Le temple Tofukuji 東福寺

Le temple Tofukuji est sans doute l’une des plus belles découvertes que vous ferez à Kyoto. Il est au 4ème rang des temples zen de Kyoto (voir aussi le Tenryuji).

Au Japon, vous trouverez beaucoup de petits temples annexes aux alentours d’un grand temple zen. Ils s’appellent Tacchu (塔頭) et c’est une particularité de l’école zen. En effet, après le décès du chef du temple, ses disciples construisaient plusieurs petits temples à proximité pour propager ses préceptes. Chacun de ces tacchu possède une chapelle pour prier, un beau jardin ou des trésors secrets. Dans le quartier du Tofukuji, il y avait autrefois plus d’une centaine de ces temples.

Le Tofukuji fut fondé en 1236. Il est très connu pour sa magnifique architecture et ses milliers d’érables japonais (momiji). L’enceinte étant séparée en deux parties par une vallée, on peut la traverser par le pont Tsuutenkyo (通天橋), littéralement « pont qui traverse le ciel ». Cette vallée arborée qui vous s’ouvre à vous est unique en son genre.

En effet, plus de 2000 érables ont été plantés dans ce temple. Leur flamboiement est remarquable à l’automne. Autrefois, il y avait aussi des cerisiers dans ce temple et leur floraison attirait beaucoup de gens au printemps. Il n’y en a cependant plus aucun aujourd’hui.

En effet, de la fin du XIVème au début du XVème siècle, un moine doué pour la peinture habitait dans ce temple. Il s’appelait Mincho (明兆). Alors qu’il bénéficiait de la confiance des gens et était recommandé pour le poste de supérieur, il refusa cette promotion pour s’adonner à la peinture. Il ne poursuivait ni succès ni la promotion sociale. Il aimait peindre des tableaux de Bouddha ou des portraits.

Ses œuvres étaient appréciées par le shogun d’alors, Ashikaga Yoshimochi (足利義持), fils de Ashikaga Yoshimitsu, qui fit construire le Pavillon d’or. Yoshimochi était très content de ses tableaux et décida de lui offrir quelque chose en récompense. Il demanda à Mincho ce qu’il voulait. Alors, le moine répondit qu’il voulait que le shogun fasse couper tous les cerisiers du temple.

En effet, Mincho n’aimait pas que les gens viennent manger ou boire dans le temple en faisant du vacarme à l’occasion de la floraison des cerisiers (hanami). C’était contraire à l’esprit du zen. Ce moine adorait, par dessus tout les érables qui ont été apportés de Chine par Enni Ben-en (円爾弁円), moine fondateur du Tofukuji. Mincho a donc voulu protéger la tranquillité du temple en faisant supprimer les cerisiers et en les remplaçant par des érables.

Tofukuji a été ainsi nommé en référence aux noms de deux temples de Nara, Todaiji (東大寺) et Kofukuji (興福寺). Todaiji est un temple qui abrite la grande statue de Bouddha et Kofukuji, fondé en 710 (l’an 1er de l’époque de Nara), possède une grande pagode de cinq étages. Tofukuji fut construit dans l’idée qu’il devienne le plus grand et le plus prospère des temples de Kyoto.

Accès au Tofukuji : prenez la ligne JR à la station de Kyoto sur les quais 8 à 10 et descendez à la station Tofukuji. Tarif du trajet : 140 yens.

JSS