut italien de géophysique et de vulcanologie.  La modification de l’axe terrestre a des répercussions sur la durée du jour solaire mais il s’agit de changements minimes et imperceptibles. Ainsi, selon la Nasa, le séisme chilien avait raccourci les jours d’1,26 microseconde. Le changement devrait être du même ordre pour le séisme japonais.

Seisme Japon : Information 6 – Lundi 14 mars 2011 – 18h30

Bonjour à tous,

Afin de mieux diffuser les informations de l’ambassade de France au Japon au plus grands nombres nous avons décidé de mettre en ligne les messages d’informations sur la crise actuelle au Japon:

Madame, Monsieur,

Une équipe de la sécurité civile française arrive ce soir à Tokyo-Haneda pour prêter main forte aux autorités japonaises dans leur mission de secours aux sinistrés.

L’avion qui transporte cette équipe repartira mardi soir vers Paris via Moscou. A cette occasion, un certain nombre de places sont mises à la disposition des Français qui souhaitent quitter le Japon en considération de la situation actuelle mais ne parviennent pas à trouver un passage sur les lignes régulières en raison de l’affluence des passagers.

Je précise qu’il ne s’agit pas d’une opération de rapatriement, aucun consigne d’évacuation n’étant donnée par notre gouvernement ou les autorités japonaises à ce stade.

Le voyageur sera transporté gratuitement, le retour France-Japon étant à ses frais.

Pour organiser l’ordre d’accès à ce vol, quatre critères de priorité ont été retenus:
– enfant de moins de 15 ans
– parent accompagnant ce mineur (s’il ne peut voyager seul)
– femme enceinte
– personne établie dans l’une des quatre préfectures sinistrées du nord-est

Les demandes hors critères seront examinées en fonction des disponibilités restantes.

== Détails sur le vol ==

Départ: aéroport d’Haneda, mardi 15 mars à 23h55 (se rendre sur place par ses propres moyens) Escale à Moscou (carburant) Arrivée à Paris-CDG, terminal T3, le 17 mars à 8h18 (assistance aéroportuaire assurée par la Croix-Rouge)

Bagage : 20 kg

Pour toute demande, veuillez contacter la cellule de crise de l’ambassade urgence.tokyo-amba@diplomatie.gouv.fr
en indiquant en objet: Avion-Haneda
PASTILLES D’IODE

Une équipe de la sécurité civile française arrive donc ce soir à Tokyo pour se rendre à Sendai afin de prêter main forte aux autorités japonaises. Cette équipe apportera des pastilles d’iode. Nous distribuerons ces pastilles exclusivement via le réseau d’ilotiers. Il s’agit d’une mesure préventive. Il faudra garder ces comprimés et ne les prendre qu’en cas de très forte menace de contamination nucléaire, un scénario qui n’est pas du tout celui que nous envisageons actuellement dans la région de Tokyo.

Sur la prise d’iode, à titre d’information :
– A partir de 12 ans, adultes, y compris femmes enceintes ? 2 comprimés d’iode à 65 mg ;
– Enfants de 3 à 12 ans ? 1 comprimé d’iode à 65 mg,
– Enfants de 1 mois à 3 ans ? un demi-comprimé d’iode à 65 mg ;
– Nourrissons jusqu’à 1 mois  ? un quart de comprimé d’iode à 65 mg.
La thyroïde est une glande sensible, il convient donc de respecter la dose recommandée et de ne pas multiplier inutilement la prise d’iode.

Il est très important de choisir le bon moment pour en absorber, lorsque cela devient nécessaire. Il est recommandé de prendre ce traitement préventif, 6 heures avant l’exposition. Après 4 heures de retard la prise n’a presque plus d’efficacité.

Là encore, il conviendra de suivre les conseils des autorités japonaises et nos propres consignes que nous vous communiquerons.
RAPPEL DES RECOMMANDATIONS

* L’Ambassade réitère les recommandations données hier :
– ne pas céder à la panique ;
– même si aux dires des autorités japonaises auxquelles nous accordons notre confiance, la ville de Tokyo n’est absolument pas soumise à une quelconque retombée radioactive, nous pensons raisonnable de conseiller aux personnes qui n’ont pas de raison essentielle de rester à Tokyo de s’éloigner quelques jours de la région du Kantô ;
– les autres personnes sont invitées à suivre les recommandations des autorités japonaises (se calfeutrer à son domicile pour les personnes proche des zones à risque ; constituer des provisions d’eau et de nourriture pour les autres, ne pas s’éloigner de son domicile).
LYCEE DE HONG KONG

Pour votre information vous trouverez ci dessous le message posté sur le site du LFI ce matin.

