Machiya à Kyoto

Si vous voulez vraiment vivre une expérience unique à Kyoto, vous devriez envisager une nuit ou deux dans une machiya (maison de ville traditionnelle de Kyoto).

La Machiya combinent tous les avantages d’une location de vacances avec l’authenticité d’un ryokan.

C’est quoi une Machiya ?
Les Machiya sont des maisons en bois traditionnelles qui étaient populaires auprès des marchands et des artisans de Kyoto jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Continue reading “Machiya à Kyoto”

Les Jours fériés

Les Japonais bénéficient officiellement de quinze jours fériés répartis tout au long de l’année (contre 11 jours fériés en France).

Une partie des jours fériés tombent obligatoirement un lundi depuis 2000 avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi Happy monday (ハッピーマンデー制度, Happī mandē seido), visant à redéfinir le calendrier des jours fériés. Les autres ont lieu à date fixe.

Quand celle-ci coïncide avec un dimanche, le lundi suivant est férié pour que la population bénéficie quand même d’un jour de congé. Mais si elle tombe un samedi, il n’y a pas de compensation.

Liste de tous les jours fériés au Japon : Continue reading “Les Jours fériés”

Hon’ami Kōetsu : Le Léonard de Vinci Japonais

Né à Kyoto, Honami Koetsu était un artiste pluridisciplinaire :  artisan, un calligraphe, un peintre, un éditeur, un jardinier et un fabricant de masques No.

Il a laissé de nombreux chefs-d’œuvre dans toutes les disciplines artistiques. Dans le monde de la calligraphie, Honami est considéré comme l’un des trois grands calligraphes de l’ère Kanei. Il est le fondateur du style Koetsu.

La famille Honami était une famille d’entrepreneur de haut rang. Réputée pour son savoir-faire dans la fabrication de sabres depuis l’époque d’Ashikaga Takauji, ils ont servi la cour impériale ainsi que Tokugawa Ieyasu et Oda Nobunaga, leur principal patron était Maeda Toshiie. Continue reading “Hon’ami Kōetsu : Le Léonard de Vinci Japonais”

Saint Valentin 2017

Au Japon à la Saint Valentin, le 14 février ce sont les filles qui offrent des chocolats aux garçons …………..

Cependant le 14 mars pour le White Day les garçons offrent des chocolats blanc aux filles !

La Saint-Valentin a été lancé par les fabricants de chocolats dans les années 50.

C’est une fête commerciale où les femmes offrent des chocolats aux hommes.

Elles en offrent à l’être aimé, Honmei Choco 本命チョコ?, mais aussi par courtoisie à leurs collègues de travail masculins, patron et leur famille, c’est le Giri Choco義理チョコ?.

Par la suite le 14 mars, les hommes qui ont reçu des Honmei Choco peuvent offrir aux femmes un cadeau en retour pour le White Day ホワイトデー howaito dē?.

En guise de présent, les femmes reçoivent du chocolat blanc, des bijoux ou de la lingerie de couleur blanche.

Si on ne se fait plus de cadeau (avec le temps), c’est considéré comme le signe d’un amour partagé

Le Moine Eisai

Moine Eisai

Myōan Eisai (明庵栄西 – 27 mai 1141 – 2 juillet 1215) donc fondateur du Kennin-ji, commence ses études de moine dans un temple Tendai du japon, mais, mécontent de l’état du bouddhisme à l’époque, il part en 1168 en Chine, où il fait la connaissance du Chan (chinois traditionnel , peut être traduit « méditation silencieuse » et qui deviendra plus tard, au Japon, le zen). Continue reading “Le Moine Eisai”

Gouttes d’eau sur le couvercle d’un plat

Dans un restaurant japonais qui sert le repas-menu dans le style dit Kaiseki (会席), votre soupe Wan-mono (椀物)est servie dans un plat avec un couvercle en bois joliment laqué.

Avez-vous déjà remarqué que votre couvercle est légèrement mouillé ?

Attention ! Il ne faut pas penser qu’il est mal essuyé !

Le chef a intentionnellement vaporisé de l’eau dessus.

Ce geste délicat du chef contient les messages suivants pour le client et le serveur.

Continue reading “Gouttes d’eau sur le couvercle d’un plat”

Cérémonie du thé

Histoire de la cérémonie du thé

Il n’est pas surprenant de découvrir que c’est par la Chine qu’arriva le thé, avec la religion Bouddhiste au VII éme siècle. Le moine Saicho, en 805, fut le premier à cultiver le thé à l’intérieur d’un temple situé à Sakamoto. L’Empereur Saga, 10 ans plus tard, découvrit puis encouragea dans l’aristocratie de Heian, la dégustation du thé selon les rites chinois.

Avec l’arrivée des Bushis au pouvoir en 1185, la tradition du thé disparut dans l’aristocratie Japonaise, dorénavant plus tournée vers les arts typiquement Japonais (littérature). Pourtant les moines Zen continuèrent à cultiver le thé, notamment à Uji près de Kyôto. C’est le moine Zen Eisai qui répandit ce breuvage dans tous les temples de la secte.

Continue reading “Cérémonie du thé”

Louer une maison à Kyoto

machiya1

Une des choses les plus agréables à faire c’est de louer une maison typique traditionnelle japonaise, Machiya.

Machiya : Ancienne maison traditionnelle de Kyoto en bois, murs en terre, pierres de taille et dater en générale de 80 à 120 ans.

C’est une chance que Kyoto est encore ces maisons dans toute la ville, l’avantage est de ressentir et de voir comment les Japonais vivaient tout en participant à la sauvegarde de la culture japonaise. C’est aussi que l’on peut les louer à deux ou même pour une famille et ainsi on est comme chez soi !

Néanmoins il n’y a pas de label du coup il y a pas mal d’arnaques, souvent ces maisons n’ont rien de traditionnelles elles sont récentes ou ont été complètement désossé, les murs sont en placo-plâtre, le sol en béton et la salle de bain 100 % plastique, c’est comme si vous étiez dans un hôtel ou un vulgaire studio. Plutôt pour une clientèle chinoise et anglo-saxonne (vrai maison pour Mickey !).

Bref renseignez-vous en demandant de quand dates la maison, les travaux et la rénovation car les loueurs jouent sur l’ambiguïté entre maison qui ressemble vaguement à une maison traditionnelle et une vrai maison rénover ancienne traditionnelle. Continue reading “Louer une maison à Kyoto”