Le temple Rokudo-Chinnoji

Autrefois, de nombreux cercueils de défunts passaient devant le temple Rokudo-Chinnoji (六道珍皇寺) situé sur le chemin reliant le centre-ville et Toribeno (鳥辺野), au sud du temple Kiyomizu, où se déroulaient les obsèques. Les gens disaient que le puits du temple menait au royaume des ombres et à Enma (閻魔), dieu de l’enfer qui juge le bien et le mal. Les rumeurs prétendent qu’au IXème siècle, Ono-no-Takamura (小野篁), poète spirituel et érudit, travaillait le jour à la cour de l’Empereur Saga (嵯峨天皇) et la nuit pour Enma.

 

Cette légende est née de ses mésaventures sentimentales. Intelligent, plutôt grand pour un Japonais de l’époque (1,88m) et raffiné, il avait une demi-sœur qu’il ne rencontra qu’à l’âge adulte. La mère de celle-ci voulait la marier à un membre de la famille impériale et souhaitait que Takamura l’instruise. Alors qu’ils se voyaient à travers un sudare (簾), store en fin bambou, ils tombèrent amoureux. Un jour, la jeune femme tomba enceinte. Le mariage avec un membre de la cour ne pouvant plus être arrangé, la mère se mit en colère et enferma sa fille dans une pièce. Pour se repentir, elle jeûna. Takamura voulut prendre de ses nouvelles et courut la voir. Elle était tellement amaigrie qu’elle mourut dans ses bras.

 

Malgré son désespoir, il devint plus tard ministre d’État. Les rumeurs selon lesquelles il pouvait passer de ce monde à l’au-delà faisaient peur à son entourage. Toutefois, il y allait peut-être pour rendre visite à sa défunte demi-sœur…

 

La cloche de ce temple, appelée mukae-gane (迎え鐘), permet de faire venir l’esprit des défunts, surtout entre les 7 et 10 août. Si vous souhaitez voir une personne qui vous était chère, vous pouvez faire sonner la cloche. Vos sentiments lui parviendront sûrement.

 

JSS