teamLab présente une exposition sur la “forêt numérisée” au sanctuaire de Shimogamo à Kyoto

teamLab revient une nouvelle fois avec une autre installation artistique immersive sur un site du patrimoine mondial de l’UNESCO à Kyoto, le sanctuaire Shimogamo. L’exposition «Digitized Forest» (Forêt numérisée) met en avant les technologies numériques non matérielles qui transforment la nature en art sans lui nuire.

Cette année, l’installation interactive Walk, Walk, Walk dans la forêt de Tadasu du site génère un groupe de personnalités anonymes et diverses qui marchent le long de la rivière Izumigawa qui traverse la forêt de Tadasu. Les gens peuvent rester avec ces personnages ou les quitter et regarder leur progression. Des œuvres précédentes telles que les sphères flottantes et résonnantes seront placées à la porte du sanctuaire de Shimogamo et les installations Forêt résonante et Autonomous Resonating Life feront écho à la couleur vibrante et au ton répandus dans les sphères lumineuses du jardin.

L’exposition aura lieu du 17 août au 2 septembre 2019. Les billets sont en vente sur le site web de Lawson Ticket ou à la porte pendant la période d’exposition, au prix de 1 300 JPY en semaine et de 1 500 JPY le week-end.

La «boîte aux lettres verte» du temple Daishoji de Kyoto accepte les lettres envoyées aux morts

Ceux qui souhaitent poster des messages aux morts peuvent déposer leurs lettres dans une “boîte aux lettres verte” située dans un temple bouddhiste à l’ouest de la ville.

Toutes les personnes sont invitées à laisser une lettre dans la boîte aux lettres située dans l’enceinte du temple Daishoji, dans le quartir de Kitizui, à Maizuru.

Les employés du temple n’ouvrent pas les lettres, mais les brûlent lors d’un rituel dans un autel de feu “gomadan”.

Un paroissien ancien responsable de la poste Japonaise a fait don de la boîte aux lettres il y a environ 30 ans.

La boîte était installée sous un treillis de glycine à côté de la salle principale du temple et servait parfois de boîte de collecte d’offrandes car elle se trouvait aussi à proximité d’une cascade sacrée.

Les prêtres du temple l’ont peint en vert pour qu’elle ne soit pas confondu avec une boite à lettres en service mais un jour, une lettre fermée y a était déposé.

Le prêtre principal Shinko Matsuo, maintenant âgé de 59 ans, s’est rappelé avoir été déchiré par l’opportunité d’ouvrir cette première lettre, arrivée il y a une quinzaine d’années. Mais il sentait qu’il devait le faire car il était inquiet au cas où l’expéditeur aurait pu penser qu’il avait posté sa lettre dans une boîte aux lettres standard.

À l’intérieur se trouvait un message d’affection adressé à un enfant. “Est-ce que vous jouez dans les cieux?” «Veillez s’il vous plaît sur votre maman et papa,». L’expéditeur semblait être une jeune mère qui avait fait une fausse couche ou dont l’enfant était décédé dans d’autres circonstances.

Matsuo, désireux de transmettre les paroles de la femme à son enfant, organisa une cérémonie pour brûler la lettre sur l’autel de feu.

Puis plus de lettres ont commencé à apparaître dans la boîte aux lettres, également adressées à des personnes décédées. Après que Matsuo a publié à propos de la boîte aux lettres sur son compte Instagram en mars dernier, de nombreuses personnes ont répondu en disant qu’elles souhaitaient également y laisser des lettres.

Il a officiellement commencé à accepter les lettres au début de juin et a qualifié le réceptacle de «boîte aux lettres verte». La boîte aux lettres a reçu une nouvelle couche de peinture verte, ainsi qu’une nouvelle pancarte sur le devant expliquant sa fonction aux visiteurs.

Les paroissiens ont apprécié les efforts de Matsuo et se sont associés pour soutenir le projet. Hiroyuki Makino, 75 ans, représentant en chef des paroissiens de Daishoji, a payé et a donné du papier à lettres et des enveloppes au comptoir de la réception du temple pour que les visiteurs puissent les utiliser.

