Illumination des érables au temple Eikando Zenrinji à Kyoto

Feuillage d’automne spectaculaire même la nuit dans ce temple de Kyoto. Célèbre pour son feuillage d’automne, le temple Eikando Zenrinji 永観堂 sera éclairé jusqu’au 2 décembre pour que les visiteurs puissent s’émerveiller à la vision du paysage naturel pendant les promenades en soirée.

700 lampes éclairent les quelques 3 000 érables qui virent au rouge vif en automne. Certains arbres sont également reflétés sur l’eau de l’étang de Hojo-ike.

Les visiteurs peuvent entrer entre 17h30 et 20h30.

Ils seront également autorisés à voir la statue principale du temple, connue sous le nom de “Mikaeri Amida” parce que le Bouddha regarde par-dessus son épaule.

Créée à l’époque de Kamakura (1192-1333), la statue est désignée par le Japon comme bien culturel importantEikando Zenrinji Website

Kyoto, une ville en chantier permanent. . .

Kyoto est une ville en chantier permanent depuis quelques temps déjà.

Pour embellir la ville ?  Pas du tout !

Depuis l’ouverture total du japon au tourisme de masse, chaque jour on découvre la construction d’un nouvel hôtel.

On peut observer la destruction massive d’anciennes maisons traditionnelles pour construite en 6 mois des hôtels bas de gammes de médiocres qualités et en général particulièrement laids. A tel point que l’on se demande si il n y a pas un concourt d’hôtel le plus moche à Kyoto ?

Bien sûr si vous habitez au fin fond de la Chine vous trouverez sans doute que ce n’est pas si laid mais si vous venez de France ou d’Europe vous risquez d’être très étonné quant à l’urbanisation chaotique au Japon.

Kyoto semble vraiment faire n’importe quoi au détriment de la qualité et de l’esthétique . Franchement c’est dommage et une grosse déception pour beaucoup de touristes, heureusement les temples et jardins sont magnifiques !

1 001 statues bouddhistes réunies à Kyoto pour la première fois depuis 1992

Pour la première fois en 26 ans, les 1 001 anciennes statues bouddhistes de Sanjusangendo a Kyoto ont été réunies dans la salle principale du temple de Rengeoin

Les statues grandeurs natures, appelées «Mokuzo Senju Kannon Ryuzo» (statues en bois de la divinité Kannon avec 1 000 bras) et désignées par le gouvernement Japonais comme des biens culturels importants.

Elles sont montrées au public du 3 octobre au 26 novembre.

Les travaux de restauration de ces statues ont duré 45 ans et terminé l’année dernière. En mars, le Conseil des affaires culturelles du gouvernement a recommandé que les 1 001 statuts soient collectivement passées sous le statut de trésor national.

Pour célébrer cette mise à niveau prévue dans un proche avenir, cinq statues prêtées à des musées nationaux de Tokyo, Kyoto et Nara ont été rendues à Sanjusangendo.

Toutes les statues avaient été assemblées pour la dernière fois en 1992, lors de la célébration du service commémoratif bouddhiste à l’occasion du 800e anniversaire de la mort de l’empereur à Go-Shirakawa, qui avait construit Sanjusangendo.

Les Temples bouddhistes du Japon pourront offrir des chambres à louer grâce au changement de loi

Les mots «spirituel» et «spartiate» ne sont pas souvent utilisés pour décrire les propriétés sur les sites de locations d’hébergements de vacance. Ils seront, cependant, plus susceptibles d’apparaitre après le lancement d’un service consacré à la location d’hébergement dans les temples à travers le Japon.

Jusqu’à présent, un petit nombre de temples japonais ont offert un logement connu sous le nom de shukubo, comprenant un endroit pour dormir et de la cuisine bouddhiste végétarienne, ciblant principalement les pèlerins ou les touristes aventureux.

Toutefois, le Japon possède 77 000 temples à l’échelle nationale. Jusqu’à présent ils ont été limités par les lois sur les logements à but commercial, une situation qui change avec la nouvelle législation relative à l’hébergement résidentiel du 15 juin 2018.

En plus d’offrir un hébergement, de nombreux temples offriront un aperçu culturel unique de la vie bouddhiste avec certains offrant aux clients la chance d’essayer la méditation zazen, l’écriture Sutra ou assister à des prières tôt le matin ainsi que l’échantillon de la cuisine bouddhiste.

Avec le nombre record de 28,7 millions de touristes en vacances au Japon en 2017, le gouvernement souhaite atteindre sa cible de 40 millions visiteurs pour 2020.

Aussi le gouvernement est désireux de développer et exploiter des formes alternatives d’hébergement.

Nuit Blanche Kyoto 2018

A chaque automne, Paris met en scène la nuit blanche. Une nuit blanche pour promouvoir L’Art contemporain.

Kyoto, ville-sœur de Paris organise l’événement commun “nuit blanche Kyoto” dans divers endroits de la ville. Cette année se sera le vendredi 5 octobre 2018.

L’Édition de Kyoto est dédiée à la création contemporaine et se concentre sur les artistes japonais et français. Présenté à un large public le long d’un voyage à travers certains sites du patrimoine de Kyoto et des lieux d’art.

