Le Ryoanji

 

Ce temple du XVème siècle, Ryoanji  (littéralement Temple du repos du dragon), est considéré comme chef-d’œuvre du jardin zen et fait partie du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il comprend deux jardins bien contrastés : le jardin extérieur entouré d’arbres variés et le jardin intérieur dans le temple.

Ce dernier est surtout renommé pour son paysage des quinze pierres. Il permet aux visiteurs d’imaginer librement et de retrouver leur paix intérieure. Le philosophe Français Sartre, la Reine Élisabeth et beaucoup de personnes célèbres ont visité et admiré ce temple et ce jardin.

Il se compose simplement d’un lit de fins graviers de kaolin harmonieusement ratissés sur lequel sont savamment disposées quinze pierres  pour que le paysage soit entièrement différent dès que l’on change de place. Il est impossible, quel que soit le point de vue, de voir les quinze pierres à la fois. Il manque toujours une pierre qui est cachée et c’est unique en son genre. Le kaolin ratissé symbolise l’océan et les rochers, les montagnes. Le jardin enseigne qu’il y a plusieurs façons de regarder et que personne ne peut tout voir.

On dit souvent que ces pierres représentent les pas d’une famille de tigres mais ce n’est pas la seule interprétation. C’est à vous d’imaginer et de décider le sens de chaque objet du jardin, alors essayez de trouver votre propre histoire et aiguisez votre esprit.

Le jardin ne donne pas de message à ceux qui regardent les choses avec les yeux mais à ceux qui essayent de regarder à travers leur cœur.

N’oubliez pas de voir le bassin de pierre derrière le bâtiment (petit bassin d’ablutions). De forme carrée, il représente le kanji « kuchi » qui signifie la bouche avec quatre signes donnant à chaque fois un nouveau kanji associé à la bouche. On obtient la phrase « 吾唯足知 Ware tada taru wo shiru » (je connais seulement la satisfaction), ce qui veut dire « je suis content de ce que je suis ».

Si on apprend la satisfaction, on peut devenir spirituellement riche même si on est pauvre mais si on ne veut pas apprendre la satisfaction, on ne peut pas devenir spirituellement riche même si on est économiquement riche. Voici le précepte du zen.

[googlemap lat=”35.033″ lng=”135.72″ align=”left” width=”379px” height=”190px” zoom=”12″ type=”G_NORMAL_MAP”]Kyoto, Kyoto Prefecture, Japan[/googlemap]