La maison de Kitaro Nishida detruite

La promenade des philosophes, qui longe le canal du lac Biwa à Kyoto, a été nommée d’après Kitaro Nishida, qui a utilisé le sentier pour sa méditation quotidienne.

L’ancienne maison du philosophe Kitaro Nishida (1870-1945) a été détruite. Nishida, fondateur de l’école de philosophie de Kyoto, loua cette maison japonaise traditionnelle de 1912 à 1922. Elle se trouve à 500 mètres au nord-ouest de l’Université de Kyoto, où il était professeur.

La maison en bois de 2 étages a été construite dans la dernière partie de l’ère Meiji (1868-1912). Les conditions détériorées de la maison de plus de 100 ans ont été citée comme la raison de sa démolition.

Continuer la lecture de « La maison de Kitaro Nishida detruite »

Louer une maison à Kyoto

machiya1

Une des choses les plus agréables à faire c’est de louer une maison typique traditionnelle japonaise, Machiya.

Machiya : Ancienne maison traditionnelle de Kyoto en bois, murs en terre, pierres de taille et dater en générale de 80 à 120 ans.

C’est une chance que Kyoto est encore ces maisons dans toute la ville, l’avantage est de ressentir et de voir comment les Japonais vivaient tout en participant à la sauvegarde de la culture japonaise. C’est aussi que l’on peut les louer à deux ou même pour une famille et ainsi on est comme chez soi !

Néanmoins il n’y a pas de label du coup il y a pas mal d’arnaques, souvent ces maisons n’ont rien de traditionnelles elles sont récentes ou ont été complètement désossé, les murs sont en placo-plâtre, le sol en béton et la salle de bain 100 % plastique, c’est comme si vous étiez dans un hôtel ou un vulgaire studio. Plutôt pour une clientèle chinoise et anglo-saxonne (vrai maison pour Mickey !).

Bref renseignez-vous en demandant de quand dates la maison, les travaux et la rénovation car les loueurs jouent sur l’ambiguïté entre maison qui ressemble vaguement à une maison traditionnelle et une vrai maison rénover ancienne traditionnelle. Continuer la lecture de « Louer une maison à Kyoto »

Tatami 畳

Le tatami 畳 est le tapis de paille traditionnel du Japon. Il est composé d’une natte fixée sur un socle de paille compressée d’environ 90 cm sur 180 et pesant 30 kg. 畳 littéralement « rempli » ou « tassé ».

tatami-1

On y pratique les arts martiaux comme Judo (柔道) et de nombreuses maisons japonaises possèdent une ou plusieurs pièces de style traditionnel avec des tatamis.

Leur nombre permet de se faire une idée précise de l’espace de la pièce : le tatami est considéré comme unité de mesure pour la surface d’une pièce et on parle souvent d’une pièce de six tatami ou de quatre tatami et demi (en japonais, le premier se dit rokujo 六畳 et le dernier yojo-han 四畳半, environ 7 mètres carrés). Ce sont les dimensions ordinaires de pièce de maison japonaise.

tatami-room

Les tatami absorbent l’humidité de l’air en été et au contraire gardent la chaleur en hiver. Au Japon on doit se déchausser avant d’entrer dans la maison ou de marcher sur le tatami afin de ne pas apporter la saleté de la rue.

En effet, on s’y assoit directement et on peut aussi y dormir en installant un matelas léger (le futon 布団) au moment de se coucher, puis on le range le matin dans un placard.

Une pièce de tatami peut ainsi avoir plusieurs fonctions : on peut y travailler, manger, se divertir et elle peut servir de chambre à coucher. Le tatami permet de vivre simplement dans un espace limité. On appréciera leur souplesse au pied et leur odeur de paille lorsqu’ils sont neufs.

La disposition des tatamis suit certaines regles :

Shūgijiki disposés dans les deux sens et Fushūgijiki disposés en sens unique.

tatami-disposition

Les Japonais, partie 5 : l’harmonie pour vivre

japonais partie 5 1 

« JSS, les jardins sont très beaux au Japon. En France, ils servent à embellir un site bâti, et ils sont généralement géométriques. Mais ici, les jardins sont d’abord conçus pour que les gens profitent de la nature, et les temples et les maisons sont construits autour. On peut y voir le vrai visage de la nature », m’a dit un touriste français dont je me suis occupé une fois.