Le LFI a décidé d’offrir aux éventuelles familles (qui arriveraient à Hong Kong suite aux recommandations de l’ambassade de quitter la région de Tokyo pour quelques jours), de scolariser de manière temporaire leurs enfants pour éviter une rupture pédagogique.

Cela prendra effet bien sûr à partir du lundi 21 mars date de retour de congés.

Seisme Japon – Information 5 – Lundi 14 mars 2011 – 12h58

 

Bonjour à tous,

Afin de mieux diffuser les informations de l’ambassade de France au Japon au plus grands nombres nous avons décidé de mettre en ligne les messages d’informations sur la crise actuelle au Japon.

Madame, Monsieur,

Aujourd’hui lundi 14 mars à 12h27, une explosion a eu lieue dans la centrale de Fukushima (Fukushima I-3).

Nous venons juste de tenir une réunion à l’Ambassade de France, présidée par l’Ambassadeur, en présence des chefs de service du poste (nucléaire, sécurité intérieure et services économiques).

Concernant cette dernière explosion, l’enceinte de confinement est maintenue, ce qui n’a pas causé d’endommagement du réacteur. Les émanations radioactives qui en ont résulté seraient très faibles.

En complément de mon message de ce matin, je vous informe par ailleurs que la première coupure d’électricité a été annulée. Il fallait d’autre part lire Shizuoka au lieu de Fukuoka.

Suite aux recommandations de l’Ambassade, de nombreuses familles françaises se sont déplacées dans le Kansai. Je pense que c’est une sage décision et que le principe de précaution s’impose encore pour au moins 3 à 4 jours. Les familles peuvent bien sûr étudier d’autres options. Les personnes qui souhaitent voyager sur Air France et qui ont des besoins divers (aller simple, aller et retour, continuation province, tarifs enfants etc ) doivent contacter directement la compagnie via ses centres d’appel. A titre indicatif, un vol simple est autour de 700 euros.

Les ambassades suisse et allemande ont diffusé les mêmes instructions que notre Ambassade.

Pour les familles restant sur place, en cas d’alerte, il faudra avant tout suivre les consignes des autorités japonaises. Le confinement à la maison sera requis. Se confiner signifie rester chez soi, dans une pièce close, fenêtres fermées/scellées autant que possible sans clim ni ventilation qui préléverait l’air extérieur, faire une provision d’eau et de nourriture, en commançant par remplir une baignoire d’eau.

120 spécialistes de la sécurité civile arrivent ce soir de Paris, et l’Ambassade recherche 12 interprètes parlant français et japonais. Les autorités japonaises imposent des interprètes masculins. Toute personne possédant le permis bus japonais est également la bienvenue.

Les candidats doivent contacter sctip@ambafrance-jp.org

======== SEISME : Message de l’Ambassade à la commnunauté française ========

L ‘Ambassade met en ligne les informations pratiques liées aux évènements.

Communiqué diffusé aujourd’hui Lundi 14 mars 2011 à 12h58.

Pour toutes mises à jour : http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article4570

IMPORTANT

Une explosion vient d’avoir lieu dans la centrale de Fukushima (Fukushima I-3). Les causes sont encore en cours d’analyse, mais selon l’Agence de sécurité nucléaire, le scénario est à nouveau celui d’une explosion d’hydrogène (comme avant-hier à Fukushima I-1), sans endommagement du réacteur.

Selon la même agence, avec laquelle nos spécialistes sont en contact, les émanations radioactives seraient très faibles. L’état des radiations sur tout le territoire japonais peut être consulté à l’adresse suivante :

http://www.bousai.ne.jp/eng/. Elle montre que la situation était normale à partir de Ibaraki et en deçà, vers le sud, à 11h50 ce matin. Par ailleurs, selon l’Agence japonaise de météorologie, avec laquelle nous sommes également en contact le vent est faible et orienté vers le nord-est à Fukushima.

——————————————————————————

Coupure d’électricité :

Voici les informations dont disposent les médias japonais :

– L’opérateur Tepco prévoit de répartir les zones qu’elle dessert en cinq groupes et d’interrompre successivement la fourniture de courant par tranches de 3 heures, entre 10h du matin et 18h à partir de lundi.

– Ces mesures exceptionnelles, qui concerneront les préfectures de Tokyo, Chiba, Gunma, Ibaraki, Kanagawa, Saitama, Tochigi et Yamanashi Shizuoka dureront au moins jusqu’à la fin du mois d’avril.

