Illumination des érables au temple Eikando Zenrinji à Kyoto

Feuillage d’automne spectaculaire même la nuit dans ce temple de Kyoto. Célèbre pour son feuillage d’automne, le temple Eikando Zenrinji 永観堂 sera éclairé jusqu’au 2 décembre pour que les visiteurs puissent s’émerveiller à la vision du paysage naturel pendant les promenades en soirée.

700 lampes éclairent les quelques 3 000 érables qui virent au rouge vif en automne. Certains arbres sont également reflétés sur l’eau de l’étang de Hojo-ike.

Les visiteurs peuvent entrer entre 17h30 et 20h30.

Ils seront également autorisés à voir la statue principale du temple, connue sous le nom de “Mikaeri Amida” parce que le Bouddha regarde par-dessus son épaule.

Créée à l’époque de Kamakura (1192-1333), la statue est désignée par le Japon comme bien culturel importantEikando Zenrinji Website

Jidai Matsuri à Kyoto

Le Jidai Matsuri du 22 octobre est le défilé d’une reconstitution historique de procession impériale de la période de Heian à Kyoto.

Le festival a débuté en 1895 pour célébrer le passé glorieux de Kyoto après avoir perdu son statut de capitale du Japon pour Tokyo en 1868.

Il commémore la fondation de Kyoto en tant que capitale en 794 par l’empereur Kammu.

C’est un défilé de plus de 2000 personnes bénévoles en costumes de l’ère Heian allant du palais impérial de Kyoto au sanctuaire Heian. Le parcours est de 4,6 kilomètres et le défilé dure 5 heures.

Le défilé commence avec des samouraïs sur des chevaux et d’autres personnalités militaires et se poursuit avec des femmes de la cour impériale et Mikoshi portant les Kami de l’empereur Kammu et de l’empereur Komei.

Certaines des femmes dans le défilé sont de veritables Geisha, Maiko et Shikomi. Elles sont vêtus de Junihitoe, un type de kimono élégant et très complexe qui compte parmi les vêtements les plus chers jamais créés.

Vous pouvez vraiment apprécier le Jidai Matsuri si vous êtes intéressé par l’histoire japonaise. Les costumes, la musique et le symbolisme de l’événement sont très authentiques et vous pourrez même avoir le sentiment d’avoir voyagé dans le temps ! Dépaysement garantie ! Continuer la lecture de « Jidai Matsuri à Kyoto »

Les villes japonaises de Tokyo, Kyoto et Osaka récompensées par le prix Choix des lecteurs 2018 de Condé Nast Traveler

Le magazine Condé Nast Traveler a annoncé les résultats de sa 31ème édition des Readers ‘Choice Awards, comprenant la liste Les meilleures villes du monde.

“Meilleures grandes villes”: présentant les villes japonaises de Tokyo, Kyoto et Osaka classées aux numero 1, numero 2 et 12, respectivement.

“Cette merveilleuse reconnaissance de trois des meilleures villes du Japon témoigne de l’intérêt soutenu du Japon comme destination de choix des voyageurs américains“, a déclaré Naohito Ise, directeur exécutif de l’Office de New York du Japon National Tourism Organization (JNTO). “JNTO continuera à travailler pour inciter les voyageurs à visiter toutes nos villes, ainsi que des régions moins connues.

L’une des villes les plus populaires au monde, Tokyo, la capitale du Japon, est un centre florissant de culture et d’innovation qui a ouvert en juin 2018 le premier musée numérique au monde, le MORI Building DIGITAL ART MUSEUM.

Kyoto, l’ancienne capitale du Japon, offre une riche histoire dans toute la ville, aux côtés de restaurants et d’hôtels de classe mondiale, y compris les prochaines ouvertures de l’Ace Hotel et du Park Hyatt Kyoto en 2019.

Deuxième ville métropolitaine du Japon, Osaka abrite son château d’Osaka avec une riche scène gastronomique locale et une vie nocturne riche.

La chaleur extrême risque de détruire les célèbres jardins de mousse de Kyoto

Selon une étude menée par l’Université préfectorale de Fukui, les îlots de chaleur urbains et les fortes chaleurs de ces dernières années ont probablement eu un impact négatif sur les jardins de mousse des temples et autres lieux de Kyoto, lieux de visites touristiques populaires de la ville antique.

La température à Kyoto a atteint 39,8 degrés Celsius cet été, ce qui est égal à la température la plus élevée jamais enregistrée dans la ville.

