Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon

Comme les immigrés du monde entier, les Japonais ont quitté leur pays d’origine à la recherche d’une vie meilleure pour leurs familles. Une grande partie de cette immigration s’est produite de 1868 à 1912.

1 / Brésil : 1.500.000
Le Japon et le Brésil ont une longue histoire d’échanges culturels et économiques. Aujourd’hui, le Brésil compte la plus grande communauté japonaise en dehors du Japon.

Il y a aussi beaucoup de Brésiliens vivant au Japon. En fait, les Brésiliens représentent le plus grand groupe ethnique non asiatique au Japon (312 582 personnes).
L’immigration japonaise au Brésil a commencé en 1908. Au début, les immigrants japonais ont été résignés à des emplois agricoles mal rémunérés. À chaque génération, les Japonais ont amélioré leur vie au Brésil.
Ces dernières années, la culture japonaise est très populaire au Brésil. Chaque année, des dizaines de festivals japonais ont lieu dans tout le Brésil (par exemple, le Bon Festival à São Paulo).

La culture brésilienne est également populaire au Japon. Le carnaval d’Asakusa Samba est l’un des plus grands festivals d’été de Tokyo.

2 / États-Unis : 1 204 205
Environ le tiers de la population d’Hawaï s’identifie comme ayant un héritage japonais. La culture japonaise a eu une grande influence à Hawaii. La cuisine japonaise, les festivals et les coutumes sont faciles à voir dans la vie quotidienne à Hawaii.
Les cultures hawaïenne et japonaise ont fusionné de manière intéressante. Spam musubi est un aliment hawaïen qui utilise un ingrédient local populaire (spam) préparé sous la forme d’un onigiri (boule de riz japonaise).

Il existe également d’importantes populations japonaises en Californie, dans l’État de Washington et en Oregon.

3 / Philippines : 120 000
Les Philippines ont été le premier pays à connaître l’immigration japonaise (dès le 12ème siècle). Au XVIIe siècle, de nombreux catholiques japonais ont fui aux Philippines pour éviter les persécutions religieuses. Continuer la lecture de « Les six plus grandes communautés japonaises hors du Japon »

Jidai Matsuri à Kyoto

Le Jidai Matsuri du 22 octobre est le défilé d’une reconstitution historique de procession impériale de la période de Heian à Kyoto.

Le festival a débuté en 1895 pour célébrer le passé glorieux de Kyoto après avoir perdu son statut de capitale du Japon pour Tokyo en 1868.

Il commémore la fondation de Kyoto en tant que capitale en 794 par l’empereur Kammu.

C’est un défilé de plus de 2000 personnes bénévoles en costumes de l’ère Heian allant du palais impérial de Kyoto au sanctuaire Heian. Le parcours est de 4,6 kilomètres et le défilé dure 5 heures.

Le défilé commence avec des samouraïs sur des chevaux et d’autres personnalités militaires et se poursuit avec des femmes de la cour impériale et Mikoshi portant les Kami de l’empereur Kammu et de l’empereur Komei.

Certaines des femmes dans le défilé sont de veritables Geisha, Maiko et Shikomi. Elles sont vêtus de Junihitoe, un type de kimono élégant et très complexe qui compte parmi les vêtements les plus chers jamais créés.

Vous pouvez vraiment apprécier le Jidai Matsuri si vous êtes intéressé par l’histoire japonaise. Les costumes, la musique et le symbolisme de l’événement sont très authentiques et vous pourrez même avoir le sentiment d’avoir voyagé dans le temps ! Dépaysement garantie ! Continuer la lecture de « Jidai Matsuri à Kyoto »

Qu’est-ce que le Chimaki de Gion Matsuri ?

Chimaki indique généralement des boulettes de riz enveloppées dans des feuilles de bambou. Cependant, pendant le Festival de gion, le Chimaki est sans boulette est également disponible comme sorte de talisman contre le mal et les maladies.

Chimaki de Gion Matsuri
Chimaki de Gion Matsuri

A kyoto Il est de coutume de le mettre à l’entrée de sa maison car le Chimaki de Gion protége des mauvais esprits jusqu’au prochain Festival de Gion Matsuri.

C’est un porte bonheur, accroché au-dessus de la porte, les Chimaki de Gion apportent la chance, la prospérité et la vie longue et saine… Continuer la lecture de « Qu’est-ce que le Chimaki de Gion Matsuri ? »

Festival Gion Matsuri Kyoto 2018

Juillet est un mois spécial pour les Kyotoites. Après un mois de pluie durable en juin, le centre-ville de Kyoto change totalement d’atmosphère le mois suivant.

Char Gion Matsur 2018
Char Gion Matsur 2018

Les gens prennent conscience que le Festival de gion, le grand événement annuel en été, connu familièrement comme «gion-San» par les anciens va bientôt arrivé en entendant une semaine avant la musique distinctive et en voyant les préparatifs ainsi que le montage de chars liés au Festival dans le centre vile.

Gion Festival (祇園祭/Gion Matsuri) est non seulement connu comme l’un des trois plus grands festivals à Kyoto, mais aussi l’un des festivals les plus typiques au Japon.

