Le Japon a les heures de travail les plus longues du monde

Près d’un quart des entreprises japonaises exigent que les employés travaillent plus de 80 heures supplémentaires par mois, selon un sondage gouvernemental de 2016.

Ces heures supplémentaires sont souvent non payées. Une étude d’Expedia a révélé que les travailleurs japonais en moyenne n’ont pas utilisé 10 de leurs jours de vacances rémunérés, et 63 % des japonais interrogés se sentent coupables d’avoir pris des congés payés.

Pourtant, les longues heures de travail ne signifient pas nécessairement une productivité élevée. En fait, le Japon a même la plus faible productivité parmi les pays du G-7, selon les données du Compendium des indicateurs de productivité de l’OCDE. Trop d’heures de travail finalement pénalisent la productivité.

La mort par le surmenage : Le terme  “Karoshi “ traduit à  “mort par surmenage ” en japonais est un terme juridique reconnu comme une cause de décès.

Une employée de la plus grande société de publicité au Japon est morte en 2015 en raison d’une dépression causée par le surmenage. L’affaire a suscité une attention général et renouvelé les appels à changer les longues heures de travail ainsi que les heures illégales impayées supplémentaires très commun au Japon.

Le PDG de Dentsu a démissionné et la société a été condamnée à une amende pour avoir violé les règles du travail car la salarié aurait été forcée à travailler 100 heures supplémentaires par mois. Dentsu a apporté des changements au sein de l’entreprise, comme éteindre les lumières dans les bureaux après 22 heures pour forcer les employés à quitter les lieux.Ce qui est certains c’est que pour la France cela ressemble à de la science-fiction…..

160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon

La France et le Japon célèbrent le 160e anniversaire de la signature du 9 octobre 1858, un traité de paix, d’amitié et de commerce qui a permis d’établir de bonnes relations diplomatiques.

Cet anniversaire a été marqué au cours de l’année par la visite au Japon de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères du 26 au 29 janvier, par la visite de son homologue japonais en France du 12 au 14 juillet pour le lancement du “japonisme 2018” Cultural Saison, ainsi que par la visite en France du Prince héritier du Japon du 7 au 14 septembre.

Les deux pays ont été liés ensemble depuis 2013 par un «partenariat spécial», basé sur des valeurs partagées. La France et le Japon, qui seront chargés de présider respectivement le G7 et le G20 en 2019, partagent les mêmes priorités de renforcement du multilatéralisme, de lutte contre le changement climatique et de lutte contre le terrorisme.

Le Japon est le deuxième plus grand partenaire commercial de la France en Asie et le plus grand investisseur asiatique en France. Dans le domaine du tourisme, la France est la destination européenne la plus populaire pour les touristes japonais.

Le Japon va permettre aux étrangers de rester plus longtemps

Le gouvernement japonais a décidé de créer un nouveau visa qui permettra aux ressortissants étrangers ayant certaines compétences de travailler au Japon pour une période pouvant aller jusqu’à 5 ans. Les stagiaires techniques seraient aussi en mesure de prolonger leur séjour pour un maximum de 5 ans.

Les représentants du gouvernement travaillent à la compilation d’une politique de réforme économique et fiscale. Les fonctionnaires disent que les candidats pour le nouveau visa devront passer un examen pour évaluer leurs connaissances, les compétences et la maîtrise de la langue japonaise.

Mais ceux qui ont terminé un programme de stages techniques soutenus par le gouvernement ne seront pas obligés de passer le test. Les stagiaires étrangers sont actuellement éligibles au Japon pour une période pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Le nouveau visa leur permettra de rester au Japon pour un maximum de 10 ans, mais ils devront retourner dans leur pays d’origine après avoir terminé.

Continuer la lecture de « Le Japon va permettre aux étrangers de rester plus longtemps »

Nouvelle taxe d’hébergement à Kyoto

A partir du lundi 1er octobre 2018, les visiteurs de Kyoto seront taxé par une augmentation de leurs factures d’hébergement car la taxe des logements en ville entre en vigueur sur plus de 3 200 hôtels, guest house, ryokan, et logements privés.

Kyoto deviendra la troisième ville au Japon à mettre en place une taxe d’hébergement après Tokyo et la préfecture d’Osaka.

Les visiteurs dans les établissements avec des prix de chambre de moins de ¥20 000 par nuit seront facturés ¥200 par personne, par nuit. Les chambres comprises entre ¥20 000 et ¥50 000 seront facturées ¥500 par personne et par nuit et les lieux de charge de plus de ¥50 000 viendront avec une taxe de ¥ 1 000 par personne et par nuit.