Plus la température de l’habitat est élevée, plus les espèces de mousse qui poussent généralement dans ces jardins de mousse se détériorent.

«Le nombre de jardins de mousse pourrait diminuer à Kyoto si l’urbanisation et le réchauffement de la planète progressaient», a averti un expert.

Kyoto, centre de la culture jardinière japonaise, compte de nombreux temples historiques dotés de magnifiques jardins de mousse, tels que le temple Saihoji de Nishikyo, également connu sous le surnom de “temple de la mousse“. Ces temples sont populaires. Continuer la lecture de « La chaleur extrême risque de détruire les célèbres jardins de mousse de Kyoto »

1 001 statues bouddhistes réunies à Kyoto pour la première fois depuis 1992

Pour la première fois en 26 ans, les 1 001 anciennes statues bouddhistes de Sanjusangendo a Kyoto ont été réunies dans la salle principale du temple de Rengeoin

Les statues grandeurs natures, appelées «Mokuzo Senju Kannon Ryuzo» (statues en bois de la divinité Kannon avec 1 000 bras) et désignées par le gouvernement Japonais comme des biens culturels importants.

Elles sont montrées au public du 3 octobre au 26 novembre.

Les travaux de restauration de ces statues ont duré 45 ans et terminé l’année dernière. En mars, le Conseil des affaires culturelles du gouvernement a recommandé que les 1 001 statuts soient collectivement passées sous le statut de trésor national.

Pour célébrer cette mise à niveau prévue dans un proche avenir, cinq statues prêtées à des musées nationaux de Tokyo, Kyoto et Nara ont été rendues à Sanjusangendo.

Toutes les statues avaient été assemblées pour la dernière fois en 1992, lors de la célébration du service commémoratif bouddhiste à l’occasion du 800e anniversaire de la mort de l’empereur à Go-Shirakawa, qui avait construit Sanjusangendo.

Le passeport Japonais devient le «plus puissant» du monde

Singapour a perdu son titre de nation du «plus puissant» passeport dans le monde car le Japon est maintenant numéro un.

Les citoyens japonais bénéficient d’un accès sans visa dans 190 pays, grâce à un nouvel accord avec le Myanmar, un pays de plus que les Singapouriens, qui ont accès à 189 pays.

L’Iraq et l’Afghanistan restent en bas de l’index passeport Henley Top Ten. Les États-Unis et le Royaume-Uni qui ont partagé la première place en 2015 sont tombés à la cinquième place, tandis que l’Allemagne, la Chine et la Russie ont également reculé. Données recueillies auprès de l’Association internationale du transport aérien.

L’Indice de passeport Henley Top Ten pour 2018 est le suivant:

1. Japon: 190
2. Singapour: 189
3. Allemagne, France, Corée du Sud: 188
4. Danemark, Finlande, Italie, Suède, Espagne: 187
5. Norvège, Royaume-Uni, Autriche, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, USA : 186
6. Belgique, Suisse, Irlande, Canada: 185
7. Australie, Grèce, Malte: 183
8. Nouvelle-Zélande, République tchèque: 182
9. Islande: 181
10. Hongrie, Slovénie, Malaisie: 180

Boeuf de Kobe record des prix

Le bœuf de Kobe a été vendu pour un record de ¥8 024 par kilogramme dans une vente aux enchères au marché de gros de Kobe, ce qui refléte la popularité croissante de la marque Bœuf de Kobe.

Le bœuf a été vendu à un commerçant local. Les exportations de bœuf de Kobe ont connu une croissance constante ainsi que le nombre croissant de visiteurs étrangers au Japon qui en mangent dans les restaurants.

Le prix élevé vient aussi du fait que les entreprises alimentaires ont commencé à faire des stocks de bœuf de Kobe congelé pour sécuriser l’approvisionnement pendant les périodes de vacances et les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo en 2020, d’après des sources de l’industrie.

Les prix de bœuf de Kobe «atteindront probablement un nouveau record élevé prochainement».

Bon Appétit !

Nuit Blanche Kyoto 2018

A chaque automne, Paris met en scène la nuit blanche. Une nuit blanche pour promouvoir L’Art contemporain.

Kyoto, ville-sœur de Paris organise l’événement commun “nuit blanche Kyoto” dans divers endroits de la ville. Cette année se sera le vendredi 5 octobre 2018.

L’Édition de Kyoto est dédiée à la création contemporaine et se concentre sur les artistes japonais et français. Présenté à un large public le long d’un voyage à travers certains sites du patrimoine de Kyoto et des lieux d’art.