«Les gens peuvent composer leurs lettres ici même», a déclaré Makino. “J’espère que tout le monde se sentira libre de visiter le temple, même si ce ne sont pas des paroissiens.”

La boîte aux lettres contenait une dizaine de lettres quelques jours à peine après que le temple ait commencé à les accepter officiellement. Les responsables du temple ont déclaré avoir reçu de nombreuses demandes du public au sujet de la boîte aux lettres verte.

Un résident de Kanto a demandé si les personnes incapables de se rendre dans la région en personne pourraient envoyer une lettre au temple à la place.

Les épouses et époux des dirigeants du G20 visitent un temple de Kyoto

Les épouses et époux (des dirigeants participant au sommet du G20 à Osaka se sont rendues vendredi dans un temple célèbre de l’ancienne capitale du Japon, alors que leurs partenaires étaient occupés à discuter de la façon de stimuler la croissance mondiale le premier jour de la réunion de deux jours.

Au total, 1 époux et 18 épouses, dont l’épouse du président français Emmanuel Macron, Brigitte, ont pris le déjeuner et le thé japonais l’après-midi à Kyoto. L’excursion a été organisée par Akie, la femme du Premier ministre japonais Shinzo Abe.

En arrivant au Tofuku-ji, un temple bouddhiste situé dans le quartier Higashiyama au sud-est de la ville, les époux se sont promenés dans ses lieux et ont pris des pousses-pousses, y restant au-delà de l’heure prévue….

(1) Singaporean First Lady Ho Ching; (2) South Korean First Lady Kim Jung-sook; (3) South African First Lady Tshepo Motsepe; (4) French First Lady Brigitte Macron; (5) Vietnam’s First Lady Tran Thi Nguyet Thu (6) British Prime Minister Theresa May’s husband Philip FRONT ROW L-R: (7)Thailand’s first lady Naraporn Chan-ocha (8) Australian Prime Minister Scott Morrison’s wife Jenny; (9) Indonesian First Lady Iriana Joko Widodo; (10) European Council President Donald Tusk’s wife Malgorzata; (11) Japanese Prime Minister Shinzo Abe’s spouse Akie Abe; (12) Canadian Prime Minister Justin Trudeau’s wife Sophie; (13) Argentinian First Lady Juliana Awada; (14) Spanish First Lady María Begoña Gómez Fernández ; (15) Turkish First Lady Emine Erdogan

Le sommet du G20 perturbe la vie des résidents et des touristes à Osaka.

La sécurité au maximum et la circulation totalement contrôlé à grande échelle pour le sommet du Groupe des 20 qui se tient sur deux jours à Osaka ont des conséquences sur la vie des résidents et des touristes.

La ville est en alerte depuis le premier jour du sommet, vendredi. Un hélicoptère a survolé le centre de conventions Intex Osaka, principal lieu du sommet de Sakishima, une île artificielle et de nombreux policiers ont été déployés autour du site.

Les autoroutes menant à Sakishima ont été fermées tôt jeudi matin et tous les véhicules à proximité ont été inspectés ou déplacés par la police.

«Les policiers me demandent de montrer ma carte d’identité chaque fois que je sors», a déclaré un homme qui vit à Sakishima. “Je comprends, mais c’est gênant.”

La ville a également partiellement arrêté la collecte des ordures ménagères pendant toute la durée du sommet.
«Certains habitants ne savent pas que les camions de ramassage des ordures ne viendront pas», a déclaré une personne qui habite près d’Intex Osaka. “Je vois des ordures éparpillées partout.”

Vendredi matin, devant la gare d’Osaka, des personnes faisaient la queue aux arrêts de bus. Des annonces répétées ont annoncé que les horaires avaient été notifiés en raison du sommet du G20.

Les touristes à Osaka ressentent également les effets de cette imposante sécurité car la ville a élevé la sécurité à son plus haut niveau jeudi, lorsque des dirigeants du monde entier sont arrivés au sommet.

L’aéroport international de Kansai a procédé à l’enregistrement des bagages à l’entrée des terminaux. Un touriste chinois qui est venu à l’aéroport prendre son avion a déclaré qu’il était arrivé une heure plus tard que prévu en raison de retards de train et de mesures de sécurité.