Chaque année, plus d’un million de visiteurs viennent voir ce festival populaire, inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Ce festival a pris naissance en tant que cérémonie religieuse pour apaiser les dieux lors d’une flambée de peste en 869. Continuer la lecture de « Festival Gion Matsuri Kyoto 2018 »

La cathédrale catholique d’Oura inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco

La cathédrale catholique d’Oura à Nagasaki et le village de Sakitsu à Amakusa, situés au sud du Japon dans la région de Kumamoto sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco.

La cathédrale catholique d’Oura, à Nagasaki est dédiée à 26 chrétiens exécutés il y a plus de quatre siècles à cause de leur foi.

Le christianisme au Japon date de 1549, quand le missionnaire jésuite Français François Xavier est arrivé au pays du soleil levant avec deux compagnons.

Le christianisme a commencé à se propager dans tout l’ouest du pays, avec l’arrivée d’autres missionnaires son influence croissante suscita l’inquiétude des chefs militaires du Japon et la persécution des chrétiens commença à partir de 1589.

Les chrétiens auxquels est dédiée la cathédrale d’Oura, 20 Japonais et six étrangers ont été exécutés à Nagasaki en 1597 quand la persécution s’intensifia. Continuer la lecture de « La cathédrale catholique d’Oura inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco »

Nintendo 1889 le premier magasin à Kyoto

En septembre 1889 à Kyoto au Japon, Fusajiro Yamauchi fonda “Nintendo Koppai“. Le terme Koppai signifiant “cartes de jeux” en japonais.

Le créateur de la société mythique de jeux vidéo vendait des Hanafudas, un style de jeu de cartes traditionnelles japonaises. Cette photo montre la première boutique du fondateur de Nintendo.

Fusajiro Yamauchi s’appelait à l’origine Fusajiro Fukui. Il etait employé par Naoshichi Yamauchi, alors artisan spécialisé dans la construction en bois et en ciment (grossiste en chaux).
La société s’appellait Haikyo. En 1881 Fusajiro Fukui a été adopté par le propriétaire de la boutique devenant ainsi Yamauchi. Il devint directeur de Haikyo la même année avant de fonder Nintendo en 1889. Continuer la lecture de « Nintendo 1889 le premier magasin à Kyoto »

Machiya à Kyoto

Si vous voulez vraiment vivre une expérience unique à Kyoto, vous devriez envisager une nuit ou deux dans une machiya (maison de ville traditionnelle de Kyoto).

La Machiya combinent tous les avantages d’une location de vacances avec l’authenticité d’un ryokan.

De plus vous serez plus tranquille si vous êtes en famille car vous louer la maison entière.

C’est quoi une Machiya ?
Les Machiya sont des maisons en bois traditionnelles qui étaient populaires auprès des marchands et des artisans de Kyoto jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Continuer la lecture de « Machiya à Kyoto »

Hakone 箱根

À l’époque où le centre du Japon était situé à l’Ouest, Hakone était une région inconnue, frontière entre l’Est et l’Ouest.

Au 8ème siècle, des Coréens sont venus vivre à Hakone. Ils cherchaient un endroit paisible où s’installer. Entouré de montagnes, le site était tranquille, sacré et appropié.

Ils ont ainsi nommé cet endroit « Hakone » ; « Hako » veut dire dieu et « Ne » veut dire montagne en coréen.

Le paysage le plus paisible de Hakone, c’est le lac Ashinoko (芦ノ湖). Quand il n’y a pas de vent, on peut apercevoir au loin le mont Fuji (富士山) se refléter sur l’eau.

Ce lac est considéré par les habitants de Hakone comme le symbole de leur région. Il fut créé par une explosion volcanique datant d’avant j.c. Il fait 19 km de circonférence. Continuer la lecture de « Hakone 箱根 »

Les Jours fériés

Les Japonais bénéficient officiellement de quinze jours fériés répartis tout au long de l’année (contre 11 jours fériés en France).

Une partie des jours fériés tombent obligatoirement un lundi depuis 2000 avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle loi Happy monday (ハッピーマンデー制度, Happī mandē seido), visant à redéfinir le calendrier des jours fériés. Les autres ont lieu à date fixe.

Quand celle-ci coïncide avec un dimanche, le lundi suivant est férié pour que la population bénéficie quand même d’un jour de congé. Mais si elle tombe un samedi, il n’y a pas de compensation.

Liste de tous les jours fériés au Japon : Continuer la lecture de « Les Jours fériés »

La Tour de Tokyo

Inaugurée en 1958, la Tour de Tokyo (東京タワー) est une tour de radiodiffusion dans l’arrondissement de Minato, au sud de Tokyo. Elle culmine à 333 mètres de hauteur et se reconnaît à ses couleurs rouge et blanche.

Petite soeur de la tour Eiffel, la Tour de Tokyo la dépasse cependant en hauteur.

Elle fut conçue par Tachū Naitō (内藤 多仲), un architecte spécialisé en construction parasismique, à la demande du gouvernement japonais. Continuer la lecture de « La Tour de Tokyo »