Les épouses et époux des dirigeants du G20 visitent un temple de Kyoto

Les épouses et époux (des dirigeants participant au sommet du G20 à Osaka se sont rendues vendredi dans un temple célèbre de l’ancienne capitale du Japon, alors que leurs partenaires étaient occupés à discuter de la façon de stimuler la croissance mondiale le premier jour de la réunion de deux jours.

Au total, 1 époux et 18 épouses, dont l’épouse du président français Emmanuel Macron, Brigitte, ont pris le déjeuner et le thé japonais l’après-midi à Kyoto. L’excursion a été organisée par Akie, la femme du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

En arrivant au Tofuku-ji, un temple bouddhiste situé dans le quartier Higashiyama au sud-est de la ville, les époux se sont promenés dans ses lieux et ont pris des pousses-pousses, y restant au-delà de l’heure prévue….

(1) Singaporean First Lady Ho Ching; (2) South Korean First Lady Kim Jung-sook; (3) South African First Lady Tshepo Motsepe; (4) French First Lady Brigitte Macron; (5) Vietnam’s First Lady Tran Thi Nguyet Thu (6) British Prime Minister Theresa May’s husband Philip FRONT ROW L-R: (7)Thailand’s first lady Naraporn Chan-ocha (8) Australian Prime Minister Scott Morrison’s wife Jenny; (9) Indonesian First Lady Iriana Joko Widodo; (10) European Council President Donald Tusk’s wife Malgorzata; (11) Japanese Prime Minister Shinzo Abe’s spouse Akie Abe; (12) Canadian Prime Minister Justin Trudeau’s wife Sophie; (13) Argentinian First Lady Juliana Awada; (14) Spanish First Lady María Begoña Gómez Fernández ; (15) Turkish First Lady Emine Erdogan

Le sommet du G20 perturbe la vie des résidents et des touristes à Osaka.

La sécurité au maximum et la circulation totalement contrôlé à grande échelle pour le sommet du Groupe des 20 qui se tient sur deux jours à Osaka ont des conséquences sur la vie des résidents et des touristes.

La ville est en alerte depuis le premier jour du sommet, vendredi. Un hélicoptère a survolé le centre de conventions Intex Osaka, principal lieu du sommet de Sakishima, une île artificielle et de nombreux policiers ont été déployés autour du site.

Les autoroutes menant à Sakishima ont été fermées tôt jeudi matin et tous les véhicules à proximité ont été inspectés ou déplacés par la police.

«Les policiers me demandent de montrer ma carte d’identité chaque fois que je sors», a déclaré un homme qui vit à Sakishima. “Je comprends, mais c’est gênant.”

La ville a également partiellement arrêté la collecte des ordures ménagères pendant toute la durée du sommet.
«Certains habitants ne savent pas que les camions de ramassage des ordures ne viendront pas», a déclaré une personne qui habite près d’Intex Osaka. “Je vois des ordures éparpillées partout.”

Vendredi matin, devant la gare d’Osaka, des personnes faisaient la queue aux arrêts de bus. Des annonces répétées ont annoncé que les horaires avaient été notifiés en raison du sommet du G20.

Les touristes à Osaka ressentent également les effets de cette imposante sécurité car la ville a élevé la sécurité à son plus haut niveau jeudi, lorsque des dirigeants du monde entier sont arrivés au sommet.

L’aéroport international de Kansai a procédé à l’enregistrement des bagages à l’entrée des terminaux. Un touriste chinois qui est venu à l’aéroport prendre son avion a déclaré qu’il était arrivé une heure plus tard que prévu en raison de retards de train et de mesures de sécurité.

L’aquarium d’Osaka Kaiyukan, situé à environ 2 km d’Intex Osaka, a également procédé à une inspection des bagages à son entrée.. . .etc. . .

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’ouvrir pendant le G20

Dans le quartier chaud de Tobitashinchi, à Osaka, les clients potentiels à la recherche de services liés au sexe trouveront probablement des rideaux blancs pendant le sommet du Groupe des 20.

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’attirer les clients vers leur paradis, lorsque les dirigeants du monde et leurs délégations se rendent au sommet le 28 et 29 juin.

