Le Congrès Mondial du Bonsaï à Saitama

Du 27 au 30 avril 2017 aura lieu le 8ème édition du Congrès Mondial du Bonsaï.

Le tout premier congrès a été tenue au Japon il y a 28 ans, en avril 1989. Tous les quatre ans, il a été organisé dans un pays différent : aux États-Unis, en Corée du Sud, en Allemagne, à Porto Rico, en Chine et finalement, le congrès revient dans le pays du soleil levant.

Il se déroulera au village Omiya bonsaï (大宮盆栽村) de Saitama. Ce village est un lieu spécial pour les enthousiastes du bonsaï au Japon.

Après les dommages causés par le séisme de Kantō (関東大震災) en 1923, les professionnels du bonsaï de Tokyo cherchèrent un nouveau lieu pour cultiver paisiblement. Ils choisirent le village Omiya Bonsaï pour son eau claire, la disponibilité et la fertilité de ses terres. Depuis, le village regroupe une dizaine de pépinières privées, abritant plusieurs centaines de milliers d’arbres bonsaï, ainsi qu’un musée ouvert en 2010.

Tout au long du congrès, les grands maîtres du bonsaï du Japon et d’ailleurs sont invités pour des démonstrations de coupe. De nombreux chefs-d’oeuvre de bonsaï seront bien sûr aussi exposés.De plus, chaque année, du 3 au 5 mai, est organisé le festival « Great bonsaï ». Les amateurs et professionnels du bonsaï pourront ainsi enchainer le congrès puis le festival cette année !

La Tour de Tokyo

Inaugurée en 1958, la Tour de Tokyo (東京タワー) est une tour de radiodiffusion dans l’arrondissement de Minato, au sud de Tokyo. Elle culmine à 333 mètres de hauteur et se reconnaît à ses couleurs rouge et blanche.
Petite soeur de la tour Eiffel, la Tour de Tokyo la dépasse cependant en hauteur.

Elle fut conçue par Tachū Naitō (内藤 多仲), un architecte spécialisé en construction parasismique, à la demande du gouvernement japonais. La Tour de Tokyo devait alors être le symbole de la reconstruction du Japon, qui avait subit tant de dommages pendant la Seconde Guerre Mondiale. Elle devait aussi aller au-delà des records occidentaux ; c’est pourquoi elle dépasse la tour Eiffel de 33 mètres et pèse dix tonnes de moinsElle resta ainsi pendant plus de cinquante ans la plus haute tour du Japon, avant d’être dépassée en 2012 par la Tokyo Skytree (東京スカイツリー), qui s’élève à 634 mètres de hauteur.

La Tour de Tokyo brille la nuit et selon les saisons et selon les événements. Elle s’illumine en orange l’hiver et en blanc l’été.  Tous les samedis, la Tour de Tokyo s’illumine de son « voile de diamant » (ダイヤモンドヴェール), ornée de 276 lumières de sept couleurs différentes, chacune symbolisant un message :

Blanc : l’Éternité et la Succession

Jaune : l’Espoir et la Célébration

Turquoise : la Terre et la Paix

Rose : le Rêve et le Bonheur

Bleu : l’Eau et la Vie

Vert : la Nature et l’Environnement

Rouge : l’Amour et la Gratitude.