  Continuer la lecture de « Les Japonais, partie 5 : l’harmonie pour vivre »

Itinéraire original : l’essentiel de Kyoto en une journée

 

Si c’est votre première visite à Kyoto, je vous recommande cette excursion qui vous permettra de découvrir entre autre le marché couvert Nishiki, des temples, le quartier traditionnel de Gion, le parc Maruyama, un panoramique de la ville ainsi que de rencontrer une maiko. Aiguillé par votre guide, vous ferez de magnifiques découvertes.

  Continuer la lecture de « Itinéraire original : l’essentiel de Kyoto en une journée »

Itinéraire original : arts et trésors d’architecture à Kyoto

Voici une excursion pour ceux qui visitent Kyoto pour la première fois ainsi que pour ceux qui souhaitent découvrir plus que des temples. Grâce aux explications de votre guide, vous comprendrez la différence entre les deux religions japonaises (bouddhisme et shintoïsme) et la profondeur de la culture traditionnelle de l’ancienne capitale.

Continuer la lecture de « Itinéraire original : arts et trésors d’architecture à Kyoto »

Itinéraire original : Kyoto à vélo

Pour profiter au mieux des charmes de Kyoto, tous les itinéraires de Japon Sans Sushi à Kyoto sont faisables à vélo. Vous pourrez ainsi accéder aux petites rues et découvrir d’autres facettes de l’ancienne capitale. Kyoto compte un grand nombre de magasins de location de vélos et certains hôtels proposent également ce service.

Continuer la lecture de « Itinéraire original : Kyoto à vélo »

Itinéraire original : virée dans Gion et les ruelles de Higashiyama

Situé à l’extrémité est de la rue Shijo (四条通り), Gion est un des plus fameux quartiers traditionnels où les voyageurs japonais et étrangers s’affairent. Toutefois, quelques pas de plus, et vous découvrirez des ruelles tranquilles et le quotidien des kyotoïtes. De petits monuments religieux et de tradition populaire agrémentent ce parcours particulier et mystérieux. S’inspirant de fables, de personnages historiques ou de mythes de yôkai (妖怪, esprits malins), l’ancienne capitale compte de nombreux contes oraux, superstitions et parfois, drames amoureux. Cet itinéraire accroîtra sans nul doute votre intérêt pour Kyoto.

Continuer la lecture de « Itinéraire original : virée dans Gion et les ruelles de Higashiyama »

Itinéraire original : Ine, la vie sur la mer

 

Ine (伊根) se situe à l’est de la péninsule Tango (丹後半島), au nord de Kyoto. C’est un village japonais où les habitants vivent au plus près de la mer. Entourée de montagnes, vous y découvrirez une baie paisible et une petite île au large qui abritent environ 230 funaya (舟屋). Ces maisons de pêcheurs, alignées sur 5km le long de la côte, ont la particularité d’avoir un rez-de-chaussée aménagé en hangar à bateaux. Les habitants d’Ine se connaissent tous et leur visage souriant est d’une douceur égale à la brise et à la houle. Il ne fait aucun doute que ce hameau peuplé de 2500 âmes est un des plus beaux villages du Japon (日本で最も美しい村).

 

Continuer la lecture de « Itinéraire original : Ine, la vie sur la mer »

Itinéraire original : Miyama, un hameau convivial

Je suis convaincu que le charme de ce hameau peut inspirer de la nostalgie à tous les voyageurs. Miyama (美山), littéralement « belle montagne », est situé dans la ville Nantan, au milieu de la préfecture de Kyoto. Environ cinq mille habitants y vivent. Entouré des monts Mikuni-dake (三国岳), Zukin-yama (頭巾山) et Choro-yama (長老山), entre 800 et 900m d’altitude, le vallon verdoyant appartient à la Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager (伝統的建造物群保存地区). Son paysage est pittoresque avec près de 250 chaumières traditionnelles.

  Continuer la lecture de « Itinéraire original : Miyama, un hameau convivial »