Les 159 entreprises affiliées à la coopérative Tobitashinchi Ryori Kumiai suspendront leurs activités pendant deux jours.

Des affiches ont été placées aux coins des rues du quartier: «Fermeture temporaire les 28 et 29 juin en raison du Sommet du G20 à Osaka en 2019». Les affiches portent le slogan: «Faisons en sorte que tout soit réussi ensemble».

Chaque nuit, des salaryman et des touristes affluent dans les rues étroites de Tobitashinchi, bordées de sex-shops. Ils peuvent regarder à travers les «vitrines» pour voir les femmes disponibles afin de satisfaire leurs désirs charnels.

Mais maintenant, les devantures de ces sex-shops sont recouvertes de rideaux blancs spécialement pour l’occasion du G-20.

L’association a déclaré qu’elle n’avait pas reçu d’ordre du gouvernement central, des bureaux municipaux ou de la police pour prendre de telles mesures. Les membres ont déclaré qu’ils avaient pris la décision volontaire en novembre 2018 «d’éviter la confusion et de maintenir l’ordre».

“Nous ne pouvons pas causer de chaos inattendu et déranger la police”, a déclaré l’association.

Des membres de l’association patrouillent également dans les rues pour maintenir l’ordre. Une entreprise de sécurité privée sera embauchée pour cette tâche les 28 et 29 juin.

La police de la préfecture d’Osaka, appuyée par des policiers japonais d’autres régions, seront plus que 32 000 pour des raisons de sécurité lors du sommet du G-20, le premier organisé par le Japon.

Les dirigeants mondiaux devraient rester dans des hôtels dispersés dans le centre-ville d’Osaka et se rendre dans le lieu principal du sommet, forçant la police à couvrir une vaste zone.

Contrôles de la circulation à grande échelle du 27 au 30 juin, y compris la fermeture de l’autoroute Hanshin dans le centre-ville, à l’exception de quelques heures entre minuit et l’aube.

C’est ce que l’on appelle l’harmonie du pays au Japon. Il est évident que pour la France c’est de la science-fiction…. Et c’est bien regrettable !

G20 Osaka

Les touristes prévoyant de se rendre dans la ville d’Osaka à la fin de ce mois-ci risquent de voir leurs itinéraires perturbés car la police renforce la sécurité lors du sommet du Groupe des 20 qui réunira les dirigeants étrangers dans le centre.

Des dirigeants de 37 pays, régions et organisations internationales, dont le président Américain Donald Trump, le président Chinois Xi Jinping et le président Français Emanuel Macro, se réuniront dans la troisième ville la plus peuplée du pays ( après Tokyo et Yokohama), les 28 et 29 juin, faisant du sommet la plus grandes conférences jamais tenues au Japon.

Plus de 25 000 policiers seront déployés pour assurer leur sécurité, le renforcement de la sécurité entraînant de lourdes répercussions. De nombreuses attractions touristiques seront fermées et les services de taxi vers et depuis les aéroports de la région seront suspendus, même les écoles seront fermées.

Le château d’Osaka qui a attiré environ 2,75 millions de visiteurs l’année dernière, sera fermée les 27 et 28 juin. La tour offre une vue d’observation exceptionnelle et le parc qui l’entoure constituent une destination touristique majeure. “Nous demandons aux gens de comprendre”, a déclaré un responsable municipal.

Selon le bureau des congrès et du tourisme d’Osaka, au moins 20 sites touristiques seront fermés ou suspendus pendant le sommet dans le cadre des mesures de sécurité prises par la ville. Les visiteurs seraient bien avisés de vérifier à l’avance si l’attraction qu’ils souhaitent visiter sera ouverte…Allez à Kyoto!



Manières et comportements des touristes étrangers…..

Les habitants de Kyoto rappellent aux touristes étrangers de faire attention à leurs manières et comportements.

S’il vous plaît faites attention à vos manières!” Un comité de résidents s’est réuni pour rappeler aux visiteur étrangers de faire attention aux habitants lors de leurs visites à Kyoto.

