Le Aoi Matsuri 葵祭 à Kyoto

Chaque année, le 15 mai à Kyoto, on célèbre le Aoi Matsuri (葵祭), aussi connu sous le nom du Festival Kamo.L’attraction principale du Aoi Matsuri est son grand cortège impérial de plus de 500 personnes richement vêtues dans le style aristocratique de lépoque de Heian (平安時代). Au sein de la parade, on compte aussi 36 chevaux montés, 4 bœufs et  2 chariots tirés par des bœufs.

La procession débute à 10h30 au Palais Impérial de Kyoto, le Kyoto-gosho (京都御所 ), où l’Empereur habitait à l’époque. Elle fait une escale au sanctuaire shinto Shimogamo (下鴨神社) et vers 15h30, la parade arrive à sa destination finale : le sanctuaire shinto Kamigamo (上賀茂神社). C’est là qu’ont lieu une multitude de spectacles de danse, ainsi que des épreuves d’équitation.

C’est l’occasion inédite de voir l’art du yabusame (流鏑馬), la technique de tir à l’arc japonaise pratiquée à cheval. 

Chaque année, une habitante de Kyoto non-mariée est sélectionnée pour jouer le rôle de la Princesse Saiō-Dai (斎王代) au sein de la parade. Elle a l’honneur de porter la magnifique tenue impériale, c’est-à-dire douze couches de kimono en soie, qui ne pèsent pas moins de 30kg ! Dans sa marche, la Princesse Saiō-Dai est accompagnée d’un cortège d’enfants.

L’histoire du festival remonte à il y a plus de 1400 ans, au VIIème siècle, lors de la période de l’empereur Kimmei (欽明天皇) pour honorer les Dieux des sanctuaires Kamo et dans l’espoir qu’ils accordent au peuple d’abondantes récoltes.

Le nom du festival « Aoi », quant à lui, tire son origine des roses trémières (aoi en japonais), qui étaient offertes aux Dieux dans les temps anciens.

Ces roses arborent donc les temples et les chars de la parade en ce jour de fête.