Abeno-Harukas : une structure antisismique moderne

abeno harukas 1

Une tour Montparnasse japonaise ? Je vous présente aujourd’hui un grand immeuble qui n’aparaît sans doute encore pas dans les guides du tourisme français : Abeno-Harukas (Osaka). Cet immeuble, le plus haut du Japon les tours de Tokyo Sky Tree, Tokyo Tower, etc. mises à part, est sans doute l’architecture qui attire le plus l’attention et l’espoir des Osakiens d’aujourd’hui. Il sera inauguré le 7 mars 2014. La ville d’Osaka se rue en effet dans la course à la construction d’immeubles de grande hauteur (IGH). L’un d’eux, Abeno-Harukas, devrait montrer les meilleures normes antisismiques et mesures anti-gaspillage d’énergie.

 

abeno harukas 2

De nos jours, les gratte-ciel nécessitent non seulement une bonne résistance sismique afin de prévenir un effondrement dû aux violents tremblements de terre, mais aussi la maîtrise de l’énergie produite par le séisme afin de protéger les gens et leurs biens, en réduisant les ondes de choc. Pour assurer la résistance de cette tour de 300m et 60 étages, des tubes d’acier remplis de béton, matériaux de construction les plus solides du pays, ont été utilisés pour ses piliers aux étages moyens et inférieurs. La charpente a été consolidée avec des armatures antisismiques en fer, qui furent ensuite employées de manière intense pour renforcer la partie centrale de l’immeuble comme une échine.

 

abeno harukas 4

abeno harukas 3

De plus, pour limiter les vibrations en altitude, un pendule géant (Active Tuned Mass Damper ; ATMD) se balance dans les niveaux supérieurs, dans le sens opposé à la secousse. Outre les installations d’amortisseurs hydrauliques conventionnels, les murs ondulés d’acier entre les 19e et 36e étages, parent à tout choc éventuel. Dans le cas d’un grand tremblement de terre, ils devraient céder pour absorber l’impact et protéger l’édifice.

 

abeno harukas 5

Concernant les mesures contre le gaspillage d’énergie, l’immeuble envisage de réduire ses émissions globales annuelles de dioxyde de carbone (CO2) de 25% par rapport à la production moyenne d’un immeuble classique. Les cages d’escalier facilitant l’aération et l’ensoleillement, ont permis de diminuer le coût de climatisation. De plus, les déchets périssables issus des grands magasins et restaurants hôteliers sont concentrés au 5e sous-sol afin de produire de l’électricité grâce à leur dégradation génératrice de méthane. Par ailleurs, un jardin fleuri et arboré a été aménagé dans les niveaux supérieurs, à la fois comme lieu de détente et pour l’apport d’ombrage. Les eaux de pluie collectées dans le jardin ainsi que celles en provenance de l’hôtel sont retraitées pour être réutilisées dans les toilettes, économisant ainsi 28 tonnes d’eau par an.

 

abeno harukas 7

Cet immeuble étant accessible des stations Tennoji et Abenobashi, principales stations d’Osaka, il sera désormais au cœur des visites touristiques des quartiers sud d’Osaka, comme Shinsekai, Namba et Dotonbori. La station Tennoji est même accessible de l’aéroport de Kansai-Osaka et de celui de Osaka-Itami en 30 minuties par le train Express. Pourquoi ne pas visiter cet immeuble moderne, ‘Harukasu’, qui veut dire en ancien japonais ‘ensoleillé’ ?