À Gion, la plupart des salons de thé et les restaurants sont destinés à une clientèle fidèle, mais les touristes étrangers, habillé avec des kimonos de location et séduits par la beauté historique de la rue visitent en grand nombre les lieux; depuis quelque années, des habitants se plaignent d’intrus étrangers venus s’infiltrer dans des restaurants et les maisons privées, jetant de la nourriture et des mégots en prenant des photographies invasives de Geiko et de Maiko, ceci n’est qu’un exemple de l’attitude intolérable de certains touristes venant de certains pays plus particulièrement…

La police et  la ville de Kyoto ont essayé de soutenir les habitants en installant des caméras de sécurité et en employant des agents de sécurité. Des voitures de police patrouillent également dans les rues et des rappels pour respecter la zone sont diffusés en plusieurs langues.

En 2000, la mairie de Kyoto a annoncé sa vision d’accueillir un maximum de touristes étrangers. Cependant, 46% des touristes japonais ayant répondu à une enquête cette année ont déclaré que cette politique était un motif de regret. Aussi les japonais boycottent Kyoto avec une baisse continue de 10% par an depuis 2015 et surnomme l’ancienne capitale de Kyoto Land !

Le problème ne se limite pas au district de Gion, beaucoup d’endroits les plus célèbres de la ville sont envahis par les visiteurs. Les inquiétudes concernant le tourisme de masse ont été mises en avant, la mairie et les associations commençant à prendre des mesures pour atténuer la concentration de touristes avec une non efficacité avéré au quotidien.

Kyoto reste une ville avec des site exceptionnels à ne pas manquer, il est vivement recommander de prendre un guide et de lui demander d’aller sur d’autres lieux moins connus et tout aussi fantastique !

Ne plus acheter made in china l’électronique est possible et vital.

L’hégémonie chinoise devient dangereuse et les valeurs chinoises ne sont pas les nôtres. Vol de technologies, vol des droits privés, pas de réciprocité dans les échanges.. . . bref la Chine ne joue pas le jeux et tous les coups sont permis pour tricher et mentir.

Aussi il est maintenant important de ne plus être naïf et de défendre nos valeurs occidentales universelles.

Saviez-vous que la chine envoie des sous-marins et bateaux militaire en méditerranée ?

Bien sûr les occidentaux ont complétement abandonné leur industrie électronique et doivent maintenant se soumettre à l’Asie !

Cependant il y a des pays amis en Asie, il est encore temps de réagir pour défendre ces démocraties qui ont elles aussi pas mal de soucis avec la Chine.

Vous pouvez acheter Made in Japan, Made in Korea et Made in Taïwan  !

Pour info, la chine une dictature tente par tous les moyens d’annexer Taïwan une démocratie ! Choisissez votre camps !

Cheap Hotel à Kyoto. . .

Encore un hôtel bas gamme au cœur du Kyoto touristique pour la clientèle bas de gamme en général chinoise en grand nombre.

Le matériaux utilisés sont tellement Cheap que ce sont les mêmes que nous utilisons pour les étables en France.

Hôtel de 3 étages monté et ouvert en 4 mois !

Un conseil. . . choisissez bien votre hôtel. . . Ou bien louez une maison traditionnelle Japonaise authentique (Machiya), c’est bien plus agréable et pas tellement plus cher pour l’expérience unique que cela apporte.

Le Japon est la destination touristique en plus forte croissance au monde.

En 1995, un modeste 3,3 millions personnes ont visité le Japon, une terre fascinante de temples anciens, de gratte-ciel, de montagnes enneigées et de plages de sable. Cette année-là, le Japon a été le 34e pays le plus visité sur la planète, selon l’Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT), derrière la Bulgarie, l’Ukraine et la Belgique.

La croissance était stable, en 1998, 4,1 millions voyageurs étrangers ont passé au moins une nuit sur le sol japonais, ce qui en fait alors la 33e nation la plus visitée. En 2005, 6,7 millions soit la 32e position sur la liste puis passe à la 31e place en 2010 avec 8,6 millions.

Le pays a pris un sérieux coup après la catastrophe nucléaire de Fukushima en mars 2011 et en 2012, les visites sont tombées à 8,4 millions.

