Shuin-cho : Souvenir du Japon ou livre du bon pèlerin

Vous partez pour le Japon, quels souvenirs allez bien vous pouvoir vous ramener ?

Le Japon ne manque pas d’artisanat traditionnel avec les Kimonos, les poteries, les objets en laques, etc. Mais connaissez vous le shuin-cho…?
C’est un livret de prière ou de pèlerinage qui témoigne de votre passage dans un temple.  Cela peut être pour nous occidentaux un jolie souvenir mais il a une vrai valeur symbolique.

Dans chaque temples ou sanctuaires, contre en moyenne 300 yens (environ 3 €) les moines ornent vos carnets d’une calligraphie à l’encre de chine noire et de tampon rouge. Vous pouvez achetez ce livre dans n’importe quel Temple ou Sanctuaire (tout du moins les temples touristiques pour environs 10 euros), près des nombreux souvenir vendus aux mêmes endroits ou ont fait d’ailleurs signé le livre.

Ensuite le pèlerin que vous êtes se balade de temple en temple avec son shuin-cho et les pages se remplissent à chaque temple. Chacune est différente et le tout donne un ensemble très esthétique et harmonieux.

Si vous vous jetez à l’eau, vous serez donc l’heureux possesseur d’une magnifique page comprenant au centre une calligraphie principale qui peut représenter le nom du temple, la déité des lieux ou une prière, entourée d’autres plus fines qui peuvent être la date, la saison ou d’autres souhaits, voeux ou prières.

Certains temples ont leur tampon propre d’autres disposent de 3 ou 4 tampons différents, vous pourrez donc choisir celui qui correspond au lieu ou a une déité particulière (ex : Kannon). Le tout est finalisé par un ou plusieurs cachets d’encre rouge qui peuvent être de forme très différentes.

Si un jour vous oubliez votre livre avant une visite vous pourrez quand meme acheter seulement une page et la coller mais cela a beaucoup moins de charme évidemment.

Au Japon, on pense que lorsqu’une personne meurt son livre doit être brûlé avec elle  (et il doit être pleins) ainsi, les dieux qui auront un aperçu de votre pèlerinage vous feront entrer au Paradis… Vous voilà un parfait pèlerin japonais (ou Henro) et armé d’un superbe souvenir que peu auront!

Céline