– Toutefois, seront épargnés par cette mesure de rationnement, les trois arrondissements centraux de Tokyo : Chuo-ku, Chiyoda-ku, Minato-Ku.

—————————————————————————–

Centrales nucléaires

– La situation est globalement stable dans les centrales nucléaires de Fukushima. Les autorités continuent de mettre en œuvre le processus de refroidissement des réacteurs.

La pression à l’intérieur de l’enceinte de confinement du réacteur Fukushima

I-1 est en légère baisse. C’est un signe positif. La ventilation dans le réacteur Fukushima I-3 est en cours : l’ouverture d’une vanne permet le larguage de gaz afin de diminuer la pression.

– L’Agence de sûreté nucléaire Japonaise a déclaré que le système de refroidissement de la centrale atomique d’Onagawa fonctionnait normalement et que la hausse de la radioactivité constatée dans le secteur était due aux radiations dégagées par la centrale de Fukushima I-1, située dans une préfecture voisine.

Information sur le sens du vent à Fukushima – Site de l’Agence météorologique du Japon

Le vent est actuellement orienté vers l’Est.

La cellule de crise suit au plus près l’évolution de la situation.

Service de Communication et d’Information (14 mars)

======== SEISME : Fin du message de l’Ambassade à la commnunauté française ========

De Kyoto

Coucou du Japon,
 
Pour le moment à Kyoto nous ne sommes pas touchés, cette partie du Japon est assez épargné par les tremblements de terres, pas de tsunami car trop loin des cotes et bien protégé des typhons et cyclones car entouré de montagnes, c’est une des raisons qui ont fait que Kyoto fut pendant 11 siècles la capitale, voila pour la petite histoire.
 
Ceci dit la pression est grande ici, pour l’instant le peuple Japonais est exemplaire devant tant de difficultés et de peur à affronter.
 
De notre coté on garde notre sang froid pour le moment, nous sommes prêt à partir immédiatement si l’alerte nucléaire passe au niveau supérieur. Nous sommes situé au centre du Japon approximativement 700 kms au sud de la centrale nucléaire de Fukushima.
 
J’en profite pour dire qu’il faut travailler sur d’autres énergies alternatives, le scenario improbable comme celui de Fukushima est toujours possible ! Sortons de l’énergie nucléaire et du pétrole progressivement !
 
DG

La fête des filles – Hinamatsuri ひなまつり

Hinamatsuri (雛祭り) a lieu le 3 mars. C’est une tradition dans les familles qui ont des filles. Une étagère de poupées (hina-ningyo, 雛人形) est montée dans leur maison. Le couple en haut sur l’ étagère est Odairi-sama (御内裏様) et Ohina-sama (御雛様), l’Empereur et sa femme. Les hina-ningyo représentent, en effet, les personnages de la Cour impériale : Odairi-sama et Ohina-sama sont accompagnés des aristocrates. Les trois femmes sur l’étage suivant s’appellent Sannin-kanjo (三人官女) et sont les servantes les plus proches du couple. Les cinq hommes au niveau inférieur, les Gonin-bayashi (五人囃子), sont les musiciens de la Cour. Ce sont des personnages essentiels de la fête.

On y place aussi très souvent l’amazake (甘酒), sake sans alcool, le hishimochi (菱餅), pâte de riz tricolores en forme de losange et des branches de pêcher. Cette fête est donc aussi appelée Momo-no-sekku (桃の節句), la fête de la pêche (momo = pêche, sekku = fête traditionnelle qui sépare les saisons). Les hishimochi sont, de haut en bas, rose pour la pêche, blanc pour la neige, vert pour les jeunes pousses de printemps.

JSS

Webcam au Japon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il fait beau à Kyoto ? En manque de Tokyo, pas le temps de revenir tout de suite ou tout simplement pour préparer son voyage, voici une grande liste de webcams en live à travers tout le Japon sur WebcamGo.

Attention, tenez compte du décalage horaire ! (+ 7h en été, + 8h en hiver.) Webcam au Japon

Le Japon met (en)fin prématurément à sa campagne de pêche à la baleine cet hiver.

Sushi à la baleine

Le Japon a décidé d’interrompre prématurément sa campagne de pêche à la baleine dans l’Antarctique cet hiver en raison du cause d’harcèlement mené par l’association de défense de l’environnement Sea Shepherd a déclaré vendredi le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Mr Michihiko Kano.

