Nara 1300 Ans ! 平城京遷都1300年

En 2010, la ville de Nara (奈良) fête son 1300ème anniversaire. Elle fut construite en 710 sous le nom de Heijo-kyo (平城京) pour devenir la capitale du Japon. Cependant, le rôle de capitale de Nara ne dura pas longtemps puisque la capitale fut transférée en 784 à Nagaoka-kyo (長岡京), au sud de Kyoto, puis 10 ans plus tard dans la ville de Kyoto sous le nom de Heian-kyo (平安京), littéralement « capitale de la paix ». Remarquez que la syllabe « kyo (京) » a souvent été utilisée pour désigner la « ville ». Par exemple, Kyoto (京都) veut dire, littéralement, « ville capitale » et Tokyo « ville de l’ouest » ou « Kyoto de l’ouest ».

C’est à Nara que le bouddhisme est arrivé au VIème siècle. A cette époque, les Japonais s’inspiraient de tout ce qui venait de Chine et de Corée tels que les arts, la culture et l’architecture. En 604, le Prince Shotoku (en japonais Shotoku Taishi 聖徳太子, 574-622) créa la première Constitution. Les Japonais formèrent ainsi un système politique statutaire et une capitale à Nara. Le gouvernement protégea le bouddhisme et fit construire des temples. C’est ainsi que la ville de Nara profita d’un développement culturel important.

Les « Monuments Historiques de l’Ancienne Nara » sont  inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis décembre 1998, presque 1300 ans après la création de la capitale.

L’ancienne capitale fut rapidement transférée à Kyoto et une grande partie de la ville fut transformée en rizières. Les temples furent néanmoins conservés. Nara est aujourd’hui un site représentatif du Japon pour ses temples bouddhistes et ses sanctuaires shintoïstes.

Les héritages classés au patrimoine mondial de l’humanité se composent de deux catégories :

1. Biens qui possèdent une construction désignée “trésor national” et emplacement désigné “site historique”.

– Le Temple Todaiji, Kofukuji, Gangoji, Yakushiji et Toshodaiji  (東大寺、興福寺、元興寺、薬師寺、唐招提寺)

– Le Sanctuaire Kasuga Taisha (春日大社)

2. Biens désignés “sites historiques particuliers” ou “monuments naturels spéciaux”.

– Le site du Palais de Nara (Heijo) et la Forêt primitive de Kasugayama (平城宮跡と春日山原始林)

Les rues de Nara sont aménagées en angle droit, sur le modèle de la capitale chinoise, car la capitale devait être une grande ville bien ordonnée. Autrefois l’Empereur résidait au Palais de Nara (Heijo-kyu 平城宮), qui servait aussi de centre  politique et administratif. Le bâtiment a récemment été reconstruit. On peut y accéder en bus ou à pied, depuis la station Yamato-Saidaiji (大和西大寺).

L’un des charmes de Nara est sans aucun doute ses daims (en japonais shika 鹿) laissés en liberté dans la ville. Ils sont considérés comme des envoyés de dieu (comme dans le film des studios Ghibli, Princesse Mononoke もののけ姫) et classés comme espèce protégée. Il est bien entendu interdit de les persécuter ou de leur donner autre chose à manger que des « shika-senbei (鹿せんべい) », biscuits destinés aux daims. Ils sont vendus un peu partout à 150 yens. Cet argent est ensuite utilisé pour soigner les daims, comme par exemple ceux accidentés par des voitures. Vous pourrez remarquer que le daim de Nara est vraiment poli car il s’incline quand on lui donne un biscuit, tout comme le Japonais qui s’incline souvent pour dire merci.