L’aquarium d’Osaka Kaiyukan, situé à environ 2 km d’Intex Osaka, a également procédé à une inspection des bagages à son entrée.. . .etc. . .

Test de vitesse à 362 km / h pour le nouveau train à grande vitesse de JR Tokai

La Compagnie des chemins de fer du Japon central (JR Tokai) a dévoilé son nouveau Shinkansen N700S series lors d’un essai qui a permis d’atteindre 362 km / h.

JR Tokai a testé le modèle de la série N700S le 6 juin entre la gare de Maibara dans la préfecture de Shiga et la gare de Kyoto.

L’essai de vitesse était le cinquième d’une série pour ce train qui commencera à fonctionner au début du mois de juillet de l’année prochaine, et aussi le premier présenté aux journalistes.

Lors du dernier voyage, le train à grande vitesse a quitté la gare de Maibara à 23h41 et huit minutes plus tard, il atteignait 360 km / h pendant environ 40 secondes.

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’ouvrir pendant le G20

Dans le quartier chaud de Tobitashinchi, à Osaka, les clients potentiels à la recherche de services liés au sexe trouveront probablement des rideaux blancs pendant le sommet du Groupe des 20.

Les industries du sexe et du jeu d’Osaka s’abstiennent volontairement d’attirer les clients vers leur paradis, lorsque les dirigeants du monde et leurs délégations se rendent au sommet le 28 et 29 juin.

Les 159 entreprises affiliées à la coopérative Tobitashinchi Ryori Kumiai suspendront leurs activités pendant deux jours.

Des affiches ont été placées aux coins des rues du quartier: «Fermeture temporaire les 28 et 29 juin en raison du Sommet du G20 à Osaka en 2019». Les affiches portent le slogan: «Faisons en sorte que tout soit réussi ensemble».

Chaque nuit, des salaryman et des touristes affluent dans les rues étroites de Tobitashinchi, bordées de sex-shops. Ils peuvent regarder à travers les «vitrines» pour voir les femmes disponibles afin de satisfaire leurs désirs charnels.

Mais maintenant, les devantures de ces sex-shops sont recouvertes de rideaux blancs spécialement pour l’occasion du G-20.

L’association a déclaré qu’elle n’avait pas reçu d’ordre du gouvernement central, des bureaux municipaux ou de la police pour prendre de telles mesures. Les membres ont déclaré qu’ils avaient pris la décision volontaire en novembre 2018 «d’éviter la confusion et de maintenir l’ordre».

“Nous ne pouvons pas causer de chaos inattendu et déranger la police”, a déclaré l’association.

Des membres de l’association patrouillent également dans les rues pour maintenir l’ordre. Une entreprise de sécurité privée sera embauchée pour cette tâche les 28 et 29 juin.

La police de la préfecture d’Osaka, appuyée par des policiers japonais d’autres régions, seront plus que 32 000 pour des raisons de sécurité lors du sommet du G-20, le premier organisé par le Japon.

Les dirigeants mondiaux devraient rester dans des hôtels dispersés dans le centre-ville d’Osaka et se rendre dans le lieu principal du sommet, forçant la police à couvrir une vaste zone.

Contrôles de la circulation à grande échelle du 27 au 30 juin, y compris la fermeture de l’autoroute Hanshin dans le centre-ville, à l’exception de quelques heures entre minuit et l’aube.

C’est ce que l’on appelle l’harmonie du pays au Japon. Il est évident que pour la France c’est de la science-fiction…. Et c’est bien regrettable !

G20 Osaka

Les touristes prévoyant de se rendre dans la ville d’Osaka à la fin de ce mois-ci risquent de voir leurs itinéraires perturbés car la police renforce la sécurité lors du sommet du Groupe des 20 qui réunira les dirigeants étrangers dans le centre.

Des dirigeants de 37 pays, régions et organisations internationales, dont le président Américain Donald Trump, le président Chinois Xi Jinping et le président Français Emanuel Macro, se réuniront dans la troisième ville la plus peuplée du pays ( après Tokyo et Yokohama), les 28 et 29 juin, faisant du sommet la plus grandes conférences jamais tenues au Japon.