La nuit de Kyoto est éclairée par un programme varié d’événements gratuits incluant une sélection de nouvelles tendances et d’expérimentations en arts visuels et de spectacle.

Cette année 2018, la nuit blanche célèbre 60 ans d’amitié entre Paris et Kyoto et les relations diplomatiques du 160e anniversaire entre la France et le Japon.

Le thème “les 5 sens” pour une longue nuit de rêves. Alors, que diriez-vous d’une belle ballade artistique lors d’une soirée festive et parfumée de l’automne au cœur de Kyoto?

Très surprenant. . . depuis plusieurs années déjà rien n’est écrit en Français, ni sur le web site, ni sur le programme en papier. Japonais et anglais seulement, c’est franchement scandaleux, quand on sait que c’est financé en grande partie par la France. Un manque total de professionnalisme et de respect envers la patrie française et sa culture.

Le programe de la Nuit Blanche Kyoto 2018

Promenade en automne à Kyoto

Les températures de Kyoto se sont modérées et l’ancienne capitale est sur le point de se transformer. Chaque année en automne, les parcs, les temples et les jardins se changent dans une palette de couleurs et tons différents grâce aux arbres qui deviennent rouges, oranges et jaunes, c’est vraiment magnifique.

Vous pouvez faires une promenade Zen sur le Chemin de la Philosophie, le long du petit canal Biwa. D’un peu moins d’un kilomètre il mène à une série de temples avec des jardins automnaux.

Il vaut mieux commencer par l’extrémité sud en vous arrêtant au temple Nanzenji, grand complexe doté de jardins et de petits temples zen.

En continuant vers le nord au début du chemin vous croiserez quelques chats sauvages qui adorent se laisser prendre en photo voir même se faire caresser.

Vous pouvez aussi faire un petit détour par le temple Honen-in avec son portail en chaume, son étang à carpes et bien sûr ses érables rouges. Pour finir les arbres saisonniers flambent de couleurs variés sur le terrain du temple Ginkakuji  «Pavillon d’argent» à la pointe nord du chemin.

Louer une maison traditionnelle à Kyoto pendant son sejour

Afin de participer à la sauvegarde des maisons traditionnelle Kyotoite (dites Machiya) et pour essayer de préserver un peu l’aspect historique de Kyoto on vous recommande de louer une Machiya pendant votre séjour sur Kyoto même si celui-ci est court ou très long.

Kamogawa House est une Machiya de 120 ans authentique et totalement rénové pour passer un agréable séjour.

Au bord de la rivière dans un quartier historique, tranquille au cœur de la ville, cette magnifique maison est maintenant disponible à la location pour 2 ou 3 personnes. C’est une superbe expérience et cela a du sens à Kyoto pour un prix très raisonnable:

Kamogawa House Machiya à Kyoto

Cinq des meilleurs temples de Kyoto

Kyoto a des dizaines de milliers de temples bouddhistes et de sanctuaires shintoïstes à travers toute la villes. Voici six des plus atmosphériques…

Fushimi Inari

Cela vaut la peine de voir ce sanctuaires sur une colline à la lisière de Kyoto dans le sud.
C’est l’un des sanctuaires shintoïstes les plus importants et les plus impressionnant de la ville avec portes torii orangées en forme de tunnel les une après les autres presque à l’infinie !
Les dieux de l’agriculture et du commerce y sont vénérés, les Japonais y affluent pour prier pour le succès de leurs affaires.
Grimpez sur la colline sous les yeux attentifs des renards de pierre, on peut y voir gravées les noms de donateurs pour l’entretien du site.

 

Tofuku-ji Temple

L’automne est le meilleure moment pour visiter ce temple du sud-est de Kyoto. Lorsque ses érables fleurisse c est une fabuleuse exposition de rouge et d’orange (en général dans les deux dernières semaines de novembre).
Le pont Tsuten-kyo et l’allée couverte du temple sont des lieux privilégiés pour les photo et selfie.
La porte colossale du temple et ses imposants bâtiments en bois, construits au fil des siècles, valent particulièrement le détour à tout moment de l’année, tout comme les jardins traditionnels de galets et de mousses du Hojo, ou encore les hortensias et azalées.

Continuer la lecture de « Cinq des meilleurs temples de Kyoto »

L’immense trône Takamikura va être déplacé de Kyoto à Tokyo pour des réparations

L’Agence impériale organisation le transport par voie terrestre de l’énorme trône Takamikura de Kyoto à Tokyo autour d’août, pour la cérémonie l’année prochaine qui marquera l’intronisation du Prince héritier Naruhito au trône de chrysanthème.

Trône Takamikura
Trône Takamikura

Le trône à baldaquin de 8 tonnes, 6,5 mètres de haut, devrait être transporté par une entreprise privée et subir des réparations au Palais impérial pour le rituel de l’état du 22 octobre prochain, lorsque le Prince héritier montera sur l’estrade surélevé de la structure pour proclamer son intronisation.

La cérémonie sera l’événement clé parmi un certain nombre de rites d’intronisation qui se tiendront en 2019 pour le Prince héritier, qui succédera au trôneapres de l’abdication de l’empereur Akihito le 30 avril. Continuer la lecture de « L’immense trône Takamikura va être déplacé de Kyoto à Tokyo pour des réparations »