Kyudo

kyudo 1

Le kyudo (弓道) est le tir à l’arc japonais. Bien que son utilité militaire a commencé à décliner au XVIème siècle avec l’apparition des fusils, il était souvent pratiqué par les bushi (samouraï), afin d’améliorer leur mental. Les deux grandes écoles connues sont Ogasawara-ryu (小笠原流) et Heki-ryu (日置流). Il reste aujourd’hui le yabusame (流鏑馬), tir à l’arc à cheval, et le kusajishi (草鹿), tir sur une cible en herbe, en forme de daim.

 

Karakuri kyudo taiken

Si vous voulez essayer le kyudo, M. Yamaguchi, président de l’association de kyudo de Kyoto, enseigne sur réservation à son lieu de travail. Il enseigne aux débutants les gestes et postures de base. De 17h à 19h en semaine, de 13h à 19h le samedi. Le tarif : 2000 yens de l’heure. 2 personnes maximum. Consultez-moi pour la réservation.

 

Sanjusangendo

Si vous venez à Kyoto en janvier, ne manquez pas la représentation du temple Sanjusangendo. Le dimanche le plus proche du 15 janvier (c’était le 17 en 2012 et le 13 en 2013), Sanjusangendo omato taikai (三十三間堂大的大会) a lieu chaque année dans ce temple (Voir la vidéo). Ce grand événement tire son origine de toshiya (通し矢), qui se pratiquait à l’époque d’Edo (1603-1867). Environ 1500 tireurs de tout le pays tirent sur la grande cible de 1m de diamètre, située du côté sud du jardin ouest. La cible est placée à 60m des tireurs, qui viennent tous d’atteindre la majorité, soit 20 ans au Japon. A l’époque d’Edo, les tireurs rivalisaient par le nombre de flèches tirées en 24 heures qui atteignaient la cible. Aujourd’hui, les jeunes tireurs en kimono lançant des flèches est un spectacle caractéristique du mois de janvier à Kyoto.

Si vous avez besoin d’un guide pour y aller ou participer :

Itinéraire original : visite ou participation à un cours d’arts martiaux