Il est conseillé aux touristes de vérifier auprès de leurs agents de voyage si la nouvelle taxe est incluse dans les forfaits voyages qu’ils achètent. Sinon, les visiteurs seront facturés lors de leur départ.

Entre octobre et mars, Kyoto estime que le nouveau régime fiscal rapportera ¥1,9 milliard de recettes et pour l’exercice 2019, la nouvelle taxe devrait rapporter environ ¥4,56 milliards.

«l’argent sera utilisé pour protéger les monuments de Kyoto ainsi que pour les efforts visant à soulager les embouteillages de la ville, en particulier les bus surpeuplés, et à sévir contre les logements privés illégaux», a déclaré Kaoru Yamaguchi, un fonctionnaire de la ville et du Bureau du tourisme. Continuer la lecture de « Nouvelle taxe d’hébergement à Kyoto »

Le prix de l’immobilier a dépassé les années de la bulle au Japon

La zone autour du quartier Gion et du quartier Higashiyama à Kyoto grouille de touristes étrangers. Le prix des terrains a été le deuxième taux de croissance le plus élevé parmi tous les quartiers commerciaux du Japon cette année.

Les prix des terrains au Japon ont augmenté par rapport à l’année précédente pour la première fois en 27 ans, alimentés par des sites touristiques prisés par les touristes étrangers et par les zones urbaines où des projets de réaménagement sont en cours.

Parmi les 10 principaux lieux des enquêtes ayant enregistré les taux de croissance les plus élevés, cinq étaient situés à Kyoto.
Cela s’explique par l’ouverture rapide des hôtels et des magasins en raison de l’augmentation du nombre de touristes étrangers.

La moyenne nationale des prix des terres de référence à partir du 1er juillet a augmenté de 0,1 % sur un an plus tôt.
À partir du même jour en 2017, la moyenne nationale avait chuté de 0,3% par rapport à l’année précédente.

Le prix le plus élevé des terrains commerciaux au Japon est dans le quartier Ginza 2-chome de Tokyo, où se trouve actuellement le bâtiment Meijiya Ginza. Le prix était de 41,9 millions de yens (373,935 Euros) le mètre carré, dépassant de loin les 38 millions de yen de 1990 et 1991, pendant les années de l’économie de «bulles». Continuer la lecture de « Le prix de l’immobilier a dépassé les années de la bulle au Japon »

Le pape: J’espère visiter le Japon l’année prochaine

Le pape Francis a annoncé son intention de visiter le Japon l’année prochaine. Il en a parlé ce matin dans le Hall Paul VI à certains membres de “Tensho Kenoh shisetsu Kenshoukai ” une Association caritative japonaise.

Le Pontife a rappelé la visite il y a plus de 400 ans, en 1585, quand quatre jeunes japonais sont arrivés à Rome, accompagnés de quelques missionnaires jésuites, pour rendre visite au pape, qui était alors Gregory XIII.

Le pape a souligné que c’était la première fois qu’un groupe de représentants du Japon était venu en Europe et il l’a décrit comme une rencontre historique entre deux grandes cultures et traditions spirituelles qui méritait d’être rappelé.

En particulier, le pape Francis a rappelé que le chef des ces hommes à l’époque Mancio Ito est devenu prêtre et Julian Nakaura comme beaucoup d’autres, a été exécuté sur la fameuse colline des martyrs de Nagasaki et a été proclamé béni.

Le futur empereur du Japon est en visite en France

Le futur empereur du Japon effectuera sa première visite officielle dans l’Hexagone du 7 au 15 septembre, invité par le gouvernement français à l’occasion du 160e anniversaire des relations d’amitié franco-japonaise.

Akihito abdiquera le 30 avril 2019, et cédera sa place à son fils, le prince Naruhito, dès le lendemain 1er mai. Son avènement marquera par la même occasion l’entrée du Japon dans une nouvelle ère, qui remplacera l’ère actuelle Heisei. La date du 30 avril n’a pas été choisie au hasard : le 29 avril 1926, son père, l’empereur Hirohito, accédait au trône et y demeura jusqu’en 1989.

Jadis considéré comme figure divine, l’empereur est défini par la Constitution japonaise comme un “symbole de l’Etat et de l’unité du peuple” mais n’a aucun pouvoir politique. Akihito, qui est âgé de 84 ans, avait créé la surprise en 2016 en annonçant son intention d’abdiquer en invoquant son âge avancé et des problèmes de santé. La dernière abdication d’un empereur au Japon remonte à 1817.