La nuit de Kyoto est éclairée par un programme varié d’événements gratuits incluant une sélection de nouvelles tendances et d’expérimentations en arts visuels et de spectacle.

Cette année 2018, la nuit blanche célèbre 60 ans d’amitié entre Paris et Kyoto et les relations diplomatiques du 160e anniversaire entre la France et le Japon.

Le thème “les 5 sens” pour une longue nuit de rêves. Alors, que diriez-vous d’une belle ballade artistique lors d’une soirée festive et parfumée de l’automne au cœur de Kyoto?

Très surprenant. . . depuis plusieurs années déjà rien n’est écrit en Français, ni sur le web site, ni sur le programme en papier. Japonais et anglais seulement, c’est franchement scandaleux, quand on sait que c’est financé en grande partie par la France. Un manque total de professionnalisme et de respect envers la patrie française et sa culture.

Le programe de la Nuit Blanche Kyoto 2018

HRP-5p le robot humanoïde pour les chantiers

Le Japon est à la pointe de la science industrielle et de la technologie. AIST a développé un robot humanoïde qui peut effectuer des tâches de constructions simples, comme l’installation de cloisons.

HRP-5p le robot peut prendre et positionner une cloison étapes par étape sur un mur, puis utiliser des crochets pour manœuvrer avec ses mains rotatives et mettre directement les clous dans le mur. Le robot ne fonctionne pas très vite mais il fait bien le travail.

AIST imagine que le HRP-5p pourra être utilisé sur les chantiers de construction en réponse à la population vieillissante du Japon et aux pénuries de main-d’œuvre.

L’Institut de recherche vise le remplacement autonome du travail sur les sites d’assemblage pour les grandes structures, comme les bâtiments, les maisons, les avions et les navires.

Promenade en automne à Kyoto

Les températures de Kyoto se sont modérées et l’ancienne capitale est sur le point de se transformer. Chaque année en automne, les parcs, les temples et les jardins se changent dans une palette de couleurs et tons différents grâce aux arbres qui deviennent rouges, oranges et jaunes, c’est vraiment magnifique.

Vous pouvez faires une promenade Zen sur le Chemin de la Philosophie, le long du petit canal Biwa. D’un peu moins d’un kilomètre il mène à une série de temples avec des jardins automnaux.

Il vaut mieux commencer par l’extrémité sud en vous arrêtant au temple Nanzenji, grand complexe doté de jardins et de petits temples zen.

En continuant vers le nord au début du chemin vous croiserez quelques chats sauvages qui adorent se laisser prendre en photo voir même se faire caresser.

Vous pouvez aussi faire un petit détour par le temple Honen-in avec son portail en chaume, son étang à carpes et bien sûr ses érables rouges. Pour finir les arbres saisonniers flambent de couleurs variés sur le terrain du temple Ginkakuji  «Pavillon d’argent» à la pointe nord du chemin.

Nouvelle taxe d’hébergement à Kyoto

A partir du lundi 1er octobre 2018, les visiteurs de Kyoto seront taxé par une augmentation de leurs factures d’hébergement car la taxe des logements en ville entre en vigueur sur plus de 3 200 hôtels, guest house, ryokan, et logements privés.

Kyoto deviendra la troisième ville au Japon à mettre en place une taxe d’hébergement après Tokyo et la préfecture d’Osaka.

Les visiteurs dans les établissements avec des prix de chambre de moins de ¥20 000 par nuit seront facturés ¥200 par personne, par nuit. Les chambres comprises entre ¥20 000 et ¥50 000 seront facturées ¥500 par personne et par nuit et les lieux de charge de plus de ¥50 000 viendront avec une taxe de ¥ 1 000 par personne et par nuit.

Il est conseillé aux touristes de vérifier auprès de leurs agents de voyage si la nouvelle taxe est incluse dans les forfaits voyages qu’ils achètent. Sinon, les visiteurs seront facturés lors de leur départ.

Entre octobre et mars, Kyoto estime que le nouveau régime fiscal rapportera ¥1,9 milliard de recettes et pour l’exercice 2019, la nouvelle taxe devrait rapporter environ ¥4,56 milliards.

«l’argent sera utilisé pour protéger les monuments de Kyoto ainsi que pour les efforts visant à soulager les embouteillages de la ville, en particulier les bus surpeuplés, et à sévir contre les logements privés illégaux», a déclaré Kaoru Yamaguchi, un fonctionnaire de la ville et du Bureau du tourisme. Continuer la lecture de « Nouvelle taxe d’hébergement à Kyoto »