Depuis 2013, cependant, quelque chose s’est produit ?

Les visites annuelles ont grimpé de plus de 20 millions, ce qui fait du Japon la plus forte croissance de la décennie des destinations majeures. L’OMT estime que 28,7 millions voyageurs d’outre-mer sont restés au Japon en 2017, soit une hausse de 334% depuis 2010. C’est soudainement le 12e pays le plus visité de la planète.

Ce n’est nullement la seule nation à avoir connu une croissance rapide ces dernières années. Le tourisme mondial est en plein essor, entraîné par l’augmentation des vols et l’essor de la classe moyenne Globe-Trotter de la Chine. Mais le Japon dépasse facilement ses rivaux. Le tourisme en Thaïlande, par exemple, l’un de ses rivaux les plus proches en termes de croissance a augmenté de seulement 223 pour cent depuis 2010.

La hausse du Japon démontre l’importance de la réduction des formalités administratives. En 2013 le pays a assoupli les restrictions pour les visas aux visiteurs de Thaïlande, Malaisie, Indonésie, Philippines et le Vietnam. Depuis 2015, le Japon a lentement assoupli les restrictions pour les citoyens chinois, l’Inde et l’Ukraine ont été les derniers à en bénéficier. Un total de 66 nationalités peuvent désormais visiter le Japon en tant que touriste sans visa.

La baisse de la valeur du yen japonais a été un autre facteur.

Qu’est-ce qui ne va pas?

Le tourisme non règlementé est bon pour l’économie-mais il cause des problèmes. La croissance rapide signifie des infrastructures tendues et une surpopulation dans les grandes villes et les principales attractions. Au cours des derniers années, il y a eu une augmentation de tension entre les habitants et les visiteurs dans des destinations comme Barcelone, Venise, Amsterdam, Dubrovnik, Madrid et Majorque, le “surtourisme “ est devenu le mot à la mode.

Ces problèmes ont aussi affecté le Japon, le Japon Times a rapporté qu’une nouvelle expression était née  “Kankō kōgai, ” ou  “tourisme pollution “. Kyoto est le champ de bataille majeur avec les résidents qui disent que la ville est tellement envahie par les touristes qu’ils ne peuvent pas utiliser les bus locaux ou obtenir une réservation dans leurs restaurants préférés. La ville  “Miyabi “, l’atmosphère raffinée unique à Kyoto, a été détruite, disent-ils.

Comment ces problèmes seront-ils résolu avec l’objectif du pays d’augmenter le tourisme à plus de 40 millions pour 2020?

Le Japon depuis 2019 facture aux visiteurs une taxe de sortie du pays de ¥1 000, ses fonds sont utilisés pour stimuler l’infrastructure touristique et promouvoir d’autres lieux moins connus à visiter à travers tout le Japon, autres que Tokyo, Kyoto et le Mont Fuji.

Le Japon cède 8 millions de maisons abandonnées

Le gouvernement japonais lance un programme visant à réduire le nombre de maisons abandonnées à travers le pays en les proposant à la vente pour presque rien, ou même rien, selon Insider. Selon un rapport de 2013, environ huit millions de maisons ont été abandonnées dans tout le Japon.

Les catastrophes naturelles et le vieillissement de la population tendent à être les principales raisons pour lesquelles nombre de ces maisons sont restées vides pendant tant d’années. Mais, selon Insider, une superstition persistante au sujet de vieilles maisons ou de maisons où des personnes sont décédées est considérée comme une malchance peut être aussi difficile à vendre.

En plus de certaines des maisons gratuites énumérées, le gouvernement peut également offrir des fonds pour rénover les propriétés, en particulier dans les cas où elles ont été abandonnées et laissées en mauvais état.

Selon le Japan Times, 70% des habitants de Tokyo vivent dans des appartements. Bien que ces maisons abandonnées soient peut-être principalement un problème rural, beaucoup d’entre elles ont également fait leur apparition dans les banlieues et à proximité des villes, ce qui en fait des options potentiellement viables pour les personnes qui en ont marre de vivre dans des zones urbaines restreintes.

