La cathédrale catholique d’Oura inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco

La cathédrale catholique d’Oura à Nagasaki et le village de Sakitsu à Amakusa, situés au sud du Japon dans la région de Kumamoto sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La cathédrale catholique d’Oura, à Nagasaki est dédiée à 26 chrétiens exécutés il y a plus de quatre siècles à cause de leur foi.

Le christianisme au Japon date de 1549, quand le missionnaire jésuite Français François Xavier est arrivé au pays du soleil levant avec deux compagnons.

Le christianisme a commencé à se propager dans tout l’ouest du pays, avec l’arrivée d’autres missionnaires son influence croissante suscita l’inquiétude des chefs militaires du Japon et la persécution des chrétiens commença à partir de 1589.

Les chrétiens auxquels est dédiée la cathédrale d’Oura, 20 Japonais et six étrangers ont été exécutés à Nagasaki en 1597 quand la persécution s’intensifia.

Pour les Japonais convertis, cacher sa foi devint alors pour les 250 ans à venir une question de survie, le christianisme était interdit et le Japon totalement fermé au monde extérieur.

Désireux de pratiquer leur foi tout en se fondant dans la société, les chrétiens japonais ont créé une religion incorporant des éléments du bouddhisme.