Le Français qui vends des Bento aux Japonais

Un Français vends des Bento aux Japonais… c’est un peu comme si un Japonais vends des camemberts aux Français. Thomas Bertrand l’a fait avec sa société Bento and Co !

Il a déménagé de sa France natale pour l’autre bout du monde au Japon il y a quelques années. Il a appris le japonais et a créé une entreprise vendant des boîtes à lunch inspirées du bento japonais traditionnel.

Ce sont des conteneurs contenant des aliments tels que du poisson, du riz, des nouilles et des légumes, très utilisé depuis longtemps pas les Japonais.

Au centre de Kyoto il a ouvert au rez-de-chaussée un magasin de vente au détail qui présente les boîtes à bento. Certaines ressemblent à des ninjas ou des geishas caricaturales, certaines ont des motifs de vagues japonaises traditionnelles et d’autres ressemblent à des capsules d’argent élégantes… bref Il y a des boîtes à bento pour tous les goûts.

Continuer la lecture de « Le Français qui vends des Bento aux Japonais »

Visites du temple Shimogamo-jinja pour le nouvel an

D’après Gad Elmaleh, la France est le seul pays au monde où l’on se souhaite “Bonne Année” jusque fin février. (sketch de la bonne année!)

Alors, je vous souhaite, avec un peu de retard, une excellente année!

Cette fois-ci, je vous présente les photos de ma première visite au temple shintô pour le nouvel an.

93002147

Au Japon, on va prier dans un temple Shinto en début d’année. Cette coutume se dit “Hatsu-môdé 初詣” première visite au temple. Moi, j’ai visité le temple shintô Shimogamo-jinja avec ma famille.

Continuer la lecture de « Visites du temple Shimogamo-jinja pour le nouvel an »

Le kimono longues manches : Furisode

Le kimono longues manches « FURISODE »  est un habit de cérémonie pour les jeunes femmes japonaise. Il est porté lors de grandes occasions, comme les mariages fêtes etc…

L’étymologie du mot « FURISODE  振袖 » vient du mouvement de balancier des manches du kimono « FURI = se balancer, SODE = manche ».  Autrefois, le geste de balancier des manches servait à exorciser le malheur et à purifier pour s’attirer le bonheur.

Les jeunes filles croyaient qu’en balançant les longues manches de leur kimono « FURISODE », elles pouvaient attirer l’âme de l’homme aimé et ainsi susciter l’amour comme par magie.

Après le mariage le « FURISODE » laisse place au « TOMESODE 留袖 » Kimono à courte manche porté par les femmes japonaise lors de grandes occasions. Le « FURISODE » apporte le bonheur à soi même ainsi qu’aux autres.

 Natsuko