En outre, le Nomura Research Institute (NRI) prévoit que le nombre de maisons abandonnées pourrait atteindre 21,7 millions d’ici 2033, soit près du tiers de toutes les maisons du pays, selon le Japan Times.

«Si cela continue, il peut être nécessaire à un moment donné de limiter la construction neuve. Mais cela aurait un impact substantiel sur l’économie », a déclaré Wataru Sakakibara, consultant senior chez NRI, au Japan Times.

Website maisons abandonnées

Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon

Comme les immigrés du monde entier, les Japonais ont quitté leur pays d’origine à la recherche d’une vie meilleure pour leurs familles. Une grande partie de cette immigration s’est produite de 1868 à 1912.

1 / Brésil : 1.500.000
Le Japon et le Brésil ont une longue histoire d’échanges culturels et économiques. Aujourd’hui, le Brésil compte la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon.

Il y a aussi beaucoup de Brésiliens vivant au Japon. En fait, les Brésiliens représentent le plus grand groupe ethnique non asiatique au Japon (312 582 personnes).
L’immigration japonaise au Brésil a commencé en 1908. Au début, les immigrants japonais ont été résignés à des emplois agricoles mal rémunérés. À chaque génération, les Japonais ont amélioré leur vie au Brésil.
Ces dernières années, la culture japonaise est très populaire au Brésil. Chaque année, des dizaines de festivals japonais ont lieu dans tout le Brésil (par exemple, le Bon Festival à São Paulo).

La culture brésilienne est également populaire au Japon. Le carnaval d’Asakusa Samba est l’un des plus grands festivals d’été de Tokyo.

2 / États-Unis : 1 204 205
Environ le tiers de la population d’Hawaï s’identifie comme ayant un héritage japonais. La culture japonaise a eu une grande influence à Hawaii. La cuisine japonaise, les festivals et les coutumes sont faciles à voir dans la vie quotidienne à Hawaii.
Les cultures hawaïenne et japonaise ont fusionné de manière intéressante. Spam musubi est un aliment hawaïen qui utilise un ingrédient local populaire (spam) préparé sous la forme d’un onigiri (boule de riz japonaise).

Il existe également d’importantes populations japonaises en Californie, dans l’État de Washington et en Oregon.

3 / Philippines : 120 000
Les Philippines ont été le premier pays à connaître l’immigration japonaise (dès le 12ème siècle). Au XVIIe siècle, de nombreux catholiques japonais ont fui aux Philippines pour éviter les persécutions religieuses. Continuer la lecture de « Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon »

Le Japon a les heures de travail les plus longues du monde

Près d’un quart des entreprises japonaises exigent que les employés travaillent plus de 80 heures supplémentaires par mois, selon un sondage gouvernemental de 2016.

Ces heures supplémentaires sont souvent non payées. Une étude d’Expedia a révélé que les travailleurs japonais en moyenne n’ont pas utilisé 10 de leurs jours de vacances rémunérés, et 63 % des japonais interrogés se sentent coupables d’avoir pris des congés payés.

Pourtant, les longues heures de travail ne signifient pas nécessairement une productivité élevée. En fait, le Japon a même la plus faible productivité parmi les pays du G-7, selon les données du Compendium des indicateurs de productivité de l’OCDE. Trop d’heures de travail finalement pénalisent la productivité.

La mort par le surmenage : Le terme  “Karoshi “ traduit à  “mort par surmenage ” en japonais est un terme juridique reconnu comme une cause de décès.

Une employée de la plus grande société de publicité au Japon est morte en 2015 en raison d’une dépression causée par le surmenage. L’affaire a suscité une attention général et renouvelé les appels à changer les longues heures de travail ainsi que les heures illégales impayées supplémentaires très commun au Japon.

Le PDG de Dentsu a démissionné et la société a été condamnée à une amende pour avoir violé les règles du travail car la salarié aurait été forcée à travailler 100 heures supplémentaires par mois. Dentsu a apporté des changements au sein de l’entreprise, comme éteindre les lumières dans les bureaux après 22 heures pour forcer les employés à quitter les lieux.Ce qui est certains c’est que pour la France cela ressemble à de la science-fiction…..