“Le ministre a dit que la campagne allait s’interrompre parce qu’il était devenu difficile d’assurer la sécurité des équipages en raison du harcèlement incessant de Sea Shepherd” a rapporté la télévision publique NHK. L’Agence des pêches avait déjà annoncé mercredi la suspension depuis le 10 février des activités du Nisshin Maru, le navire-usine de la flotte nippone, pour des raisons de sécurité.

Le Japon pêche chaque année plusieurs centaines de baleines dans l’Antarctique au nom de la “recherche scientifique”. Alors que la chasse commerciale au cétacé est interdite depuis 1986, les autorités japonaises affirment qu’il s’agit d’une tradition culturelle ancestrale, un argument rejeté par les écologistes.

Pour rappelle d’autre pays dans le monde on cette pratique ancestrale mais l’on déjà arrêtait, c’est aussi une question de responsabilité vis-à-vis de la communauté mondiale. N’oublions jamais que nous vivons tous dans la même maison, dite “la Petite Planète Blue” alors sachons la protéger, la respecter et la préserver il en va de notre avenir à tous.

Les réunions Franco Japonaise de Kyoto

Les réunions franco-japonaises de Kyoto sont des rendez-vous hebdomadaires organisés depuis 1997.

Elles permettent à chaque francophone ou francophile de passer un agréable moment et d’élargir son réseau de connaissances.

Les réunions se font tout les mercredis au café “Aux Bacchanales” (bistro français), situé à la station de Metro de Shijo et de Hankyu Karasuma à Kyoto (à l’intérieur de Cocon).

De passage à Kyoto ou résidant tout le monde peut venir, l’idée est de permettre à la communauté Francophone de se rencontrer ainsi que de créer des liens d’amitiés avec les Japonais. Nous souhaitons créer des échanges tant culturels que d’informations pour passer une bonne soirée à la rencontre de chacun.

Les réunions ont lieu chaque mercredi soir à partir de 19:30 jusque 23:00  –

Adresse :  Aux Bacchanales Cocon Karasuma 1F

620 Suiginyacyo Shijyo-sagaru,Karasuma-dori, Shimogyo-ku, Kyoto 1F –

[googlemap lat=”35.003143″ lng=”135.759119″ align=”center” width=”300px” height=”150px” zoom=”15″ type=”G_NORMAL_MAP”]京都府京都市下京区烏丸通四条下る水銀屋町620[/googlemap]

Le quartier Miyagawacho – Kyoto

Les cinq quartiers traditionnels de Kyoto sont en général appelés hanamachi ou kagai (花街), littéralement quartier des fleurs ; Gion-Kobu (祇園甲部), Gion-Higashi (祇園東), Miyagawacho (宮川町), Pontocho (先斗町) et enfin Kamishichiken (上七軒). Le quartier de la photo ci-dessus, Miyagawacho, se situe près de la station Keihan de Gojo (京阪電車、五条駅).

On peut tomber souvent sur des danseuses en kimono, maiko (舞妓) ou geiko (芸妓), fleurs vivantes. La première est apprentie et plus jeune que la seconde : une maiko a de 16 ans à 20 ans. Elles se maquillent le visage en blanc parce qu’à l’époque où il n’y avait pas encore d’électricité, leur visage blanc se voyait mieux la nuit.

Pour entrer dans ce monde, les filles doivent appartenir à une maison okiya (置屋). Elles y apprennent de leur mère okāsan (おかあさん) le savoir-faire et les manières de parler devant les clients. Il ne faut pas assimiler ces filles aux entraîneuses car elles sont des vraies héritières d’arts traditionnels tel que la danse kyomai (京舞), l’instrument musical shamisen (三味線), l’arrangement floral ikebana (生け花) et la cérémonie du thé sado (茶道). Très stricts, il n’est pas rare que certaines renoncent à poursuivre ces entraînements avant de devenir Maiko : elles doivent s’exercer au moins pendant un an pour débuter. Elles vont ainsi dans une école spéciale et travaillent chez elles gratuitement en rêvant un jour de danser au théâtre.

Ici, l’okāsan joue un rôle important, presque comme si elle était une vraie mère. Pour les filles ayant quitté leur pays natal, c’est la seule personne sur laquelle elles peuvent compter. Parfois sévère, parfois gentille, elle leur enseigne la courtoisie. Lorsque’une de ses filles commence enfin officielement, elle lui donne un éventail en tant que brevet.

Le soir venu, les Maikos vont travailler aux restaurants ochaya (お茶屋), pour rendre le dîner plus agréable avec des jeux traditionnels et avec leur danse. Elles travaillent jusqu’à minuit et rentrent chez elles à minuit passé. Continuer la lecture de « Le quartier Miyagawacho – Kyoto »