Plus de 13.000 Français sont établis au Japon et environ 30.000 Japonais vivent en France, selon le Quai d’Orsay. Continuer la lecture de « Le futur empereur du Japon est en visite en France »

Record 1 700 000 à 2 490 000 pour les Non-japonais au Japon

La population Japonaise continu sa baisse pour la neuvième année consécutive, en revanche le nombre de résidents étrangers a augmenté de 1 742 280 à 2 490 000 au 1er janvier, soit 7,5 % par rapport à l’année précédente.

Les Non-Japonais au Japon

Entre-temps, la population Japonaise totalisait 125 209 603, diminuant de 374 055, soit 0,30%. C’est la plus grosse baisse depuis 2010, lorsque la population a commencé à décliner.

La population totale au Japon, y compris les japonais et les étrangers est de 127 707 259.

La population japonaise productive, âgée de 15 à 64, est de 74 843 915, une diminution de 682 801, soit 0,90%. La population de jeunes de 14 ans et moins a connu une baisse annuelle de 15 735 692, tandis que la population âgée de 65 ans continu d’augmenter à 34 629 983.

Merci Mr. Trump

Le président américain a le mérite de faire bouger les lignes ! Et pas forcément que les siennes !

Grâce à lui la communauté européen et le japon trés énervé par les nouvelles taxes américaines ont décidé de se mettre enfin d’accord pour supprimer un certain nombre de taxes entre eux dont celle du vin.

Taxes Vins Japon
Taxes Vins Japon

Ils ont signé un accord dans la nuit du 6 au 7 juillet au Japon qui va permettre aux viticulteurs Français de vendre leur vin au Japon sans payer la moindre taxe à l’entrée.

Dossier qui traîné depuis des années alors que le Chili vendait déjà lui du vin au Japon sans taxe !

Encore merci Mr Trump d’avoir fait bouger les lignes, on va enfin pouvoir boire du vin Français au Japon à des prix raisonnables.

Cette nouvelle disposition est d’application immédiate et remplace une taxation à l’importation jusque-là plutôt prohibitive : 15 % sur le prix de vente en magasin.

A l’inverse le Saké japonais ne subira plus aucune taxe à l’importation non plus en France.

Le Japon pèche toujours la baleine en 2018

L’ agence japonaise des pêches souhaite une réunion de la Commission baleinière internationale en septembre pour permettre la capture de certaines espèces de baleines «abondantes».

Le Japon pèche toujours la baleine en 2018

Heureusement la communauté international et particulierement l’Australie continue à s’opposer à toutes les formes de chasse commerciale ou dite «scientifique», en dépit des nouveaux efforts déployés par le Japon pour reprendre son programme.

Le Japon a tué 333 baleines de Minke lors de sa campagne 2017-2018. Un nombre qui vient s’ajouter aux quelques 10 000 cétacés que le pays aurait chassés depuis 1987.

Le ministre de l’environnement Josh Frydenberg dit que l’interdiction mondiale devrait se poursuivre et l’Australie travaille avec la CBI pour formaliser une fin permanente.

«La position de l’Australie sur la chasse à la baleine reste claire-nous nous opposerons fermement à toute proposition visant à changer le moratoire ou à affaiblir les règles de prise de décisions sur la chasse commerciale de la baleine». Continuer la lecture de « Le Japon pèche toujours la baleine en 2018 »

La pollution touristique à Kyoto

C’est devenu une scène familière, des touristes en kimonos loués posant pour des photographies en face d’un temple à Kyoto.

Touristes en kimonos loués
Touristes en kimonos loués

Mais maintenant, l’ancienne capitale est en première ligne dans une bataille contre la «pollution touristique» qui a déjà poser de gros problemes dans certaines villes à travers le monde comme Venise, Barcelone, Dubrovnic et Amsterdam.

Le vendredi 15 juin 2018, une nouvelle loi est entré en vigueur qui exige des propriétaires de s’inscrire auprès du gouvernement avant qu’ils puissent légalement louer leurs maisons ou autre via Airbnb et d’autres sites Web.

La restriction a fait fermer 80% des locations qui étaient illégal ce qui a coûté à l’entreprise basée aux États-Unis des millions de dollars.
La loi a contraint l’entreprise à annuler les réservations pour les clients qui avaient reservé des maisons non enregistrées après le vendredi et à indemniser les clients pour environ 10m $ car Airbnb ne respectait pas la lois.

Un record de 28,7 millions de personnes ont visité l’année dernière le Japon, une augmentation de 250% depuis 2012. Près de 7 millions venaient de Chine, avec aussi des visiteurs de la Corée du Sud, Taiwan, Hong Kong Thaïlande. En 2020 Tokyo accueille les Jeux olympiques, le gouvernement espère que le nombre aura augmenté à 40 millions. Continuer la lecture de « La pollution touristique à Kyoto »