Le temple Jisso-in

L’un des élements à admirer à Kyoto est sans doute l’érable, en japonais momiji (もみじ). Dans le temple isolé d’Iwakura (岩倉), nommé Jisso-in (実相院), vous serez émerveillé par les beaux jardins, mais aussi par le reflet des érables sur le parquet vernissé, appelé yuka-momiji (床もみぢ). Le plancher de la pièce Taki-no-ma (滝の間), littéralement “salle de la cascade”, semble changer en fonction des saisons.

 

Un portail solennel accueille les visiteurs. Ce temple bouddhiste de l’école Tendai (天台宗) fut fondé en 1229 à Murasakino (紫野), quartier nord de Kyoto. Il fut ensuite déplacé au nord-est du palais impérial et les enfants des familles régentes y ont appris le bouddhisme. Il fut installé en son lieu actuel au cours de la guerre d’Onin  (応仁の乱, 1467-1477) pour éviter les dégradations. A partir du XVIIème siècle, le lien entre le temple et la cour se renforce. Le temple Jisso-in a donc la chance, en 1720, de pouvoir utiliser certains bâtiments de l’Omiya-Gosho (大宮御所), un des palais impériaux de Kyoto. Au Japon où les bâtisses étaient toujours en bois, il était fréquent qu’elles soient démontées, transférées puis reconstruites ailleurs, pour les protéger lors de conflits ou les mettre davantage en valeur. A compter de cette période, les supérieurs successifs du temple étant des descendants de la famille impériale, le temple a prospéré avec leur soutien. À noter que les terminaisons « ji » et « in » signifient toutes deux « temple bouddhiste » mais que la dernière concerne généralement la famille impériale.

 

Actuellement, il possède plusieurs portes coulissantes, dites fusuma-e (襖絵), peintes par des artistes de l’école Kano (狩野派), clan réputé pour la peinture. Les photos sont interdites à l’intérieur. Les tableaux évoquent l’apparence du temple de l’époque.

 

Du côté est du temple s’étend un grand jardin de sable blanc. Autrefois, les nobles y jouaient au kemari (蹴鞠), sorte de football à la japonaise.

 

Au XIXème siècle, Iwakura Tomomi (岩倉具視), louait un logement dans ce temple. Cet homme politique, descendant d’une famille noble, a joué un rôle important au cours de la Restauration Meiji (明治維新), en certifiant l’importance de la famille impériale.

 

Si vous aimez fréquenter les endroits secrets et admirer les feuilles rouges des érables en automne, il faut absolument que vous visitiez ce temple.

 

JSS