Plus de 25 000 policiers seront déployés pour assurer leur sécurité, le renforcement de la sécurité entraînant de lourdes répercussions. De nombreuses attractions touristiques seront fermées et les services de taxi vers et depuis les aéroports de la région seront suspendus, même les écoles seront fermées.

Le château d’Osaka qui a attiré environ 2,75 millions de visiteurs l’année dernière, sera fermée les 27 et 28 juin. La tour offre une vue d’observation exceptionnelle et le parc qui l’entoure constituent une destination touristique majeure. “Nous demandons aux gens de comprendre”, a déclaré un responsable municipal.

Selon le bureau des congrès et du tourisme d’Osaka, au moins 20 sites touristiques seront fermés ou suspendus pendant le sommet dans le cadre des mesures de sécurité prises par la ville. Les visiteurs seraient bien avisés de vérifier à l’avance si l’attraction qu’ils souhaitent visiter sera ouverte…Allez à Kyoto!



Hard Rock Cafe…à Kyoto Land

Si quelqu’un avait un doute sur le fait que Kyoto est devenu un vaste parc touristique surnommé Kyoto Land par les Japonais qui boycottent la ville. . . en voici la preuve avec l’ouverture d’un Hard rock café dans une vielle maison traditionnelle (machiya).  Vive la culture Japonaise !

Le Japon cède 8 millions de maisons abandonnées

Le gouvernement japonais lance un programme visant à réduire le nombre de maisons abandonnées à travers le pays en les proposant à la vente pour presque rien, ou même rien, selon Insider. Selon un rapport de 2013, environ huit millions de maisons ont été abandonnées dans tout le Japon.

Les catastrophes naturelles et le vieillissement de la population tendent à être les principales raisons pour lesquelles nombre de ces maisons sont restées vides pendant tant d’années. Mais, selon Insider, une superstition persistante au sujet de vieilles maisons ou de maisons où des personnes sont décédées est considérée comme une malchance peut être aussi difficile à vendre.

En plus de certaines des maisons gratuites énumérées, le gouvernement peut également offrir des fonds pour rénover les propriétés, en particulier dans les cas où elles ont été abandonnées et laissées en mauvais état.

Selon le Japan Times, 70% des habitants de Tokyo vivent dans des appartements. Bien que ces maisons abandonnées soient peut-être principalement un problème rural, beaucoup d’entre elles ont également fait leur apparition dans les banlieues et à proximité des villes, ce qui en fait des options potentiellement viables pour les personnes qui en ont marre de vivre dans des zones urbaines restreintes.

En outre, le Nomura Research Institute (NRI) prévoit que le nombre de maisons abandonnées pourrait atteindre 21,7 millions d’ici 2033, soit près du tiers de toutes les maisons du pays, selon le Japan Times.

«Si cela continue, il peut être nécessaire à un moment donné de limiter la construction neuve. Mais cela aurait un impact substantiel sur l’économie », a déclaré Wataru Sakakibara, consultant senior chez NRI, au Japan Times.

Website maisons abandonnées

Le théâtre de Kyoto Minamiza, célèbre pour Kabuki, ouvre après deux ans de fermeture

Le théâtre Minamiza de Kyoto, réputé pour le kabuki, a ouvert ses portes après environ deux ans et neuf mois durant lesquels il a été renforcé contre les tremblements de terre.

Le théâtre de Shijogawara, à l’origine du Kabuki, a une histoire qui remonte à 400 ans. Le bâtiment actuel, avec son design extérieur traditionnel de style Momoyama, a été achevé en 1929. Il était fermé depuis février 2016 pour une rénovation majeure.

Bien que l’apparence extérieure ait été conservée, l’équipement du théâtre a été mis à jour. Des sièges d’audience amovibles ont également été récemment installés au premier étage afin que le plancher de la scène puisse être agrandi.

La première production “kaomise” de la saison durera deux mois, célébrant le renouveau du bâtiment. Le programme et les acteurs changeront tous les mois.

Matsumoto Koshiro et son fils Ichikawa Somegoro figurent parmi les acteurs du programme “Renjishi” de novembre, représentant un lion dressant son lionceau.

Le théâtre de Minamiza a été désigné par l’État comme un bien culturel tangible en 1996, selon l’opérateur Shochiku.