Hirayama Ikuo, peintre pacifiste

 Hirayama Ikuo (平山郁夫, 1930-2009), grand peintre japonais, connu au Japon pour son pacifisme et son activisme pour le désarmement nucléaire, a été fait chevalier de la Légion d’honneur française en 1996 et a reçu l’Ordre de la Culture japonais (文化勲章) en 1998.

 

Sa maison natale se trouve sur une petite île de la mer intérieur de Seto (瀬戸内海), au large de la préfecture de Hiroshima (広島). Quand il recevait un invité, il lui conseillait souvent de grimper au haut du promontoire surplombant sa demeure pour y admirer la mer.

 

La mer était calme et les rides créées par les bateaux s’avançaient avec lenteur. La quiétude de ce paysage est sans doute le point de départ de son appel incessant à la paix, omniprésent dans l’ensemble de son œuvre.

 

Témoin des horreurs de la bombe nucléaire alors qu’il n’était qu’au collège, ce thème essentiel de la création artistique de Hirayama est devenu, au fil du temps, une aspiration pour la paix et le repos des âmes des victimes, autant de sujets indispensables à la description de ses peintures.

 

Dans sa série d’œuvres bouddhiques, déterminante dans l’orientation de sa carrière et amorcée par Introduction du Bouddhisme (仏教伝来), la figure du Shâkyamuni (釈迦) en ascèse se confond avec la sienne souffrant des séquelles des radiations. Ce fut là une tentative de visualiser l’essence et la source même de cette philosophie à la base du développement historique et spirituel du Japon.

 

JSS